Alger: Le corps sans vie d’une personne disparue suite aux intempéries retrouvé

Alger: Le corps sans vie d’une personne disparue suite aux intempéries retrouvé

ALGER – Les services de la Protection civile d’Alger ont retrouvé, mercredi après-midi, le corps sans vie de la troisième victime emportée par les crues, dans la nuit de samedi à dimanche, à Draria suite aux fortes précipitations et aux crues de Oued Saoula.

Les agents de la Protection civile et la brigade des plongeurs ont retrouvé aux alentours 16:45 ce mercredi le corps sans vie d’une personne disparue au niveau de la commune de Draria suite aux crues causée par les fortes précipitations dans la nuit de samedi à dimanche, a déclaré à l’APS, le chargé de l’information à la Direction de wilaya de la Protection civile, le lieutenant Khaled Benkhalfallah.

Il s’agit de l’avocat Zitouni Mehdi (âgé de 40 ans) dont le corps a été retrouvé à la localité de « Houche Féminas » à 30 km de sa voiture, sous des décombres d’arbres et de boue emportés par les eaux de pluie, a-t-il précisé.

APS

Maintien de fermeture des salles d’ablutions au niveau des mosquées

Maintien de fermeture des salles d’ablutions au niveau des mosquées

ALGER – Les salles d’ablutions resteront fermées dans toutes les mosquées du pays conformément aux décisions de la Commission ministérielle de la Fatwa et du comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie du Coronavirus, a affirmé mardi à Alger le ministre des Affaires religieuses et des Wakfs, Youcef Belmehdi.

« Le maintien de fermeture des salles d’ablutions au niveau des mosquées de la République n’est pas arbitraire. Elle dépend des décisions de la Commission ministérielle de la Fatwa et du comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie du Coronavirus », a déclaré le ministre en marge de l’ouverture de la 23è semaine nationale du Saint Coran.

La décision de réouverture des salles d’ablutions sera prise « sur avis de scientifiques et médecins », a-t-il assuré.

« La levée du confinement ne signifie pas le relâchement dans le respect des mesures préventives de lutte contre la propagation du Coronavirus, et ce en dépit du recul des nouveaux cas de contamination et de décès dus au Covid-19″, a-t-il rappelé, estimant que le maintien de la fermeture des salles d’ablutions ne relève pas des prérogatives de l’administration et du ministère mais plutôt de la Commission ministérielle de la Fatwa et du  comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie du Coronavirus ».

M. Belmehdi a appelé, dans ce cadre, les citoyens « à se faire vacciner et au respect des mesures préventives en vue d’éviter la dégradation de la situation sanitaire dans le pays.

« Les fidèles sont appelés à faire preuve de patience et à observer les mesures barrières aussi bien à l’intérieur des mosquées qu’à l’extérieur », a-t-il souligné relevant que l’ensemble des mosquées du pays « ont célébré le Mawlid Ennabawi dans le respect des mesures de prévention contre le Coronavirus ».

Evoquant Djamaâ El Djazair, le ministre a rappelé que « cette édifice n’a pas encore été inauguré. Uniquement la salle de prière a été inaugurée », a-t-il dit faisant observer que « la nomination de l’imam de cette mosquée revient aux hautes autorités du pays » et que « l’Algérie dispose de nombreux cadres et Oulémas à la hauteur de ce poste »‘.

APS

L’Algérie avait sa propre « approche » dans la lutte contre les retombées de la crise sanitaire

L’Algérie avait sa propre « approche » dans la lutte contre les retombées de la crise sanitaire

ALGER- La ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme, Kaouter Krikou, a affirmé que l’Algérie avait sa propre approche dans la lutte contre la pandémie (Covid-19), et ce grâce aux décisions pertinentes du président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a indiqué, lundi, un communiqué du ministère.
Dans son allocution aux travaux de la 76e session du bureau exécutif du Conseil arabe des affaires sociales, tenue à Amman (Jordanie), Mme Krikou a indiqué que l’Algérie avait sa propre approche dans la lutte contre les retombées de la pandémie (Covid-19), notamment à travers les mesures prises pour protéger les catégories vulnérables », et ce grâce aux décisions pertinentes du président de la République, Abdelmadjid Tebboune.

La ministre est revenu, dans ce sens, sur « les principales mesures prises par l’Algérie pour faire face aux retombées de la crise sanitaire », ajoutant que « ces démarches ont été couronnées récemment par la production locale du vaccin.

Mme Krikou a insisté également sur la priorité accordée par l’Etat au volet social, citant « la politique de soutien à l’adhésion de la femme au domaine économique et social en vue de mettre en valeur ses compétences et capacités innovantes pour concourir à la relance économique côte à côte avec l’homme ».

S’agissant de la protection des personnes âgées, la ministre a salué « l’expérience algérienne pionnière en matière de prise en charge des personnes âgées, notamment en période de pandémie », rappelant les mesures

visant à encourager les jeunes talents et les personnes handicapées à l’effet de favoriser leur insertion socio-économique.

La 76e session de la réunion des ministres des Affaires sociales arabes débattra de plusieurs points, notamment « les retombées sociales et humaines de la pandémie (Covid-19) », précise le communiqué.

Nadia…une battante au parcours exemplaire dans la lutte contre le cancer du sein

Nadia…une battante au parcours exemplaire dans la lutte contre le cancer du sein

CHLEF – Nadia, âgée de 40 ans et issue de la wilaya de Chlef, est une battante au parcours exemplaire, qui a su relever tous les défis pour se rétablir d’un cancer du sein et contribuer à sauver la vie de ses concitoyennes en les sensibilisant contre ce mal à l’issue fatale s’il n’est pas détecté à ses débuts.
C’est en octobre 2019 que Nadia a appris qu’elle était atteinte d’un cancer du sein. Souffrant de douleurs inhabituelles au cou, elle profite d’une opération de dépistage précoce du cancer du sein, organisée dans son quartier, pour effectuer un contrôle, qui a été un véritable tournant dans sa vie.

Toujours affectée par cette date fatidique, Nadia a fait part dans un entretien avec l’APS, à l’occasion du mois d’octobre rose, « de son grand désarroi et son effondrement à la découverte de sa maladie ». « Divorcée, sans emploi, et pour seul soutien familial, ma mère âgée, je n’avais pas les moyens de me faire soigner », s’est-elle rappelée attristée.

Malgré le choc et sa situation précaire, la jeune femme était décidée à lutter pour sa survie, notamment après le diagnostic encourageant d’un spécialiste, qui lui a assuré que sa tumeur est au premier stade et que ses chances de rémission sont très fortes.
Après une chimiothérapie à l’hôpital de Chlef, elle subit une mastectomie (ablation du sein) à l’hôpital de Chettia (7 km au nord de Chlef). Mais cette opération lourde n’était que la seconde étape, il lui fallait encore des séances de chimiothérapie, capitales pour sa guérison.

Et c’est là que le second choc arrive, il lui faut attendre une année pour son rendez-vous de chimiothérapie à l’hôpital de Blida. Sur le plan médical, « il était impossible pour Nadia d’attendre une année pour commencer ses séances de chimiothérapie », a affirmé Nacira Arab, sage femme coordinatrice à l’Etablissement public de santé de proximité d’Ouled Farés, expliquant ainsi son orientation vers une clinique privée. Dos au mur, cette jeune femme sans revenus n’avait même pas de quoi se déplacer à Blida.

Désir de guérison : associations et bienfaiteurs meilleurs soutiens

Après des moments difficiles avec leur lot de tristesse et de désespoir à cause de ses conditions sociales précaires, Nadia prit contact avec un nombre d’associations caritatives et de bienfaiteurs, devenus ses meilleurs soutiens, que ce soit sur le plan matériel que psychologique.

En effet, une association caritative a pris en charge les frais de son transport et d’hébergement dans la ville de Blida pour une durée de 40 jours, au cours desquels elle paracheva son protocole thérapeutique, avant que les analyses médicales ne démontrent son rétablissement complet du cancer.

Aujourd’hui, Nadia profite pleinement de sa nouvelle vie et n’hésite pas à mettre à profit son expérience en participant aux campagnes de sensibilisation des femmes à l’impératif dépistage précoce du cancer du sein, essentiel pour augmenter les chances de guérison.

A l’occasion des activités de célébration du mois d’octobre rose, au siège de l’école paramédicale de la cité Bensouna de Chlef, Nadia a relaté son parcours et son expérience dans la lutte contre le cancer du sein, devant un nombre d’associations féminines, afin de les inciter au dépistage précoce de cette maladie, seul moyen à même de contribuer à la réduction des cas d’atteintes et sauver des vies humaines.

Une initiative fortement louée par Mme Arab, qui a estimé que la participation de Nadia aux campagnes de sensibilisation « donne un espoir de guérison à un grand nombre de femmes atteintes d’un cancer du sein, et leur insuffle du courage pour relever les défis et lutter contre la maladie ».

Accidents de la route : 40 morts et 1422 blessés en une semaine

Accidents de la route : 40 morts et 1422 blessés en une semaine

ALGER – Quarante personnes (40) sont mortes et 1422 autres ont été blessées dans 1183 accidents de la circulation survenus entre le 10 et le 16 octobre à travers le territoire national, indique mercredi un bila de la Protection civile.

Le bilan le plus lourd a été enregistré au niveau de la wilaya de Bouira où 4 personnes sont décédées sur le lieu de l’accident et 28 autres ont été blessées dans 34 accidents.

Par ailleurs, 1194 incendies urbains, industriels et autres ont été éteints suite à 1621 interventions dont les plus importantes ont été enregistrées au niveau de la wilaya d’Alger avec 206 interventions pour l’extinction de 160 incendies.

Concernant les activités de lutte contre la propagation du coronavirus (Covid-19), 320 opérations de sensibilisation ont été effectuées à travers 58 wilayas et 175 opérations de désinfection générale à travers 58 wilayas ayant touché l’ensemble des infrastructures et édifices publics et privés, quartiers et ruelles.

APS

Cancer du sein: la SNTF organise mercredi la 1ère édition du « Train rose »

Cancer du sein: la SNTF organise mercredi la 1ère édition du « Train rose »

ALGER- La Société nationale des transports ferroviaires (SNTF) organise mercredi, en collaboration avec l’association nationale El Badr d’aide aux malades atteints de cancer, la 1ère édition du « Train rose » de sensibilisation sur le cancer du sein, indique lundi un communiqué de l’entreprise publique.

Organisée à l’occasion du mois mondial de sensibilisation et d’information sur le cancer du sein, les bénévoles de l’association El Badr emprunteront le train Alger-Oran, en aller-retour, pour « informer les voyageurs sur les comportements positifs à adopter pour faire face à cette maladie, notamment en matière de prévention et de dépistage », précise la même source.

Une journée de sensibilisation est, en outre, prévue jeudi au niveau des gares d’Agha (Alger), Blida, Boumerdes, Oran et Annaba, ajoute le communiqué, expliquant que cet évènement a pour objectif la « sensibilisation des usagers de train ainsi que le personnel de la SNTF sur le cancer du sein et les moyens de dépistage précoce », à travers notamment la distribution de dépliants et autres supports de communication et l’organisation d’ateliers de dépistage.

« La SNTF, à travers cette collaboration, réitère son engagement envers les citoyens dans la lutte anti-cancer, la prévention de la santé de nos concitoyens et la promotion de toute activité ou initiative visant au changement positif et à l’amélioration de la santé publique », indique l’entreprise publique.

Le cancer du sein arrive en tête de liste des types de cancer prévalant en Algérie, avec plus de 14.000 nouveaux cas enregistrés chaque année, dont un taux important apparaît avant l’âge de 40 ans, contrairement aux pays occidentaux où le cancer du sein apparaît après l’âge de 60 ans et plus, selon les données du Fichier national du cancer.

APS