JM-Oran-2022 : les médias algériens en force pour une couverture « globale de qualité »

JM-Oran-2022 : les médias algériens en force pour une couverture « globale de qualité »

ALGER – Les organes de presse algériens, notamment chaînes de télévision et radio, ont mobilisé leurs personnels à l’occasion des Jeux méditerranéens-2022 d’Oran (25 juin-6 juillet) en dépêchant dans la capitale de l’Ouest algérien, un nombre considérable de journalistes et techniciens, pour assurer la meilleure couverture possible de l’événement.
Les médias « lourds » se sont déplacés en force à Oran, répartissant leurs équipes à travers les sites de déroulement des compétitions, afin de transmettre les moindres détails du rendez-vous méditerranéen d’Oran.

D’autres reporters spécialisés dans les domaines culturels, artistiques et touristiques, ont été mobilisés pour cet événement, outre la diffusion d’émissions quasi quotidiennes et l’animation au niveau des plateaux au niveau du siège central d’Alger et de la station régionale d’Oran.

La chaîne « Ennahar-TV » par exemple, a consacré une émission quotidienne intitulée « En direct d’Oran » animée par des invités et consultants. Elle prévoit d’envoyer sur place, cinq équipes pour assurer les envois en direct, en sus d’une équipe chargée du site électronique, spécial JM-2022, et la diffusion des infos sur les réseaux sociaux.

« En tant que journalistes, nous voulons contribuer à la réussite de cet évènement, en donnant la meilleure image possible de l’Algérie, et sa capacité à organiser de grandes manifestations sportives, tout en permettant au public de prendre connaissance de tout ce qui concerne ces « JM », a indiqué à l’APS, le responsable de la rubrique sportive, Yacine Aslouni.

De son côté, la chaine « Echourouk TV » a mobilisé une vingtaine de journalistes et techniciens pour assurer la transmission en direct et en continu, des compétitions sportives, avec des plateaux en fin de journée à partir d’Oran.

Le responsable de la rubrique sportive, Djamel Oumeddour a souligné à l’APS que la chaine envisage d’organiser une émission matinale sous le titre « le matin des jeux », ainsi que quatre bulletins sportifs quotidiens à partir d’Oran, outre une émission à 21 heures, laquelle sera clôturée par « la moisson des Jeux » à 23h00.

La chaine « Hayat TV » ne sera pas en reste. Elle compte dépêcher quatre équipes de journalistes, tout en organisant au niveau d’El-Bahia » des émissions consacrées à cet évènement.

Le responsable de la rubrique, Nazim Kadi explique que les journalistes seront répartis en deux groupes. Le premier s’occupera du volet sportif, alors que le second sera chargé du volet culturel. D’autres reporters seront chargés des sites électroniques, et des émissions quotidiennes sur les plateaux à partir d’Oran et d’Alger, ainsi que des bulletins sportifs et interventions en direct à partir des différents sites de compétitions ».

La Chaîne « El-Bilad » sera également de la partie en diffusant chaque soir l’émission « El-Bilad Sport »  à partir d’Alger et d’Oran, avec des journalistes dépêchés sur place pour animer des émissions sur les JM.

Selon le responsable de la rubrique, Jalal Yaiche, »une douzaine d’éléments entre reporters et photographes seront sur place à Oran, tout en consacrant entre six à sept heures à l’évènement, en sus des bulletins sportifs réservés aux joutes.

 

–Les radios branchées aux « fréquences méditerranéennes »–

 

Fidèles à la couverture des grandes manifestations sportives, les chaînes radio seront au rendez-vous des jeux méditerranéens-2022 d’Oran.

La Chaîne 1 de la Radio nationale (arabophone), envisage de consacrer une couverture globale de toutes les compétitions avec l’envoi de plus de 30 personnes entre journalistes, réalisateurs et producteurs, appuyés par les journalistes des stations régionales. Le nombre global des personnes couvrant les JM, pourrait atteindre une cinquantaine.

Le responsable de la rubrique, Abdelghani Laib a indiqué « avoir prévu pour cet évènement des espaces d’information durant les jeux, dont une séance quotidienne en direct d’une durée de cinq heures, tout en misant beaucoup sur le studio central d’Oran ».

La Chaine 2 (en tamazight), compte également consacrer une large couverture à ces JM-2022, en mobilisant 25 personnes (15 chargées du volet sportif, 5 pour le volet culturel et 5 réalisateurs) outre six consultants sportifs.

Le chef de la rubrique « sport » Mohamed Ait-Gharbi, a indiqué que cinq rendez-vous quotidiens entre 7h00 du matin à 23h00 seront consacrés à cette manifestation dont « Bonjour d’Oran », le « journal méditerranéen »  et en « direct d’Oran », et qui sera conclu par « un résumé global quotidien des compétitions ».

Enfin la Chaîne 3 (en langue française) déplacera une vingtaine de journalistes de la rubrique sportive, appuyés  par les correspondants régionaux. Au programme, figurent des rendez-vous quotidiens consacrés à l’évènement, répartis entre le direct et les analyses, ainsi qu’une émission en soirée, réservée au bilan de la journée.

Selon le responsable de la rubrique, Maamar Djebbour, « toutes les rencontres des sports collectifs seront retransmises en direct, ainsi que les finales des sports individuels. Outre les journalistes, de nombreux consultants de différentes disciplines seront présents. Six émissions par jour, seront consacrées aux JM, dont celles intitulées  »A votre service » et « WAH-WAH ».

JM: le secteur de la Communication prêt pour la couverture de la 19e édition

JM: le secteur de la Communication prêt pour la couverture de la 19e édition

ORAN – Le ministre de la Communication, Mohamed Bouslimani, a souligné, mardi à Oran, que les professionnels de son secteur étaient prêts à assurer la couverture et l’accompagnement de la 19e édition des Jeux Méditerranéens (JM Oran-2022).
Dans une déclaration à la presse, en marge de sa visite au Centre international de presse réservé aux journalistes chargés de la couverture de la manifestation sportive, Mohamed Bouslimani a indiqué que « la famille de la presse nationale est consciente de son rôle et de ses responsabilités dans la promotion des Jeux Méditerranéens d’Oran et de l’Algérie, ainsi que ses grandes réalisations et potentialités ».

« Les Jeux méditerranéens sont une occasion précieuse pour la presse nationale et étrangère, notamment accréditée en Algérie, de mettre en exergue et de refléter la véritable image de l’Algérie nouvelle à travers les divers médias et moyens de communication », a-t-il ajouté.
Le ministre a réitéré la volonté du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, de déployer les efforts pour faire de cette 19ème édition une réussite et de les organiser dans des conditions conformes à la position de l’Algérie et au rôle moteur de l’Algérie dans la diffusion des valeurs ?de paix, de tolérance et la construction de passerelles de rapprochement, de coopération et de solidarité entre les peuples.

« Afin d’incarner cette volonté politique, les différentes institutions médiatiques et acteurs des secteurs public et privé ont investi dans la préparation de ces jeux et dans la création de partenariats positifs afin de les réussir dans leurs différents aspects et domaines, y compris celui de la communication », a-t-il ajouté.
M. Bouslimani a également souligné que « le sport, facteur central de diffusion et de pérennisation des valeurs humaines, n’est plus seulement une activité de compétition entre jeunes, mais il est devenu une affaire de société qui concerne toutes ses franges, qui enregistre un développement croissant en raison des répercussions du progrès technologique ».

Dans le même contexte, le ministre a appelé la famille de la presse et des médias à « bien utiliser la technologie pour mettre en exergue les acquis réalisés à l’occasion des Jeux Méditerranéens d’Oran, à l’image des différentes infrastructures et installations sportives de pointe dans diverses disciplines qui seront lancées à l’occasion de ces jeux ».

Lire aussi: Tous les moyens assurés aux médias pour une couverture optimale des JM

Il a également exhorté le citoyen à contribuer à la préservation de ces infrastructures, installations et acquis sportifs dont il bénéficiera, déclarant : « nous comptons sur la prise de conscience coutumière de la jeunesse pour honorer son pays avec son comportement civilisé et le sens de l’hospitalité qui distingue la ville d’Oran et l’Algérie dans son ensemble ».

Il a ajouté : « les nombreux invités de l’Algérie seront témoins de ce fait et découvriront le visage resplendissant d’Oran, joyau de la Méditerranée, à travers la visite de ses sites touristiques pittoresques, ses monuments historiques anciens, ses sites culturels distingués et le plaisir de savourer ses plats authentiques », notant qu’ »Oran sera à l’occasion de ces jeux le visage lumineux de l’Algérie et son cœur battant de paix, de fraternité, d’égalité et d’espoir d’un avenir meilleur pour les habitants des deux rives de l’espace méditerranéen commun ».

Le ministre a visité les différentes installations du Centre International de Presse, ouvert à l’hôtel « Méridien », qui offre toutes les conditions appropriées au travail des journalistes nationaux et étrangers concernés par la couverture de l’événement méditerranéen.

Ce centre contient environ 140 ordinateurs et leurs accessoires ainsi que des connexions Internet jusqu’à 200 Mégabits. Un écran géant a été installé pour permettre aux journalistes de suivre toutes les compétitions sportives en direct sans se déplacer aux sites concernés.

Cinq plateaux équipés de caméras et de moyens techniques pour la diffusion et l’enregistrement de diverses émissions télévisées, six salles de commentaires radio, ainsi qu’une salle de conférence et d’autres pour les conférences de presse, ont été mises à la disposition des médias audiovisuels nationaux, privés et étrangers.

Concernant la couverture médiatique de cet événement méditerranéen, le ministre a indiqué que « le nombre total ne peut être donné qu’à la veille du début des Jeux méditerranéens. A ce jour, entre 1.500 et 2.000 demandes d’accréditation ont été enregistrées et l’opération se poursuit ».

Il a souligné que « la presse sera présente en force, qu’elle soit nationale, audiovisuelle, écrite, électronique et étrangère accréditée en Algérie, y compris les journalistes accompagnant les délégations participant à ces jeux ».

« Nous attendons de la presse nationale et étrangère, notamment accréditée en Algérie, qu’elle assure une large couverture de l’événement, d’autant plus que l’Algérie a fait un retour en force sur la scène politique et diplomatique », a souligné M. Bouslimani, tout en appelant la presse nationale à « relever le défi et faire de la 19e édition des Jeux Méditerranéens Oran-2022 une réussite ».
Le ministre a exhorté les jeunes qui suivront les compétitions dans les installations sportives à « respecter l’hymne national de chaque pays participant et tous les invités de l’Algérie ».

Le ministre de la Communication était accompagné des directeurs de l’APS, Samir Gaïd, de la radio nationale, Mohamed Baghali, de la télévision algérienne Chaâbane Lounakel, de l’entreprise TDA, Rachid Bestam et du Centre International de Presse, Mâameri Raouf, rappelle-t-on. APS..

Le Président Tebboune reçoit le Secrétaire général de la Ligue arabe

Le Président Tebboune reçoit le Secrétaire général de la Ligue arabe

ALGER – Le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, a reçu mardi à Alger le secrétaire général de la Ligue arabe, M. Ahmed Abou Al Gheit.
L’audience s’est déroulée au siège de la Présidence de la République en présence du ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, M. Ramtane Lamamra, et du directeur de Cabinet à la Présidence de la République, M. Abdelaziz Khellaf.

Gazoduc transsaharien: accord pour la concrétisation du projet dans « les plus brefs délais »

Gazoduc transsaharien: accord pour la concrétisation du projet dans « les plus brefs délais »

ABUDJA- Les ministres de l’Energie d’Algérie, du Niger et du Nigeria ont convenu, lundi, lors d’une réunion tripartite sur le projet de Gazoduc Transsaharien (TSGP) à Abudja (Nigeria) de la pose « des premiers jalons » de ce projet, en prévision de sa concrétisation dans « les plus brefs délais », a affirmé le ministre de l’Energie et des mines, Mohamed Arkab.
Dans une déclaration à la presse à l’issue d’une réunion l’ayant regroupé avec le ministre d’Etat nigérian des ressources pétrolières, Timipre Sylva et le ministre nigérien de l’Energie et des énergies renouvelables, Mahamane Sani Mahamadou, M. Arkab a souligné qu’il a été convenu de « poser les premiers jalons de ce projet, à travers l’entame des études techniques, en prévision de sa concrétisation sur le terrain dans les plus brefs délais ».

Il a été convenu également de la poursuite des concertations par le biais de l’équipe technique, formée lors de cette réunion et chargée d’élaborer toutes les clauses, ainsi que les études techniques et financières et les études de faisabilité relatives à la concrétisation du TSGP, ajoute le ministre.

Les trois ministres ont convenu d’organiser la prochaine réunion tripartie dans une courte période, au plus tard fin juillet, en Algérie, a fait savoir M. Arkab.
Le ministre a affirmé que cette réunion était « très importante et réussie », et avait permis d’évoquer tous les aspects liés à la réalisation d’un gazoduc transsaharien reliant les trois pays au continent européen sur une distance de plus de 4.000 km.

Accompagné du PDG du groupe Sonatrach et des cadres du ministère, le ministre de l’Energie et des Mines, Mohamed Arkab est arrivé, lundi, à l’Aéroport international Nnamdi Aziliwe à Abuja, pour prendre part à la réunion tripartite entre l’Algérie, le Niger et le Nigeria, autour du projet de gazoduc transsaharien.

Lors de cette visite, M. Arkab s’est entretenu à Abuja avec ses homologues nigérien et nigérian, en présence de l’ambassadeur d’Algérie au Nigeria, du PDG du groupe Sonatrach et des cadres du ministère, a indiqué un communiqué du ministère.

Lors de sa participation aux travaux de la réunion tripartite entre l’Algérie, le Niger et le Nigéria sur le gazoduc transsaharien, en présence des délégations des trois pays concernés, M. Arkab a affirmé dans son allocution, que l’adoption de la réunion précédente tenue à Niamey le 16 février dernier par le biais d’une déclaration tripartite, a jeté les fondements d’une feuille de route visant, notamment, la constitution d’un groupe de travail dans l’objectif de lancer la mise à niveau d’une étude de faisabilité de ce projet ».

« Cette voie témoigne de la volonté des trois parties concernées par le projet, de le réactiver », a-t-il soutenu, ajoutant que ce « projet à caractère régional et international vise, en premier lieu, le développement socio-économique de nos pays ».

M.Arkab a fait savoir que « la relance du projet enregistré dans le cadre de la mise en œuvre du programme NEPAD intervient dans un contexte géopolitique et énergétique marqué par une forte demande sur le gaz et le pétrole, d’une part, et la stagnation de l’offre d’autre part, à cause de la réduction des investissements notamment en matière de prospection gazière et pétrolière depuis 2015.
Le ministre a également estimé que le TSGP « était un exemple de la volonté de nos trois pays à mettre en place une infrastructure régionale d’envergure internationale qui soit conforme à nos objectifs nationaux et à nos obligations internationales en tant que pays engagés à réduire l’empreinte carbone et sécuriser l’approvisionnement des marchés en gaz naturel ».

Selon M. Arkab, ce projet constitue également « une nouvelle source d’approvisionnement pour des marchés constamment sollicités, compte tenu de la place que le gaz naturel occupera dans le mix énergétique à l’avenir ».

En s’appuyant sur l’expérience des trois pays dans le domaine de la production, du transport et de la commercialisation du gaz naturel, en sus de ses avantages, ce projet devra renforcer les capacités de production et d’exportation des trois pays, a souligné le ministre. APS…

 

L’Algérie élue à la tête de l’Union des Conseils économiques et sociaux arabes et Institutions similaires

L’Algérie élue à la tête de l’Union des Conseils économiques et sociaux arabes et Institutions similaires

ALGER – L’Algérie a été élue, lundi à Alger, à la tête de l’Union des Conseils économiques et sociaux arabes et Institutions similaires pour un mandat de trois (3) ans, a annoncé le président du Conseil national économique, social et environnemental (CNESE), Bouchenak Khelladi Sidi Mohammed.
Ce plébiscite a été annoncé lors d’une conférence de presse animée en marge de l’AG extraordinaire de l’Union des Conseils économiques et sociaux arabes et Institutions similaires, dont le nom a été changé de Ligue à Union.

Outre le plébiscite de M. Bouchenak Khelladi en qualité de président de l’Union, M. Moussa Ayoub Chetiwi, président du Conseil économique et social de Jordanie a été élu vice-président de cette instance.
L’AG a vu également le renouvellement de confiance en la personne du Secrétaire général du CNESE, Mohamed Amine Djaafri en qualité de SG de l’Union pour un nouveau mandat de quatre (4) ans, outre l’élection du Conseil d’administration de l’Union, composé de sept (7) membres, dont le président de l’Union et son vice-président.

Lire aussi: Monde Arabe: développer l’action commune face aux défis de l’heure

Pour la première fois, l’Union a vu l’adhésion de la Tunisie à travers le Conseil national du dialogue tunisien.

Le Premier ministre, M. Aïmene Benabderrahmane, avait présidé la cérémonie d’ouverture des travaux de l’Assemblée générale extraordinaire de l’Union des Conseils économiques et sociaux arabes et Institutions similaires qui a connu la participation de 10 pays arabes et la présence de membres du

Gouvernement, de Conseillers du président de la République, de ministres de pays arabes, de présidents des Conseils économiques et sociaux arabes et de membres du Parlement et du corps diplomatique accrédité en Algérie, outre des présidents d’instances nationales et des représentants de chefs d’entreprises. APS..