La Radio nationale, « un support capital » pour le libre choix des électeurs

La Radio nationale, « un support capital » pour le libre choix des électeurs

ALGER – Le président de l’Autorité nationale indépendante des élections (ANIE), Mohamed Charfi, a indiqué, samedi à Alger, que la Radio nationale était « un support capital » à même de permettre au citoyen de faire un choix libre lors des élections.

« La Radio nationale, forte de sa couverture de tout le territoire national et qui dépasse même les frontières, constitue un support capital pour promouvoir le sens patriotique et permettre au citoyen de faire un choix libre et pertinent le jour du scrutin, loin de toute influence », a affirmé M. Charfi lors d’une rencontre nationale des directeurs de radios nationale et régionales.

Evoquant les préparatifs des prochaines élections locales et les cadres juridiques et éthiques régissant le travail des médias nationaux dans l’accompagnement des différentes étapes de cette échéance, M. Charfi a souligné « le devoir de la Radio en matière de sensibilisation à la démocratie et d’égalité entre les candidats porteurs de projet soucieux de l’intérêt général des citoyens ».

Après avoir rappelé que l’objectif de l’ANIE est de garantir le libre choix au citoyen en consécration de transparence et de la probité des élections, M. Charfi a mis en avant « l’impératif de veiller à l’égalité entre candidats » en tant que condition essentielle du processus électoral.

Il a préconisé, dans ce sens, « la surveillance rigoureuse des activités de la campagne électorale pour veiller à la crédibilité et à la régularité du processus électoral et éviter toute favorisation, directe ou indirecte, d’un candidat au détriment d’un autre ».

Rappelant la Charte d’éthiques de la campagne électorale, initiée par l’ANIE lors de la présidentielle de 2019 et des législatives de 2021, M. Charfi a annoncé « la mise en place prochaine d’une cellule de suivi de la relation avec les médias » pour leur faciliter le travail et leur fournir les informations relatives au déroulement du l’opération électorale.

« L’Etat des institutions est le rempart expugnable de la souveraineté et l’unité nationales », a affirmé le président de l’ANIE relevant que « la voix de l’Algérie se fait de plus en plus forte depuis l’élection du Président de la République, Abdelmadjid Tebboune, et des députés de l’Assemblée populaire nationale (APN) à la faveur d’élections transparentes et démocratiques. Cet acquis doit être consolidé à travers le succès des prochaines élections locales », a-t-il soutenu.

Organisée sous le thème « Les règles de la performance des médias dans l’accompagnement des échéances électorales: cas type, les locales du 27 novembre 2021″, les locales du 27 novembre 2021 », cet rencontre a vu, en sus du directeur général de la Radio nationale, Mohamed Baghali, la participation du Conseiller du Président de la République en charge des Archives nationales et de la Mémoire, Abdelmadjid Chikhi, du directeur général de l’Entreprise publique de télévision (EPTV) Chaaban Lounakel, du directeur général de l’Agence Algérie Presse Service (APS), Samir Gaid, ainsi que le président de l’l’Autorité de régulation de l’audiovisuel (ARAV) , Mohamed Louber, les directeurs des Radios régionales et les responsables de plusieurs entreprises actives dans le secteur de la Communication.

APS

La Radio nationale mobilisée pour la réussite des élections locales

La Radio nationale mobilisée pour la réussite des élections locales

ALGER- La Radio nationale est mobilisée pour la contribution à la réussite des prochaines élections locales, dernière étape dans la consolidation de l’édifice institutionnel de l’Etat algérien, a affirmé samedi à Alger le Directeur général de cet établissement médiatique, Mohamed Beghali.

Dans son allocution lors de la rencontre nationale des directeurs des radios nationale et régionales sous le thème « Les règles de la performance des médias dans l’accompagnement des échéances électorales: cas type, les locales du 27 novembre 2021 », M. Beghali a indiqué que dans « le cadre de l’accompagnement de l’opération électoral, la Radio nationale est mobilisée pour contribuer à la réussite des prochaines élections locales, dernière étape dans la consolidation de l’édifice institutionnel de l’Etat algérien ».

« Le contexte politique particulier dans lequel intervient ce rendez-vous électoral marqué par des campagnes hostiles, sans précédant, ciblant l’Algérie requiert une intensification des efforts pour l’accompagnement de toute action s’inscrivant dans le cadre du renforcement de la sécurité et de la cohésion de l’Etat et de la société », a-t-il soutenu.

Estimant que les locales du 27 novembre prochain « sont l’un des fondements majeurs de l’unité, de la sécurité et de la stabilité de la Nation » et que « notre pays a besoin aujourd’hui de toutes les bonnes volontés », M. Baghali a déclaré que « la réussite de cette échéance sera une réponse cinglante aux ennemis de l’Algérie, à ceux qui complotent contre elle et à ceux qui tentent de remettre en cause l’histoire séculaire de la Nation algérienne ».

M.Boughali a abordé, à ce propos, « la lourde » responsabilité de la Radio nationale et son rôle dans le travail de sensibilisation et dans l’information du citoyen sur les idées et programmes des candidats pour favoriser ainsi le bon choix le jour du scrutin.

Saluant l’expérience « positive » de l’ANIE en matière d’équidistance, il a affirmé que la Radio nationale « a gagné ce pari dans  58 wilayas à la faveur des moyens humains et matériels mobilisés ».

De son côté, le Conseiller du président de la République chargé des Archives et de la Mémoire nationale, Abdelmadjid Chikhi a mis en avant « l’impact important » de la Radio nationale dans la formation d’une opinion publique qui soit un soutien majeur à l’Etat et à la société en toute circonstance, exhortant les stations de radio régionales « à travailler davantage sur le dossier de la Mémoire nationale ».

Il exhorté, dans ce sens, la Radio à amener les auditeurs, notamment les jeunes, à s’intéresser à toutes les étapes de l’histoire de l’Algérie et de mettre en exergue les caractéristiques de chaque étape en vue d’ancrer une culture nationale au service des intérêts suprême du pays.

L’Algérie se distingue par un patrimoine diversifié à la valorisation duquel la Radio peut contribuer, a affirmé M. Chikhi, citant à titre d’exemple les chansons révolutionnaires.

Evoquant les campagnes hostiles ciblant l’Algérie, le Conseiller du président de la République en charge des Archives et de la Mémoire nationale a estimé que « toute l’attention braquée sur l’Algérie témoigne de la place qui est la sienne tant par le passé, que par le présent et l’avenir ».

La rencontre s’est déroulée en présence du président de l’Autorité nationale indépendante des élections (ANIE), du directeur général de l’Etablissement public de télévision (EPTV), Chabane Lounakel, et du directeur général de l’Agence Algérie Presse Service (APS), Samir Gaid, ainsi que du président de l’Autorité de régulation de l’audiovisuel (ARAV) , Mohamed Louber, les directeurs des Radios régionales et les responsables de plusieurs entreprises actives dans le secteur de la Communication.

APS

Elections locales: possibilité de compléter certains documents du dossier de candidature durant le délai légal pour examen

Elections locales: possibilité de compléter certains documents du dossier de candidature durant le délai légal pour examen

ALGER- L’Autorité nationale indépendante des élections (ANIE) a annoncé, jeudi dans un communiqué, la possibilité de compléter ou de joindre les documents manquants au dossier de candidature pour les élections des membres des Assemblées populaires communales (APC) et de wilayas (APW), prévues le 27 novembre 2021, et ce, tout au long du délai légal, pour examen, à l’exception du procès verbal de contrôle des formulaires de souscription des signatures établi par le président de la Commission communale de révision des listes électorales exceptionnelles.

« Selon les requêtes adressées au président de l’ANIE par les représentants des listes des candidats à l’occasion des élections des membres des APC et APW, prévues le 27 novembre 2021, et dans le souci de garantir le principe d’égalité des chances et en vertu des dispositions de l’article 31 de l’ordonnance n 21-01 du 26 Rajab 1442 correspondant au 10 mars 2021 portant loi organique relative au régime électoral modifiée et complétée, ces dernières auront la possibilité de compléter ou joindre les documents manquants au dossier de candidature tout au long du délai légal d’examen des dossiers à l’exception du PV de contrôle des formulaires de souscription des signatures établi par le président de la Commission communale de révision des listes électorales exceptionnelles ».

A ce propos, « un arrêté modifiant et complétant l’arrêté du 30 août fixant les modalités de dépôt des dossiers de candidature aux élections des membres des APC et APW, prévues le 27 novembre 2021 a été promulgué et communiqué à tous les coordonnateurs de wilayas de l’ANIE en vue de sa mise en œuvre ».

Révision des listes électorales: plus de 164.000 nouveaux inscrits

Révision des listes électorales: plus de 164.000 nouveaux inscrits

ALGER – Au total, 164.286 nouveaux électeurs ont été inscrits suite à la révision des listes électorales en prévision des élections locales  du 27 novembre prochain, portant ainsi le nombre global du corps électoral à 24.589.475 électeurs, a affirmé le président de l’Autorité nationale indépendante des élections (ANIE), Mohamed Charfi.

Dans une déclaration à la télévision publique, M. Charfi a indiqué qu’une hausse a été enregistrée dans le nombre des électeurs après la révision exceptionnelle des listes électorales pour l’élection des membres de l’Assemblée populaire communale (APC) et de l’Assemblée populaire de wilaya (APW), à savoir 164.286 électeurs, et ce, notamment après la radiation des listes des personnes décédés, portant ainsi le nombre global à « 24.589.475 » électeurs.

Le même responsable a fait savoir dans le même contexte, qu’il a été procédé au retrait de  » 8.928.134″ formulaires de souscription des signatures individuelles au profit des listes des candidats, en vue de l’élection des membres de l’APC et de l’APW, ajoutant que les listes relevant de 47 partis ont procédé au retrait de  » 8.131.524″ formulaires de souscription, alors que les listes indépendantes ont retiré 796.610 formulaires de souscription.

L’ANIE avait appelé, le 1e septembre courant, les citoyens non inscrits sur les listes électorales, notamment ceux âgés de 18 ans au jour du scrutin ( le 27 novembre 2021), à s’inscrire au niveau de la commission communale de révision des listes électorales dans la commune de leur résidence.

A noter que la période de révision exceptionnelle des listes électorales s’était ouverte du 5 septembre 2021 au 15 septembre 2021.

La révision exceptionnelle des listes électorales est prévue dans le décret présidentiel signé le 28 août 2021 par le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, portant convocation du corps électoral en vue des élections anticipées des APC et APW.

Le 2 septembre 2021, le président de l’ANIE avait publié un arrêté portant formulaire de souscription et légalisation des signatures individuelles au profit des listes de candidats pour l’élection des membres des APC/APW en prévision de ces élections locales.

Conformément aux dispositions dudit arrêté, le retrait des formulaires de souscription des signatures individuelles s’effectue auprès du représentant des pressentis candidats au sein des partis politiques et des candidats indépendants, juridiquement habilité, auprès de la délégation de wilaya de l’ANIE territorialement compétente, par la présentation d’une lettre dans laquelle est déclarée l’intention de former une liste de candidats pour l’élection des membres de l’APC ou de l’APW.

Lors d’une récente visite au niveau de l’APC d’El-Mohammadia (Alger) pour s’enquérir des conditions de lancement de la révision exceptionnelle des listes électorales, M. Charfi avait déclaré que « toutes les conditions » étaient réunies pour assurer le réussite des élections locales, estimant que « ce succès est tributaire du niveau de conscience démocratique des citoyens ».