Ligue 1 (30e j): l’USMA s’offre le derby face au MCA (1-0)

Ligue 1 (30e j): l’USMA s’offre le derby face au MCA (1-0)

ALGER – Dans une ambiance dans grands jours, l’USM Alger a remporté dimanche le « big derby » algérois face au MC Alger 1-0 (mi-temps : 0-0), en match décalé de la 30e journée du championnat de Ligue 1 de football, disputé au stade olympique du 5-juillet.
En présence du public algérois pour la première fois depuis le début de la pandémie du Covid-19, le début de la partie a été légèrement à l’actif du « Doyen » qui s’est montré le plus entreprenant.

Mais au fil des minutes, l’USMA est montée d’un cran pour se procurer deux occasions franches de scorer, mais ses attaquants ont manqué de lucidité devant les buts, à l’image des tentatives d’Othmani et de Meziane.

Durant le dernier quart d’heure de le première période, le Mouloudia, poussé par ses milliers de supporters, a eu sa part d’occasions ratées par Esso et Belkheir, qui auraient pu permettre au MCA de prendre l’avantage.

Après la pause citron, l’USMA est parvenue à ouvrir le score par l’entremise de Benhamouda (56e), profitant d’une balle mal repoussée par le portier mouloudéen Chaâl en pleine surface.

Touchés dans leur amour propre, les joueurs de l’entraîneur tunisien Khaled Benyahia ont réagi timidement, en manquant cruellement de réalisme devant les buts, chose qui a permis aux « Rouge et Noir » de préserver leur précieux avantage jusqu’au sifflet final de l’arbitre Touabti.

A l’issue de cette victoire, l’USMA se hisse à la 6e place au classement (45 pts) avec un match en moins, alors que le MCA reste scotché à la 5e place (49 pts).

Dans les autres principaux matchs de cette 30e journée, le leader le CR Belouizdad a mis fin à cinq matchs de disette, toutes compétitions confondues, en dominant à domicile l’ASO Chlef (3-1), grâce notamment à un doublé signé le défenseur Boulekhoua.

L’affiche de haut de tableau entre le Paradou AC et la JS Saoura est revenue aux Algérois (1-0), qui se relancent dans la course pour le podium.

En bas du classement, l’Olympique Médéa, dans un match à rebondissement, a remporté le choc des mal-classés dans son antre d’Imam-Lyes face au RC Arbaâ (4-3), alors que le HB Chelghoum-Laïd a décroché une précieuse victoire pour le maintien sur le terrain du WA Tlemcen (4-1), déjà relégué en Ligue 2 amateur.

La 31e journée, prévue dimanche, samedi, et dimanche prochains, sera marquée par le déplacement du leader à l’Ouest pour défier le MC Oran.APS…

Coronavirus: la vigilance est requise en dépit de l’amélioration de la situation épidémiologique en Algérie

Coronavirus: la vigilance est requise en dépit de l’amélioration de la situation épidémiologique en Algérie

TIPASA – Le Directeur de la Prévention et de la Promotion de la Santé au ministère de la Santé, Djamel Fourar, a appelé, dimanche à partir de Tipasa, à ne pas baisser la garde et à rester vigilant quant au Coronavirus après l’apparition de nouveaux variants à travers le monde, en dépit de « l’amélioration significative de la situation épidémiologique en Algérie ».
« La situation de la Covid-19 s’est considérablement améliorée en Algérie, et aucun décès n’a été enregistré depuis plusieurs jours, mais cela ne signifie guère l’abandon des mesures préventives nécessaires, en raison de l’apparition de nouveaux variants à travers le monde », a indiqué Dr. Fourar dans une déclaration à la presse en marge d’une journée d’étude et de formation sur « l’hypertension artérielle », organisée à l’occasion de la Journée mondiale de cette pathologie (17 mai).

Relevant que l’ »apparition de nouveaux variants à travers le monde signifie que le virus est toujours présent et menaçant, il a souligné que ces variants sont en cours d’étude par des experts de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), avant d’appeler à l’ »impératif du respect des mesures barrières, dont notamment la distanciation physique et le port d’un masque de protection ».

A noter que le dernier bilan communiqué, hier samedi, par le ministère de la Santé et de la Population a fait état de deux nouveaux cas de coronavirus enregistrés, ces dernières 24 heures, avec zéro décès.

Le même bilan a signalé que le nombre de cas d’infection par la Covid-19 en Algérie est de 265.816, au moment ou 178.371 malades contaminés se sont rétablis et 6.875 en sont morts.

Le même communiqué qui n’a signalé aucun cas de Covid-19 en soins intensifs, a ajouté que 46 wilayas du pays n’ont pas enregistré de nouveaux cas de contamination par ce virus durant ces dernières 24 heures, tandis que deux wilayas ont recensé un cas chacune.

Le ministère de la Santé a, en outre, recommandé aux citoyens de rester vigilants, en les appelant au respect des mesures barrières jusqu’à l’éradication définitive de cette pandémie. aps..

Salon national du livre de Chlef : Écrire pour le souvenir

Salon national du livre de Chlef : Écrire pour le souvenir

Après le succès de la première édition du 30 juin 2021, le salon national du livre de Chlef revient dans sa deuxième édition du 18 au 21 mai avec la participation de plus de 25 maisons d’édition à la Maison de la culture. Il est organisé par Les Presses du Chélif en étroite collaboration avec la direction de la culture et des arts et sous l’égide du wali. Le salon se tiendra sous le slogan « Écrire pour le souvenir » en reconnaissance aux nombreux écrivains dont les écrits portent pour l’essentiel sur l’ histoire du pays. Ali Laïb, directeur des éditions Les Presses du Chélif s’assigne pour objectif de faire de ce salon une tradition où les maisons d’édition et les auteurs de toutes les régions puissent défendre leurs ouvrages et offrir aux lecteurs un espace fécond pour ressusciter l’amour du livre. Parmi les participants figurent de grandes maisons d’édition dont l’Agence nationale d’édition et de publicité (Anep) qui participe avec plus de 400 titres récents ainsi que l’ENAG qui promet des rabais très importants sur les ouvrages de référence. De nombreuses autres maisons d’édition privées seront au rendez-vous, dont Casbah éditions, El Qobia, Frantz Fanon, Hibr, Apic, Barzakh ou encore El Othmania, en plus de quelques maisons spécialisées dans le livre technique et scientifique qui présenteront leurs toutes dernières nouveautés au public chélifien. Un riche programme d’animation est établi par le comité d’organisation en collaboration avec le directeur de la culture et des arts de Chlef avec des conférences et des tables rondes sur des thèmes en rapport avec la culture et l’histoire. Les participants seront également conviés à des visites de sites historiques et naturels de la région, à des soirées musicales animées par des troupes locales et à des projections, a déclaré Ali Laïb. Outre la participation des éditeurs, ce salon verra également la présence de plusieurs écrivains venus des quatre coins du pays et permettra aux auteurs de la région de se faire connaître, à l’instar de Maamar Lariane, Taieb Kerfah, Maâmar Aïssani, Moussa Touati, Boudjelthia Djazouli, Mohamed Harath, Ali Foudil, etc. La maison de la culture accueillera également des stands dédiés au livre de jeunesse et des ateliers pédagogiques et de loisirs créatifs pour les enfants, en plus d’ateliers d’illustration animés par Hanane Benmedioni et Nadjet Belabbes . Le plasticien et formateur Djamel Ousmer propose, quant à lui, une formation pratique dans la création de masques à partir de déchets plastiques et cartons récupérés et compte également créer un ouvrage graphique réalisé par et pour les enfants. EL moudjahid…

Salon national du livre de Chlef : Écrire pour le souvenir

Les autorités maliennes doivent manifester une volonté politique pour appliquer l’accord de paix

ALGER- La diplomate américaine, Bisa Williams a indiqué,  dimanche à Alger, que les autorités de transition maliennes se devaient de manifester une « volonté politique » pour appliquer les termes de l’accord de paix et de réconciliation issu du processus d’Alger.
« On ne peut pas continuer à faire des recommandations si les parties prenantes qui ont signé l’accord de paix ne les mettent pas en œuvre », a affirmé la représentante du « Centre Carter » qui tient le rôle d’observateur indépendant de la mise en œuvre de l’accord de paix et de réconciliation au  Mali, issu du processus d’Alger.

Animant une conférence au siège du ministère des Affaires étrangères et de  la Communauté nationale à l’étranger, Mme Williams a expliqué que le « Centre Carter » a fait une centaine de recommandations en vue d’appliquer  l’accord de paix au Mali, appelant les autorités de transition au Mali à mener de « vraies actions » à même de sortir le pays de « l’impasse » politique.

Qualifiant la situation au Mali de « critique », Mme Bisa Williams a insisté sur la nécessité d’un « accompagnement de la communauté internationale » et a appelé les signataires de l’accord de paix et de réconciliation au Mali, issu du processus d’Alger à entreprendre des « actions concrètes » et à faire preuve de « solidarité » pour dépasser la crise politique qui prévaut dans le pays.

La diplomate américaine a indiqué, en outre, que le rôle du chef de file de la médiation internationale que joue l’Algérie au Mali témoigne de la confiance qui lui est accordée par les autres pays.

De son côté, le chef du Comité de suivi de l’Accord de paix et de réconciliation au Mali issu du processus d’Alger, l’ambassadeur Boudjemaa Delmi a mis l’accent sur la nécessité de mettre en œuvre l’accord de paix au Mali et son « appropriation »  par les signataires.

« L’Algérie en tant que pays voisin a joué son rôle qui consiste à négocier cet accord. La médiation internationale et le CSA (Comité de suivi de l’Accord ) sont en train de faire en sorte que cet accord soit accompli et pour cela il faut que les signataires se l’approprient », a-t-il déclaré. APS…

Le ministère de la Pêche soumet au Gouvernement une proposition sur la gestion des ports de pêche

Le ministère de la Pêche soumet au Gouvernement une proposition sur la gestion des ports de pêche

ALGER- Le ministre de la Pêche et des productions halieutiques, Hicham Sofiane Salaouatchi a déclaré, dimanche à Alger, que ses services avaient soumis au Gouvernement, une proposition relative au dossier de gestion des ports de pêche.
« Depuis le mois de mars, le dossier de gestion des ports de pêche a été officiellement ouvert et le ministère a élaboré une proposition qu’il a soumise au Gouvernement pour examen », a précisé le ministre qui répondait aux interrogations des députés de l’Assemblée populaire nationale (APN) lors d’une plénière présidée par Brahim Boughali, président de l’Assemblée, consacrée à la présentation du projet de loi complétant la loi de 2001 sur la pêche et l’aquaculture, en présence de la ministre des Relations avec le Parlement, Basma Azouar « Toutes les solutions nécessaires ont été présentées pour instaurer une politique intégrée du secteur de la pêche », a-t-il précisé, mettant en avant l’impératif que la gestion les ports de pêche relève du secteur de la pêche.

Cela permettra de résoudre le problème d’engorgement des ports de pêche qui souffrent du problème d’attribution aléatoire des espaces d’accostage, les bateaux de plaisance s’étant emparés de la majorité des postes, a-t-il dit.

« 39% seulement des bateaux de pêche accostent aux ports de pêche », a-t-il déploré.

En ce qui concerne la hausse des prix des produits halieutiques, le ministre a souligné qu’elle était due à la stabilité du volume de production, face à laquelle est enregistrée une augmentation significative de la croissance démographique.

A titre d’exemple, il a fait savoir que le prix moyen de la sardine, tous types confondus, est estimée cette année hors saison de pêche à près de 800 DA, contre 380 DA pendant la saison de pêche de 2021.

Et de préciser que le volume de la production aquicole ne dépassait pas 4% de la production nationale totale, contrairement à d’autres pays dans le monde qui tablent davantage sur l’aquaculture.

Pour une baisse des prix des poissons, le ministre a préconisé l’augmentation de la production en se focalisant sur l’investissement dans le domaine de l’aquaculture et la régulation du marché.

Il a ajouté que les services de son ministère œuvraient en coordination avec le secteur de l’agriculture pour la création d’un comité mixte, soulignant l’adoption de la même démarche avec le secteur du commerce en ce qui concerne les importations ou les exportations liées à son secteur.

S’agissant du Sud, le ministre a fait état de la création de trois (3) directions de la pêche et des productions halieutiques dans les wilayas d’Adrar, de Biskra et d’El Oued.

Concernant les projets d’investissement dans le secteur de la Pêche et des productions halieutiques, le ministre a indiqué qu’à ce jour « les entraves ont été levées pour 177 projets en difficulté dans 28 wilayas », précisant que ces projets « peuvent créer 2.349 emplois ».

Concernant la construction navale, M. Salaouatchi a rappelé la création, en octobre 2021, d’une commission interministérielle composée des ministres de la Pêche et des Productions halieutiques, de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du Territoire, et l’Industrie dans le but de relancer l’industrie navale en Algérie et étudier les demandes de foncier formulées par les investisseurs.

Depuis la mise en place de cette commission, 15 autorisations d’investissement ont été octroyées aux professionnels de la construction navale au niveau de 12 wilayas, en sus de la validation de 11 projets au niveau des zones d’activités et/ou industrielles, a-t-il dit.

Lors de l’examen du projet de loi complétant la loi 01-11 relative à la pêche et à l’aquaculture, les intervenants ont salué cet amendement et soulevé des questions liées à la hausse chronique des prix du poisson et des productions halieutiques, à la nécessaire augmentation de la production, à la situation sociale des professionnels du secteur et à la formation à la construction de navires de pêche. APS..