JM-2022: le CIJM prévoit une organisation de « grande qualité » à Oran

ORAN – La 19e édition des jeux méditerranéens (JM), prévue l’été prochain à Oran, s’annonce d’une  » grande qualité  » en matière d’organisation, a estimé, dimanche, le vice-président du comité international des JM (CIJM), Bernard Amsalem.
S’exprimant en conférence de presse, tenue au siège de l’organisation nationale des Moudjahidines de la wilaya d’Oran, le dirigeant français a fait ce constat en marge du troisième et dernier jour de sa visite de travail dans la capitale de l’Ouest, dans le cadre des préparatifs des JM programmés du 25 juin au 5 juillet 2022.

« Il est clair que les préparatifs du rendez-vous méditerranéen se sont accélérés d’une manière très importante, à notre grande satisfaction, nous les membres du CIJM, et ce, par rapport aux retards signalés dans ce registre, il y a de cela près de sept mois », s’est réjoui M. Asalem, également président de la commission de coordination relevant du CIJM.
Au cours de sa visite à Oran, ce responsable, qui était accompagné par deux autres membres de l’instance méditerranéenne internationale, a assisté à plusieurs réunions des différentes commissions du Comité local d’organisation des JM (COJM), et visité également nombreuses infrastructures sportives et hôtelières concernées par le rendez-vous sportif des pays des deux rives de la méditerranée.

« Outre le fait que les travaux des commissions ont bien avancé, nous sommes également agréablement surpris par la cadence des chantiers au niveau des sites sportifs qui accusaient, il y a quelques mois, un retard sensible dans leur réalisation, à l’image du Centre nautique et de la salle omnisports, tous les deux relevant du nouveau complexe sportifs d’Oran », a ajouté le vice-président du CIJM.

Annonçant que la réception de tous les équipements sportifs, aussi bien les nouveaux que ceux qui connaissent des travaux de réaménagement, se fera au plus tard en fin février prochain, M. Amsalem a estimé que ces délais « sont largement suffisants pour passer à l’étape des essais techniques que doivent subir les sites en question ».
Pour le conférencier, le mérite dans ce  » remarquable bond  » en matière de préparation des JM revient aux pouvoirs publics algériens, qui ont confirmé leur  » volonté de réussir la prochaine édition des JM et donner une très bonne image de l’Algérie ».

Lire aussi: Hand-Championnat d’Afrique (seniors): le CIJM dénonce la programmation de l’épreuve à la même période des JM d’Oran

Par ailleurs, le représentant du CIJM a rassuré quant à la contribution de son instance dans la réussite de la messe sportive méditerranéenne, notamment en matière de promotion de l’évènement, tout en prédisant une présence de qualité des sportifs lors de ce rendez-vous, notamment ceux spécialisés dans les sports individuels.

« Les prochains JM seront une occasion pour les sportifs des pays des deux rives de la Méditerranée pour jauger leurs capacités avant deux années des jeux olympiques, prévus à Paris en 2024, un événement qui demeure le rêve de tout sportif », a estimé Bernard Amsalem.

Pour sa part, le Commissaire aux JM, Mohamed Aziz Derouaz, présent à cette conférence de presse, a souligné que sa structure a profité de la visite des représentants du CIJM pour faire le bilan des travaux réalisés depuis le séminaire international dédié aux JM organisé en décembre dernier à Oran.

Il a, en outre, évoqué certains dossiers relatifs aux préparatifs de ces JM, à l’instar de la promotion de l’évènement,  » une opération qui passera à la vitesse supérieure avant 100 jours de la manifestation », et les ambassadeurs des JM que le COJM devra choisir prochainement parmi les champions et championnes algériennes « selon des critères précises, et une manière aussi pour les réhabiliter », a-t-il dit.
Concernant l’équipement des infrastructures sportives, le lancement de l’opération aura lieu  » dès la réception des sites en question », a encore assuré l’ancien ministre de la jeunesse et des sports.

Les membres de la commission de coordination relevant du CIJM reviendront en fin février prochain à Oran pour suivre de près l’évolution des préparatifs, a souligné M. Derouaz.

Le variant Omicron a représenté au 28 janvier 93% des nouvelles contaminations

ALGER – Les nouvelles contaminations au variant Omicron ont représenté, au 28 janvier, 93% des variants circulant en Algérie, contre 7% pour le variant Delta, a indiqué dimanche l’Institut Pasteur d’Algérie (IPA) dans un communiqué.
« Dans le cadre des activités de séquençage effectuées au niveau du laboratoire de référence de l’Institut Pasteur d’Algérie, pour la détection des différents variants du virus SARS-CoV-2, il est noté à la date du 28 janvier 2022 que la courbe des nouvelles contaminations au variant Omicron a continué son augmentation exponentielle, comme attendu, représentant à cette date 93% des variants circulants, contre 7% pour le variant Delta (ces derniers étant enregistrés essentiellement dans les services de réanimation) », précise la même source.

« Au sein des cas détectés du variant Omicron, « 57% représentent le sous-variant BA.2, contre 43% du sous-variant BA.1, qui circulait jusqu’à cette date, sachant que trois sous-variants d’Omicron ont été décrits à ce jour dans plusieurs pays, à savoir le BA.1, le BA.2 et le BA.3 », détaille l’IPA, annonçant que « de plus amples détails seront communiqués dans les prochains jours ».
L’IPA estime « impératif de rappeler, dans ce cadre, l’importance d’adhérer massivement à la vaccination contre la Covid-19 et de respecter strictement les règles sanitaires de prévention, à savoir le port du masque de protection, la distanciation physique et le lavage fréquent des mains pour faire face à l’augmentation des cas ».

Une dizaine de films en lice pour le Prix Bouamari-Vautier

ALGER – Une dizaine de films algériens sont en lice pour le Prix Bouamari-Vautier récompensant une première fiction ou un premier documentaire réalisé par de jeunes cinéastes algériens et franco-algériens, annonce l’association France-Algérie, initiatrice du projet.
Pour sa cinquième édition, le Prix Bouamari-Vautier sera remis lors d’une cérémonie prévue le 14 février prochain à l’Institut du monde arabe à Paris.

Dans la catégorie du long métrage de fiction, les films « Cigare au miel » de Karim Aînouz, « Ibrahim » de Samir Guesmi, « Soula » de Salah Issaad, « Voyage en Kabylie » coréalisé par Hace Mess et Mathieu Tuffreau, ainsi que « La vie d’après » de Anis Djaâd, et « Argu » de Omar Belakcemi, qui ont été récemment primés dans des festivals en France et en Tunisie, sont en lice pour ce prix.

Du côté des films documentaires, le film à succès « Leur Algérie » de Lyna Soualem est en compétition avec « Ne nous racontez plus d’histoire! » coréalisé par Ferhat Mouhali et Carole Filiu Mouhali et « Les visages de la victoire » de Lyèce Boukhitine.

Le jury de ce prix présidé par la réalisatrice Dominique Cabrera compte, entre autres membres, les cinéastes algériens Farid Bentoumi, Tahar Boukella et Nadir Moknèche ainsi que le réalisateur Alexandre Arcady ou encore l’universitaire Denise Brahimi.

Ce prix porte le nom de deux prestigieuses personnalités qui ont marqué le cinéma algérien, Mohamed Bouamari (1941-2006), acteur et réalisateur ayant signé des films comme « Le charbonnier », « A l’ombre des remparts » ou encore « Nuit », et René Vautier (1928-2015), cinéaste français et militant anticolonialiste engagé pour la cause algérienne à travers ses films comme « Afrique 50 », premier film anticolonialiste français diffusé clandestinement, « Une nation l’Algérie », « Un peuple en marche », ou encore « Avoir vingt ans dans les Aurès ».
Fondée en 1963 à l’initiative de l’ethnologue Germaine Tillion avec de nombreuses personnalités, journalistes et hommes de lettre, l’association France-Algérie œuvre pour renforcer la connaissance réciproque des sociétés civiles française et algérienne à travers de nombreux projets dans différents domaines.

Emigration clandestine: démantèlement d’un réseau international

CHLEF – La brigade criminelle relevant du service de wilaya de la police judiciaire de Chlef a démantelé un réseau international spécialisé dans l’organisation de traversées clandestines par mer et procédé à l’arrestation de cinq individus, a-t-on appris dimanche auprès de la Cellule de communication et des relations publiques.
Le chargé de l’information, le commissaire de police Chérif Ankoud a précisé dans une déclaration à l’APS que les éléments de la brigade criminelle ont arrêté ,dans le cadre de ses efforts de lutte contre le phénomène de l’émigration clandestine, cinq (5) individus (30 à 65 ans) issus de la wilaya de Chlef et de certaines wilayas de l’ouest activant dans le cadre d’un réseau criminel international de trafic d’êtres humains et d’organisation de traversées clandestines par mer.

L’opération a été rendue possible suite à l’exploitation d’informations obtenues auprès de personnes victimes d’escroquerie de la part des membres de ce réseau qui leur promettait une traversée par mer vers l’autre rive de la méditerranée, selon les explications de M. Ankoud.

L’enquête diligentée a permis l’arrestation de cinq individus et la saisie d’un zodiac motorisé en sus de quatre voitures touristiques achetées avec les fonds issus des sommes collectées auprès des victimes, candidats à l’émigration.
Après accomplissement des procédures légales, les mis en cause ont été déférés devant les juridictions de Boukader (Ouest de Chlef) pour organisation de traversées clandestine par mer dans le cadre d’une bande criminelle internationale organisée.

CAN-2021: L’Egypte se qualifie pour le dernier carré aux dépens du Maroc (2-1 a.p)

YAOUNDE – L’Egypte s’est qualifiée pour le dernier carré de la Coupe d’Afrique des nations de football (CAN-2021), en battant le Maroc (2-1) après prolongations, mi-temps (0-1), temps réglementaire (1-1) en quart de finale joué, dimanche au stade Ahmedo Ahidjo de Yaoundé (Cameroun).
Le Maroc a ouvert le score dès la 7e minute sur penalty, inscrit par Sofiane Boufal, avant que l’Egypte n’égalise en seconde mi-temps par Mohamed Salah (53e).

Durant les prolongations, les « Pharaons » ont assuré la victoire par Trezegue (100e) bénéficiant d’une passe décisive de son co-équipier Salah.

En demi-finales prévues jeudi (20h00), l’Egypte affrontera le Cameroun (pays organisateur) qui s’est qualifié samedi aux dépens de la Gambie (2-0).

L’autre demi-finale verra le Burkina-Faso affronter le vainqueur du dernier quart prévu en soirée entre le Sénégal et la Guinée équatoriale.