Elections locales du 27 novembre : le corps électoral s’élève à plus de 23 millions d’électeurs

Elections locales du 27 novembre : le corps électoral s’élève à plus de 23 millions d’électeurs

ALGER- Le corps électoral s’est élevé, au terme de la révision exceptionnelle des listes électorales, à 23.717.479 électeurs répartis sur 58 wilayas, a indiqué dimanche le président de l’Autorité nationale indépendante des élections (ANIE), Mohamed Charfi.

Animant une conférence de presse consacrée à la présentation du bilan des préparatifs en cours au titre des élections locales du 27 novembre prochain, M. Charfi a précisé que le corps électoral a atteint 23.717.479 électeurs.

Le nombre des nouveaux inscrits sur les listes est de l’ordre de 669.902 électeurs, contre 474.742 individus radiés des listes, a-t-il fait savoir, jugeant que ces chiffres étaient « ordinaires » expliquées par des raisons objectives tels que la mort, le déménagement, les doublons, et les cas d’incapacité.

Quant aux documents électoraux en rapport avec le scrutin, M. Charfi a indiqué que « toutes les wilayas avaient reçu leurs quotas, début septembre passé », faisant état de la distribution de 1.612.500 cartes de vote sur les 58 wilayas et ministères concernés.

Quant au nombre de cartes retirées par les nouveaux inscrits suite à la révision exceptionnelle des listes électorales, leur nombre s’élève à 668.257 cartes, contre 951.099 cartes ayant été retirées de nouveau, en vue de leur utilisation à l’occasion des élections de novembre prochain.

Pour M. Charfi, cette démarche « témoigne de la conscience du citoyen quant au devoir d’exprimer sa voix ».

L’intervenant affirme que  » les préparatifs sont en cours, en vue de mener à bien ce prochain rendez-vous électoral », d’autant, a-t-il ajouté, que toutes les wilayas ont été dotées de 145.800 boites d’encre indélébile et de 25.432.000 enveloppes pour les APC et les APW.

Concernant l’encadrement des bureaux de vote, M. Charfi a affirmé que l’opération requiert la mobilisation de 800.000 encadreurs pour 61.696 bureaux et de 13.326 centres électoral.

Dans ce contexte, M. Charfi a relevé que l’autorité indépendante a un fichier important d’anciens encadreurs expérimentés et impartiaux, en sus des nouveaux encadreurs qui ont été mobilisés par les délégations de wilaya, et d’une liste de Hofad Amana.

Il a affirmé également que l’encadrement est assuré à 94%, dans l’attente de la désignation de ce qu’il en reste, les prochains jours.

 

Voici des chiffres relatifs au scrutin du 27 novembre dévoilés dimanche par le président de l’Autorité nationale indépendante des élections (ANIE), Mohamed Charfi:

 

– Corps électoral: 23.717.479 électeurs, dont 54% hommes (12.824.972) et 46% femmes (10.898.501).

– Nouveaux inscrits sur les listes électorales: 669.902 inscrits (61% hommes et 39% femmes).

– 474.742 radiés.

– Retrait de 1.158 dossiers de candidature aux Assemblées populaires de wilayas (APW), dont 877 dossiers retirés par 48 partis agréés et 281 par des listes indépendantes.

– Retrait de 22.325 dossiers de candidature aux Assemblées populaires communales (APC).

– Retrait de 13.698.13 formulaires de souscription de signatures individuelles pour les APC et APW.

– Dépôt de 1.100.634 dossiers pour les APW.

– Admission de 66% des dossiers déposés, soit 727.938 dossiers et refus de 34%, soit 371.101 dossiers.

APS

Elections locales, l’affirmation d’une forte volonté de protéger la liberté du choix des citoyens

Elections locales, l’affirmation d’une forte volonté de protéger la liberté du choix des citoyens

ALGER- Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune a affirmé dimanche que les élections locales du 27 novembre prochain étaient l’affirmation de « notre volonté forte et ferme de protéger la liberté du choix souverain des citoyens et citoyennes ».

Dans un message à l’occasion du 67ème anniversaire du déclenchement de la Révolution du 1er Novembre 1954, le Président Tebboune a affirmé qu’en « parachèvement du processus d’édification des institutions de l’Etat sur des bases solides, loin des soupçons et des insuffisances », l’Algérie sera le 27 novembre, « au rendez-vous avec les élections des Assemblées populaires communales (APC) et de wilayas (APW), pour affirmer notre volonté forte et ferme de protéger la liberté du choix souverain des citoyens et citoyennes et de lutter contre toutes formes de domination de l’argent et d’influence visant à influer sur l’intégrité et la crédibilité du processus électoral ».

« Parallèlement à ce processus vital d’adaptation du nouvel édifice institutionnel et des instances nationales aux dispositions de la Constitution et de création d’autres instances dictée par les mutations sociales, le Gouvernement se lancera avec un rythme soutenu dans la mise en œuvre de la stratégie de relance économique et de prise en charge des volets sociaux avec l’efficacité et l’efficience requises », a ajouté le chef de l’Etat.

« Nous aurons ainsi, grâce à la mobilisation des Algériennes et des Algériens et comptant avec les moyens disponibles, pu remettre à court terme le pays sur la voie empruntée par nos chouhada et moudjahidine par fidélité à leur legs et serment », a soutenu le Président Tebboune.

Le président de la République a enfin exprimé sa « pleine conviction » de voir « les espoirs placés par notre vaillant peuple dans le processus d’édification nationale que nous conduisons en toute sincérité et fermeté », traduits en réalité dans la vie des enfants de l’Algérie, héritiers des glorieux chouhada et braves moudjahidine.

APS

Elections locales: le FFS participe pour « défendre l’unité nationale »

Elections locales: le FFS participe pour « défendre l’unité nationale »

ALGER – Le Premier Secrétaire national du Front des forces socialistes (FFS), Youcef Aouchiche, a affirmé lundi à Alger que la participation de son parti aux élections locales du 27 novembre reflétait son engagement à « défendre l’unité nationale et l’intégrité territoriale du pays ».

« Notre participation est due en priorité à notre engagement pour la défense de l’unité nationale et l’intégrité territoriale du pays », a indiqué M. Aouchiche lors d’une rencontre avec les candidats du parti de la wilaya d’Alger aux élections du 27 novembre.

« L’ambition du FFS, c’est d’être en permanence aux côtés des Algériens en partageant leur vécu quotidien et leur espoir pour l’édification d’un avenir meilleur », a-t-il souligné.

Selon le même responsable, le FFS « est présent dans les quartiers populaires, grâce à l’intégrité et à l’engagement sincère de ses militants » pour « un véritable changement et un nouveau mode de gouvernance ».

APS

Ghardaïa: réouverture de l’Hôtel Le M’zab

Ghardaïa: réouverture de l’Hôtel Le M’zab

GHARDAIA – Le prestigieux hôtel de Ghardaïa et l’un des plus anciens de la ville, « Le M’zab » (ex-Rostomides), entièrement rénové et restauré, a été officiellement rouvert, après 27 ans de fermeture, dans le cadre de la célébration du 67ème anniversaire du déclenchement de la Glorieuse Révolution du 1er novembre 1954, a-t-on appris mardi auprès de la direction de l’entreprise de gestion touristique de Ghardaïa (EGTG).

Ce joyau d’hébergement hôtelier avait fermé ses portes en 1994 pour subir d’importants travaux de rénovation, tout en gardant son cachet historique et architectural qui allie avec dextérité les styles local et moderne, indiquent ses responsables.

Un investissement de plus de 300 millions DA a été consacré pour la réalisation de l’ensemble des travaux de rénovation et de restauration de cet hôtel réalisé au début des années soixante-dix, dans le but de faire de cette structure un pôle touristique important pour la promotion de la destination « le M’Zab », a indiqué à l’APS Abderrahmane Sallouhi, directeur général de l’EGTG.

Conçu par l’architecte et urbaniste Ferdinand Pouillon, cette structure hôtelière de 150 chambres, qui offre une vue panoramique sur la pentapole du M’zab, a été édifiée entre 1970 et 1972 sur les décombres d’un fort dénomme « Bordj Giraud » abritant durant la période coloniale l’armée de l’occupation et servant également de lieu de tortures des moudjahidine, selon de nombreux témoignages recueillis par l’APS auprès de moudjahidine.

Inauguré le 19 mai 1972, cet hôtel, qui niche sur un promontoire dominant la vallée du M’zab classée patrimoine universel depuis 1982, a été très prisé par les touristes étrangers ainsi que par des personnalités du monde de la politique, de la culture et de l’architecture.

Fermé en 1994 pour nécessité de rénovation, l’hôtel a connu une forte décrépitude et a subi une dégradation accélérée par des actes de vandalisme opérés par des jeunes qui ont fait des terrains mitoyens de l’hôtel des lieux de dépravation.

Pour parer à sa décrépitude, les pouvoirs publics avaient débloqué une première fois plus de 575 millions DA pour la sauvegarde et la réhabilitation du plus vieil hôtel de la vallée du M’zab (classé trois étoiles), rappelle-t-on.

Les travaux pour la rénovation de cette infrastructure, véritable œuvre architecturale, d’une capacité de 300 lits, six suites de type « senior » avec salon et quatre suites « junior », une salle de restauration de plus de 200 couverts, deux salons de détente, une discothèque, une piscine et des galeries marchandes pour divers commerces ont été entamés et achevés en 2007, sans pour autant être exploités faute de preneurs.

Resté fermé depuis sa rénovation en 2007, l’hôtel a subi une nouvelle fois des dégradations ayant nécessité une autre action de réhabilitation pour plus de 300 millions DA, a signalé M.Sallouhi, soulignant que pendant les travaux de restauration et d’entretien, le personnel hôtelier de l’EGTG a subi des cycles de formation et de perfectionnement.

Les travaux de rénovation et de mise à niveau de l’hôtel ont porté notamment sur la climatisation, les sanitaires, la verrerie des chambres, le lifting des espaces communs tels que les restaurants, la réception, les salles de conférences, les façades, la signalisation extérieure ainsi que les principales installations techniques (sécurité incendie, cuisine, piscine etc…) et l’architecture intérieure.

La rénovation a également touché le mobilier, la literie et autres équipements ainsi que l’acquisition d’équipements multimédia.

Outre sa valeur esthétique, nostalgique et historique, cet établissement hôtelier luxueux saura renforcer les infrastructures touristiques et le secteur de l’artisanat de la région de Ghardaïa et hausser la destination touristique du M’zab très prisée par les touristes étrangers, les universitaires et chercheurs en matière d’architecture.

APS

Coronavirus: 114 nouveaux cas, 79 guérisons et 4 décès

Coronavirus: 114 nouveaux cas, 79 guérisons et 4 décès

ALGER- Cent-quatorze (114) nouveaux cas confirmés de coronavirus (Covid-19), 79 guérisons et 4 décès ont été enregistrés ces dernières 24 heures en Algérie, annonce lundi le ministère de la Santé dans un communiqué.

Le total des cas confirmés s’élève ainsi à 206566, celui des décès à 5924, alors que le nombre de patients guéris est passé à 141746 cas.

Par ailleurs,14 patients sont actuellement en soins intensifs, note la même source.

En outre, 27 wilayas n’ont recensé aucun cas durant les dernières 24 heures,16 autres ont enregistré de 1 à 9 cas, tandis que 5 wilayas ont enregistré 10 cas et plus.

Le ministère rappelle, par la même occasion, que la situation épidémiologique actuelle exige de tout citoyen vigilance et respect des règles d’hygiène et de distanciation physique, tout en insistant sur le

respect du port du masque.

APS