46e anniversaire de l’Unité nationale sahraouie: état de guerre et avancées politiques

46e anniversaire de l’Unité nationale sahraouie: état de guerre et avancées politiques

ALGER – Le peuple sahraoui célèbre, mardi, le 46e anniversaire de la proclamation de l’Unité nationale, sur fond de reprise de la lutte armée après la violation, par le Maroc, du cessez-le-feu, en vigueur depuis 1991.

Le12 octobre 1975, alors que l’Espagne, ancienne puissance coloniale, s’apprêtait à quitter le Sahara occidental, les représentants du peuple sahraoui, toutes tendances confondues, tenaient une réunion pour décider de la poursuite de la lutte pour la libération nationale contre un nouvel occupant, à savoir le Maroc.

Ce jour-là, tous les participants, y compris les notables sahraouis qui formaient l’Assemblée générale créée par l’Espagne ont proclamé leur adhésion au Front Polisario désormais seul et unique représentant légitime du peuple sahraoui.

Selon des médias sahraouis, une cinquantaine de journalistes étrangers, de cinéastes et de photographes de pays tels que l’Espagne, la France, l’Allemagne et les Etats-Unis sont attendus dans les camps de réfugiés sahraouis pour assister à différentes activités liées à la commémoration de l’Unité nationale et qui s’étaleront jusqu’au 17 octobre.

 

— De Mistura appelé à faciliter un processus de paix vigoureux et limité dans le temps —

 

La commémoration de la proclamation de l’Unité nationale sahraouie intervient, cette année, dans un contexte marqué par la reprise des hostilités suite à la rupture brutale du cessez-le-feu par les forces d’occupation marocaines dans la zone démilitarisée de Guerguerat, le 13 novembre 2020, en violation des accords militaires signés par les deux parties (Front Polisario et Maroc).

Il fait suite, à quelques jours d’intervalle, à la nomination par le SG de l’ONU, de l’Italo-suédois Staffan de Mistura en qualité d’Envoyé personnel pour le Sahara occidental, en remplacement de l’Allemand Horst Kohler, qui a démissionné le 22 mai 2019.

Pour le Front Polisario, la nomination d’un nouvel envoyé personnel n’est pas « une fin en soi », signalant que le rôle de cet émissaire est de « faciliter un processus de paix vigoureux et limité dans le temps qui conduit à l’exercice libre et démocratique par le peuple sahraoui de son droit inaliénable à l’autodétermination et à l’indépendance ».

Le ministre sahraoui des Affaires étrangères, Mohamed Salem Ould Salek a déclaré que tout processus politique au Sahara occidental devrait garantir le droit du peuple sahraoui à l’autodétermination conformément au plan de règlement adopté à l’unanimité par le Conseil de sécurité de l’ONU et accepté par les deux parties du conflit, à savoir le Front Polisario et le Maroc.

« Si l’Envoyé spécial, De Mistura parvient à fixer une date pour le référendum ou élaborer un plan pratique pour mettre fin aux manouvres et tergiversations ayant entravé les efforts de l’ONU en matière de décolonisation du Sahara occidental, pour permettre au peuple sahraoui d’exercer son droit à l’autodétermination, l’histoire aura retenu qu’il avait réussi avec le SG de l’ONU à mettre le train de la légalité internationale au Sahara occidental sur les rails », a déclaré Ould Salek.

D’autre part, le Front Polisario a récemment remporté une victoire éclatante sur le plan diplomatique après l’annulation par le Tribunal de l’Union européenne de deux accords sur la pêche et l’agriculture liant le Maroc à l’UE et étendus aux territoires sahraouis.

Le tribunal a précisé que ces accords avaient été conclus en violation de la décision de la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) de 2016 et sans le consentement du peuple du Sahara occidental.

Le verdict du Tribunal de l’UE confirme, en outre, que le Front Polisario est le seul représentant légal du peuple du Sahara occidental et est susceptible d’agir devant la justice européenne au nom du peuple sahraoui.

L’Algérie qui a toujours soutenu la juste cause du peuple sahraoui,  à travers sa politique étrangère fondée sur le droit des peuples à l’autodétermination, n’a pas manqué de réagir au verdict du Tribunal de l’UE.

Qualifiant cette décision de « victoire éclatante pour la cause légitime du peuple sahraoui », le chef de la diplomatie algérienne, Ramtane Lamamra, a assuré que « cette double avancée majeure consacrée par la jurisprudence européenne constitue un acquis historique qui s’imposera désormais à l’ensemble des pays membres de l’Union européenne et à ses Institutions dans leurs relations avec le Maroc, en tant qu’Etat occupant ».

APS

L’Association des Oulémas musulmans offre 250 valises d’oxygène à la Protection civile

L’Association des Oulémas musulmans offre 250 valises d’oxygène à la Protection civile

ALGER- L’Association des oulémas musulmans algériens a fait don, lundi à Alger, un don de 250 valises d’oxygène contenant du matériel médical d’aide à la respiration au profit de la Direction générale de la protection civile (DGPC).

Ce don de solidarité a été remis par le président de l’Association des Oulémas musulmans algériens , Abderrezak Guessoum au directeur général de la Protection civile, le colonel Boualem Boughlaf, au niveau de l’Unité nationale d’instruction et d’intervention de la protection civile à Hamiz.

Dans une déclaration à la presse, M. Guessoum a expliqué que cette initiative avait été menée en coopération avec l’Association « Algériens solidaires » à l’étranger, afin de « réduire les souffrances des personnes infectées par le coronavirus ».

Il a également indiqué que son association prendra la même initiative avec la Protection civile, pour les condenseurs et générateurs d’oxygène.

De son côté, le représentant de l’Association Algériens solidaires, Hassan Harouni, a affirmé que la communauté algérienne établie à l’étranger souhaitait également apporter sa contribution avec le peuple algérien en achetant du matériel médical, rappelant que son association a réalisé deux opérations successives de ce genre avec la participation de l’Association des oulémas musulmans algériens.

Pour sa part, M. Boughlaf a exprimé sa gratitude pour ce don de solidarité, rappelant toutes les campagnes de solidarité et le travail bénévole menés par l’association aux niveaux national et international, notamment pendant la crise du coronavirus, au niveau des hôpitaux, outre son soutien au peuple palestinien.

APS

El Mawlid Ennabawi Echarif célébré mardi 19 octobre en cours

El Mawlid Ennabawi Echarif célébré mardi 19 octobre en cours

ALGER – La célébration cette année du Mawlid Ennabaoui Echarif est prévue pour le mardi 19 octobre 2021, a annoncé, lundi dans un communiqué, le ministère des Affaires religieuses et des Wakfs.

« A l’approche du mois de Rabie Al Awal et dans le cadre de la célébration du Mawlid Ennabaoui Echarif prévue mardi 12 Rabie Al Awal 1443 de l’hégire correspondant au 19 octobre 2021, le ministère des Affaires religieuses et des Wakfs saisit cette opportunité pour présenter ses voeux au peuple algérien et à toute la nation musulmane ».

Dans le contexte mondial marqué par la propagation de la pandémie du coronavirus (COVID19), le ministère a appelé tous les citoyens à « respecter les mesures sanitaires et préventives et prier pour le pays pour qu’Allah nous préserve de cette pandémie ».

APS

Remise d’une distinction à la défunte chercheuse algérienne Assia Harbi au Caire

Remise d’une distinction à la défunte chercheuse algérienne Assia Harbi au Caire

ALGER – Une distinction a été remise, lundi au Caire (Egypte), à la défunte chercheuse algérienne, Dr. Assia Harbi, lors de la 7e Conférence arabe d’astronomie et de géophysique organisée par l’Institut national de recherche en astronomie et géophysique de Helwan (Caire).

Diplômée de l’université de Bab Ezzouar en 1990, Pr. Assia Harbi était une chercheuse au Centre de recherche en astronomie astrophysique et géophysique (CRAAG) et coordinatrice au réseau de coopération dans le domaines des séismes dans la région d’Afrique du Nord, avant de décéder en juin dernier dès suite d’une longue maladie ».

La défunte, qui compte plusieurs recherches à son actif au niveau national et international et a reçu plusieurs prix, avait contribué à la formation de jeunes chercheurs à l’intérieur du pays comme à l’étranger à travers son poste en tant que coordinatrice dans le domaine des séismes dans la région d’Afrique du Nord.

Le prix a été remis au représentant de l’ambassade d’Algérie au Caire au nom de la famille de la défunte.

APS

Oran: 5e édition du Salon professionnel « PHARMEX » fin octobre courant

Oran: 5e édition du Salon professionnel « PHARMEX » fin octobre courant

ORAN – Plus de 80 exposants prendront part à la 5e édition du Salon professionnel de la pharmacie, de la parapharmacie et du confort au quotidien « Pharmex », qui sera organisé du 28 au 30 octobre en cours au Centre des conventions d’Oran (CCO) « Mohamed Benahmed », a-t-on appris lundi des organisateurs.

Plus de 80 opérateurs dans les domaines pharmaceutique et parapharmaceutique seront présents à Oran, dont des laboratoires en parapharmacie et phytothérapie, des distributeurs de dispositifs médicaux, services (logiciels, édition, référentiel des médicaments), a-t-on indiqué dans un communiqué du commissariat du Salon.

Outre ces opérateurs, le salon réunira également d’autres acteurs dans les domaines de la santé et de la pharmacie du territoire national, dont les directions de la santé, la CNAS et la CASNOS.

Ces différents intervenants dans le domaine de la pharmacie seront conviés à exposer leurs nouveautés et leurs produits, a-t-on fait savoir.

Le thème choisi pour cette édition est « Le pharmacien élément clef dans la prévention collective ». Il sera question de la prévention contre Covid, de la vaccination et de l’éducation sanitaire, qui seront abordés dans des communications, des ateliers et démonstrations de produits.

En raison de la conjoncture marquée par  la crise sanitaire de Covid-19, toutes les mesures de prévention seront prises (port de masque de protection et mise de gel hydro-alcoolique à la disposition des visiteurs du salon.

APS