Réouverture du théâtre national Algérien Mahieddine-Bachtarzi : Un événement… théâtral

Réouverture du théâtre national Algérien Mahieddine-Bachtarzi : Un événement… théâtral

Le Théâtre national algérien Mahieddine-Bachtarzi a repris ses activités, avec la présentation de spectacles directs, après sa fermeture imposée par la crise sanitaire, et ce depuis le mois de juillet dernier.

À l’occasion de cette reprise, une nouvelle pièce théâtrale intitulée Ramada-19, mise en scène par Chawki Bouzid, d’après une adaptation de Abderrazak Boukeba, du roman de l’enseignant, chercheur en littérature et romancier Waciny Laredj.
L’œuvre s’articule autour de Ramada, médecin et le maestro Shadi, qui se prépare à jouer sa dernière soirée à l’Opéra d’Alger, avant de se rendre à Vienne, en réponse à ses engagements artistiques. Ils se rencontrent et leur vie change complètement. Une nuit dans sa maison côtière a suffi pour redécouvrir l’aventure de la vie, mais la propagation de l’épidémie de Corona change tout, cela ne va pas à l’encontre du désir de continuer le rêve. Shadi est surpris, alors qu’il est à Vienne, d’apprendre qu’il est infecté par le virus Corona, son amour pour Ramada le pousse à résister davantage pour la vie, la gravité de la maladie était déchirante, et dans les froides nuits de lutte contre le virus de la Covid, Rama ou Ramada, décide d’écrire chaque soir, une lettre à son bien-aimé Shadi, même si elle savait d’avance qu’il était dans l’incapacité de la lire à cause de sa santé fragile…
Cette pièce signera la réouverture prochaine de la salle Kateb-Yacine du TNA. Une conférence de presse précédera cette présentation où le programme qui regroupe les nouvelles productions sera également dévoilé. Plusieurs présentations théâtrales seront programmées par la suite pour le bonheur des amoureux du 4e art. Il convient de rappeler que le TNA, malgré, la pandémie et la fermeture des salles, a recouru à la Toile pour diffuser des spectacles pour enfants et adultes, sur sa page Facebook et YouTube et mis en place, également, un forum virtuel de discussion et de débat, intitulé « Fadaâ erokh » sur sa page Facebook où critiques et chercheurs pouvaient échanger et débattre autour de thématiques prédéfinies.

EL MOUDJAHID

Bekkaï s’enquiert des conditions de reprise du Métro d’Alger : Strict dispositif sanitaire

Bekkaï s’enquiert des conditions de reprise du Métro d’Alger : Strict dispositif sanitaire

Le ministre des Transports, Aïssa Bekkaï, a effectué, hier, une visite d’inspection au niveau du métro d’Alger, au cours de laquelle il s’est enquis des conditions logistiques et sanitaires mises en place, à la veille de la reprise de son activité. Accompagné par des cadres du secteur et du directeur général de l’Entreprise du Métro d’Alger (EMA), Ali Arezki, M. Bekkaï a entamé sa visite par l’inspection du Poste Central de Commandement du métro d’Alger, au niveau du Ruisseau, où il a reçu des informations détaillées sur les systèmes de gestion et de contrôle du trafic, ainsi que les principales dispositions prises afin d’assurer la sécurité et le respect du protocole sanitaire. Selon les explications fournies, la gestion, l’exploitation et la maintenance du métro seront assurées par la Société d’exploitation de maintenance du Métro d’Alger (Métro El-Djazaïr), s’appuyant entièrement sur des équipes algériennes sans le recours à l’expertise étrangère. Outre la mobilisation des caméras de surveillance et plus de 150 agents de l’EMA afin de gérer les flux des voyageurs et le respect des consignes sanitaires (port du masque et distanciation physique), les responsables du Métro ont assuré que les agents de la police seront également sollicités. Le ministre a insisté sur «le respect strict des consignes sanitaires», affirmant que les pouvoirs publics tiennent à la «réussite» de cette reprise, ainsi qu’à la préservation de la santé des citoyens et à éviter la propagation du Coronavirus. En ce qui concerne la gestion du trafic du métro, il a été souligné, lors de cette visite, que seulement 50% des capacités de transport de chaque rame seront exploitées, avec une intervalle d’attente entre chaque rame fixé à 4 minutes et 30 secondes, et ce pour éviter l’entassement des usages à l’intérieur des trains et sur les quais. Durant son inspection, M. Bekkaï et la délégation ont effectué le déplacement à la station de la place des Martyrs, en vue de prendre connaissance de toutes les dispositions prises dans la perspective de la reprise de l’activité, notamment au niveau des agences de vente de tickets, des entrées principales des stations, où des systèmes de balisage et des marquages au sol ont été déjà mis en place. S’exprimant lors d’un point de presse, le ministre des Transports a souligné que sa visite d’inspection intervient conformément aux instructions du Premier ministre, ministre des Finances, Aïmene Benabderrahmane, et en exécution de la décision du président de la République portant sur la reprise du trafic du Métro d’Alger. Selon M. Bekkaï, la reprise intervient à l’occasion de la rentrée sociale, en vue de fluidifier le trafic routier à Alger et de permettre aux citoyens de se déplacer sans contraintes. Estimant que la gestion et l’exploitation du métro d’Alger par des équipes algériennes constituent «une grande réalisation», le ministre a réitéré la volonté des pouvoirs publics d’étendre le tracé du métro jusqu’à la commune de Baraki et vers l’aéroport Houari-Boumediène. Se félicitant que les travaux d’extension soient réalisés par des entreprises algériennes, il a affirmé que ces deux projets seront réceptionnés respectivement en 2024 et 2026.

Un dispositif sécuritaire de la DGSN

Par ailleurs, la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) a mis en place un plan sécuritaire pour la sécurisation du Métro d’Alger, dont l’activité reprendra jeudi. Ce plan prévoit «la mobilisation de formations sécuritaires fixes et mobiles, comportant 300 policiers formés répartis sur toute la ligne du Métro, y compris les entrées et sorties, et dotés des différentes techniques modernes à même de faciliter le contrôle et la sécurisation».

EL MOUDJAHID

Covid-19: Réception de 200 concentrateurs d’oxygène en provenance de l’Etat du Qatar

Covid-19: Réception de 200 concentrateurs d’oxygène en provenance de l’Etat du Qatar

ALGER- Une cargaison de 200 concentrateurs d’oxygène, don de l’Etat du Qatar à l’Algérie dans le cadre du soutien aux efforts de lutte anti-covid-19, a été réceptionnée mercredi à l’aéroport international Houari Boumediène, a indiqué le ministère de la Santé dans un communiqué.

Un avion de Qatar Airways a atterri mercredi après-midi en Algérie « transportant 200 concentrateurs d’oxygène, don de l’Etat du Qatar frère à notre pays dans le cadre du soutien aux efforts de lutte anti-covid-19 », précise la même source.

Les concentrateurs ont été réceptionnés en présence du Secrétaire général (SG) du ministère de la Santé, Abdelhak Saihi, de l’Ambassadeur de l’Etat du Qatar à Alger, Abdulaziz Ali Al Naama et le Directeur général chargé des pays arabes au ministère des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Ahmed Bouziane.

Intervenant à cette occasion, M. Saihi a exprimé sa « haute » considération au « noble » élan de solidarité initié par l’Etat du Qatar, lequel reflète « la profondeur des relations de fraternité et d’amitié entre les deux pays frères », conclut le communiqué.

APS

Éliminatoires du Mondial-2022-Groupe A, Algérie – Niger, vendredi à 20h : Objectif : la note complète pour rester en tête

Éliminatoires du Mondial-2022-Groupe A, Algérie – Niger, vendredi à 20h : Objectif : la note complète pour rester en tête

L’Algérie recevra le Niger, vendredi à 20h au stade Mustapha-Tchaker de Blida, pour le compte de la 3e journée des éliminatoires de la coupe du monde FIFA-Qatar 2022. Un rendez-vous que les Verts ne doivent manquer sous aucun prétexte, surtout que le Burkina Faso, avec lequel l’Algérie est en coude-à-coude, n’aura pas fort à faire face à une sélection de Djibouti qui n’a pas montré de résistance jusqu’ici.

C’est pour cette raison justement que cette 3e journée des éliminatoires s’annonce d’ores et déjà comme un virage décisif dans la route pour le Qatar-2022. L’enjeu étant la première place du groupe, qui ouvre l’accès direct au match barrage, l’Algérie doit impérativement rester en tête. Et cela passe inéluctablement par une victoire face au Niger, vendredi.
C’est en tous les cas tout l’enjeu de cette troisième journée. Car l’on suppose que le Burkina Faso, adversaire direct de l’Algérie pour la seule et unique place qualificative aux barrages, ne risque pas de vivre une soirée compliquée face à une sélection djiboutienne qui n’ pas montré de résistance jusqu’ici. Sur le plan des conditions, l’on peut dire clairement que les Etalons du Burkina sont mieux lotis, du fait qu’ils joueront leurs deux matches face à Djibouti au Maroc. Contrairement aux Verts qui devront se déplacer dans la foulée à Niamey pour le match retour.
Ce qui ne fait que rajouter à la difficulté des capés de Djamel Belmadi qui absolument négocier leurs deux prochains rendez-vous de sorte à se maintenir en tête du groupe A à la fin de la fermeture de la fenêtre FIFA de ce mois d’octobre. Mesurant l’importance de ces deux rendez-vous, le sélectionneur national n’a pas voulu prendre de risques et a fait appel à pratiquement son groupe, les blessés y compris. En effet, quatre joueurs, en l’occurrence Benlamri, Bensebaini, Feghouli et Slimani, entretiennent encore le suspense quant à leur participation au match de demain. Le quatuor n’a, pour le moment, effectué aucune séance d’entraînement avec le groupe. Ce qui laisse supposer qu’ils seront préservés pour la manche retour, dans quatre jours.
Invaincue depuis 29 matches, l’EN a d’autant plus un statut mondial à défendre : celui de la plus grande série d’invisibilité en cours derrière l’Italie.
——————————————–

Paroles de Verts :

Youcef Attal :
« Tous les matchs sont à prendre au sérieux»

« C’est toujours frustrant de ne pas prendre part à un regroupement de l’EN et de ne pas jouer des matchs avec les Verts. Dieu merci, je suis à présent rétabli de ma blessure. Je travaille avec beaucoup de rigueur pour que ça soit la dernière fois que je me blesse. Il n’y a pas de matches faciles. Ils sont tous à prendre au sérieux. On va se donner à fond contre le Niger, en se concentrant sur la manche aller chez nous. Ensuite, on se tournera vers le match de Niamey. Nous corrigeons les fautes de la précédente journée contre le Burkina Faso où nous avons récolté un seul point. Nous travaillons sereinement pour être plus solides défensivement et plus efficaces sur le plan offensif. C’est enrichissant, comme c’est le cas en sélection, d’avoir plusieurs joueurs de qualité dans chaque poste afin de hisser davantage notre niveau de jeu, et ce, pour atteindre nos objectifs à commencer par glaner le maximum de points pour se qualifier au match barrage. Nous n’avons pas droit à l’erreur face au Niger et les six points sont indispensables».

——————————————–

Abdeljalil Medioub :
«Faire le max pour glaner les six points»

« L’ambiance au sein du groupe est formidable. Tout le monde rigole avec tout le monde, il y a une très bonne ambiance et je suis très content de retrouver l’EN », a-t-il déclaré. Le pensionnaire des Girondins de Bordeaux met l’accent sur l’importance de gagner les six points. « Il n’y a aucun match facile en Afrique et on le sait très bien, nous allons faire le maximum pour ramener les six points. Pour ma part, je travaille dur tous les jours pour être à mon meilleur niveau, que ce soit avec mon club où en EN. Peu importe qui sera aligné où qui sera remplaçant, ce qui compte c’est l’atteinte de notre objectif », a-t-il noté.

——————————————–

Ilan Kaïs Kebbal :
«fier de jouer pour mon pays»

«C’est une fierté d’être appelé pour la première fois en sélection. Je suis content de pouvoir représenter mon pays et j’espère que ça va continuer. J’ai été bien accueilli par le groupe qui vit bien. Tous les joueurs m’ont mis à l’aise dès mon entrée en stage. Ça fait plaisir d’être là, notamment avec la motivation et cette joie qui nous anime lorsqu’on a la chance d’évoluer aux côtés de très grands joueurs, tel Mahrez. On va aborder cette double confrontation contre le Niger avec la plus grande détermination et la volonté de glaner le maximum de point. Ce sont des matchs importants et j’espère qu’on va remporter les deux manches contre les Nigériens. Je suis là pour essayer d’apporter quelque chose et de faire mon possible pour être à la hauteur de la confiance faite en ma personne», a-t-il noté.

——————————————–

Mohamed-Amine Amoura :
«Être à la hauteur  de la confiance du coach»

« Chaque joueur attend avec impatience sa première sélection en équipe nationale A avec son pays. C’est un rêve pour lequel personnellement, je travaille énormément. Le coach m’a fait confiance, notamment après mon parcours la saison passée. Cela prouve que le travail fini toujours par être récompensé. J’espère être à la hauteur de sa confiance. J’ai été très bien accueilli par le groupe et mon intégration se passe très bien. Les deux matchs contre le Niger ne seront pas faciles, j’espère que nous les gagneront. Cela, afin de d’aborder le reste du parcours au mois de novembre, dans une totale sérénité »

——————————————–

Trio ghanéen

La rencontre Algérie-Niger sera dirigée par un trio arbitral ghanéen, conduit par Daniel Nii Ayi Laryea, assisté de ses compatriotes Brobbey Kwasi Acheampong (1er assistant) et Atimaka Paul Kodzo (2e assistant). Le quatrième arbitre est également du Ghana, en l’occurrence Abdul Latif Adaari, alors que le commissaire au match est le Marocain Kaouachu Jamal.

——————————————–

La délégation nigérienne  chaleureusement accueillie

La délégation de l’équipe nationale du Niger est arrivée mardi en début d’après-midi à l’aéroport international d’Alger, avec à sa tête le président de la fédération nigérienne de football (FENIFOOT), Djibrilla Hima HAMIDOU, qui est aussi membre du comité exécutif de la CAF. L’ambassadeur du Niger en Algérie, Elh Malam Manzo AMINOU, et M. Rachid HAMRI, représentant de la FAF étaient présent à son accueil. La délégation nigérienne a eu toutes les facilitations nécessaires au niveau du poste frontière et lors des tests PCR effectués au niveau de l’aéroport. Un accueil chaleureux a été réservé à nos frères et voisins Nigériens, qui ont énormément apprécié l’hospitalité algérienne à leur égard. Une fois acheminé à son lieu d’hébergement à l’hôtel Mercure, la délégation du Niger a trouvé à son accueil cette fois-ci, le Président de la FAF, Amara Charaf-Eddine, qui s’est assuré en personne des conditions confortables des hôtes de l’Algérie. En fin d’après-midi, les protégés de Jean-Michel Cavalli, se sont entraînés sur le terrain du stade communal de Rouiba. Ils se sont exercés hier matin dans la même enceinte.

——————————————–

Le président Charaf-Eddine rend visite aux verts

Le président de la FAF, Amara Charaf-Eddine, a rendu visite mardi soir aux joueurs de l’EN, au centre technique national (CTN) de Sidi Moussa. Le premier responsable de l’instance fédérale a salué les joueurs et les membres du staff technique au moment où ils quittaient le terrain à l’issue de leur deuxième séance d’entraînement. Le président de la fédération a partagé le dîner avec les Verts, dans une superbe ambiance créée par les camarades de Mahrez.

——————————————–

Le point  du groupe A

Point du groupe A du 2e tour des éliminatoires de la Coupe du monde 2022 de football (Zone Afrique), avant la 3e journée prévue demain (20h00) :
Stade Mustapha-Tchaker (Blida) : Algérie – Niger
Grand stade de Marrakech (Maroc) : Djibouti – Burkina Faso

Classement : Pts J Diff
1). Algérie 4 2 +8
–). Burkina Faso 4 2 +2
3). Niger 3 2 0
4). Djibouti 0 2 -10

Déjà joués :
Niger – Burkina Faso 0-2
Algérie – Djibouti 8-0
Burkina Faso – Algérie 1-1
Djibouti – Niger 2-4

Reste à jouer :

4e journée, 11-12 octobre 2021 :
Niger – Algérie
Burkina Faso – Djibouti

5e journée, 12 novembre 2021 :
Djibouti – Algérie
Burkina Faso – Niger

6e journée, 15 novembre 2021 :
Algérie – Burkina Faso
Niger – Djibouti

NB : Le premier de chacun des dix groupes se qualifie pour les barrages, prévus au mois de mars 2022. Cinq confrontations en deux manches seront connues à l’issue d’un tirage au sort, en tenant compte du classement de la Fédération internationale (Fifa), pour désigner les cinq représentants africains à la prochaine Coupe du monde, prévue en 2022 au Qatar.

EL MOUDJAHID

Elections locales : l’ANIE dévoile la méthode de répartition des numéros d’identification des listes de candidats

Elections locales : l’ANIE dévoile la méthode de répartition des numéros d’identification des listes de candidats

ALGER- L’Autorité nationale indépendante des élections (ANIE) a dévoilé, mardi, la méthode de répartition des numéros d’identification des listes de candidats conformément à la loi organique relative au régime électoral, a indiqué un communiqué de la même autorité.

Le communiqué de l’ANIE souligne que la répartition des numéros d’identification attribués aux listes de candidats sous la bannière d’un ou plusieurs partis politiques ou présentées au titre de listes indépendantes, en prévision de l’élection des membres des Assemblées populaires communales (APC) et de wilayas (APW), prévue le 27 novembre 2021, se déroulera conformément aux dispositions de l’Ordonnance n 21-01 portant loi organique relative au régime électoral modifiée et complétée, notamment dans son article 31, ainsi que l’arrêt 139 définissant les règles de répartition des numéros d’identification attribués aux listes de candidats.

Selon la même source, les listes de candidats parrainés par des partis politiques, des alliances nationales ou des alliances locales de plusieurs partis politiques se voient attribuer électroniquement un numéro d’identification national unifié de 1 à 100 accordés pour les partis politiques, les alliances nationales ou les alliances locales pour plusieurs partis politiques, simultanément et automatiquement, et dans l’ordre croissant, en concomitance avec la déclaration de validation de la première liste de candidats au niveau national par le coordinateur de wilaya de l’ANIE, qu’il s’agisse d’APC ou d’APW.

Le numéro donné est unifié au niveau national et utilisé par les partis politiques ou les alliances nationales ou locales de plusieurs partis politiques lors des élections des APC et des APW du 27 novembre.

Tandis qu’un numéro d’identification est attribué électroniquement pour les listes de candidats déposées au titre de listes indépendantes selon chaque circonscription à partir de 101 et plus de manière instantanée et automatique et par ordre croissant, en concomitance avec la déclaration de validation de la première liste indépendante de candidats aux élections des APC et des APW.

Les numéros d’identification nationaux unifiés attribués aux listes de candidats parrainés par partis politiques et des alliances nationales et locales, ou aux listes de candidats présentées au titre de listes indépendantes, sont inclus dans le bulletin de vote de la liste concernée et le lieu dédié à l’affichage de la liste électorale concernée, ajoute le communiqué.

APS