Systèmes d’armes létaux autonomes: l’Algérie exprime son attachement au droit humanitaire

Systèmes d’armes létaux autonomes: l’Algérie exprime son attachement au droit humanitaire

GENEVE – L’Ambassadeur, représentant permanent de l’Algérie à Genève, Lazhar Soualem a fait part de l’attachement de l’Algérie au « droit international humanitaire » et aux « objectifs humanitaires visant à faire face à la problématique des Systèmes d’armes létaux autonomes (SALA) », plaidant en faveur de l’utilisation pacifique des technologies émergentes.

Le diplomate algérien qui intervenait le 1er octobre courant, à l’occasion de la clôture des travaux de la 2ème session du groupe d’experts gouvernementaux (CGE) sur les Systèmes d’armes létaux autonomes (SALA), organisée à partir du 24 septembre à Genève « a tenu à rappeler les éléments de position nationale, en mettant l’accent sur l’attachement de l’Algérie au droit international humanitaire et aux objectifs humanitaires visant à faire face à la problématique des SALA ».

L’ambassadeur a plaidé, dans ce contexte, en faveur de la position du Groupe des pays non-alignés consistant à adopter un instrument juridiquement contraignant, dans le cadre de la convention sur certaines armes classiques (CCAC), contenant des interdictions et des réglementations pour relever les défis humanitaires et de sécurité internationale posés par les technologies émergentes dans le domaine des SALA.

A cet effet, M. Soualem a appelé à garantir « l’utilisation pacifique des technologies émergentes à des fins de développement socio-économique ».

La session du groupe d’experts gouvernementaux a permis aux Etats parties à la CCAC de procéder à un examen approfondi des principales questions inscrites à l’ordre du jour du groupe, notamment les caractéristiques des SALA, l’application du droit international, l’interaction homme-machine, l’examen des armes, l’atténuation des risques, les aspects opérationnels et les considérations éthiques.

Lors du débat interactif, de nombreuses délégations ont mis l’accent sur les progrès réalisés dans le cadre du processus relatif aux SALA, depuis son lancement en 2013, en attendant la formulation de recommandations concrètes dans le rapport final du groupe, lors d’une session qui se tiendra la veille de la 6ème conférence d’examen de la CCAC, à Genève, en décembre 2021.

Ces recommandations devraient porter sur « la clarification, l’examen et le développement d’aspects du cadre normatif et opérationnel sur les technologies émergentes dans le domaine des SALA ».

APS

ADE: Taha Derbal chargé le l’intérim de la direction générale

ADE: Taha Derbal chargé le l’intérim de la direction générale

ALGER – Le ministre des Ressources en eau et de la Sécurité hydrique, Karim Hasni, a confié mardi au directeur général de l’Office national d’irrigation et de drainage (ONID), Taha Derbal, l’intérim de la direction générale de l’Algérienne des eaux (ADE), a indiqué un communiqué du ministère.

« Suite à la vacance du poste de directeur général de l’Algérienne des eaux (ADE) et en attendant la nomination du nouveau directeur général, le ministre des Ressources en eau et de la Sécurité hydrique, a confié au directeur général de l’Office national d’irrigation et de drainage (ONID), Taha Derbal, l’intérim de la direction générale de l’ADE à compter de ce mardi 5 octobre 2021 », a précisé la même source.

Lors de la cérémonie, tenue en présence des cadres centraux du ministère et des directeurs généraux des établissements sous tutelle, le ministre a souligné « la nécessité de soutenir M. Derbal pour qu’il puisse accomplir ses missions dans les meilleures conditions », a conclu le communiqué.

APS

Ramtane Lamamra effectue une visite au Mali

Ramtane Lamamra effectue une visite au Mali

ALGER – Le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Ramtane Lamamra a entamé mardi soir une visite de travail au Mali en qualité d’envoyé spécial du Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune.

« En qualité d’envoyé spécial du Président de la République, j’ai entamé, mardi soir, une brève visite en République du Mali. Je remercie mon homologue, Abdoulay Diop, ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale pour l’accueil chaleureux et je compte rencontrer de hauts responsables de ce pays frère », a tweeté M. Lamamra.

APS

Mobilis leader de la téléphonie mobile en Algérie durant le 2ème trimestre 2021

Mobilis leader de la téléphonie mobile en Algérie durant le 2ème trimestre 2021

ALGER – L’opérateur de téléphonie mobile Mobilis demeure en tête en termes d’abonnés aux réseaux GSM, 3G et 4G au 2ème trimestre de 2021, avec 19,22 millions d’abonnés, suivi de Djezzy (14,21 millions) et d’Ooredoo (12,40 millions), selon le dernier rapport de l’Autorité de régulation de la Poste et des communications électroniques (ARPCE).

L’opérateur Mobilis a enregistré, au 2ème trimestre de l’année en cours, un nombre d’abonnés 3G/4G dépassant les 17,03 millions de clients, contre un nombre d’abonnés GSM de 2,18 millions.

Djezzy a, quant à lui, enregistré 11,95 millions d’abonnés à la 3G/4G et 2,25 millions au réseau GSM, suivi d’Ooredoo avec un nombre d’abonnés 3G/4G estimé à 10,97 millions et au GSM estimé à 1,42 millions.

Le nombre des abonnés actifs de la téléphonie mobile (GSM, 3G et 4G) a enregistré une légère diminution de 0,45% en Algérie, passant de 46,04 millions abonnés au 1er trimestre de l’année 2021 à 45,83 millions abonnés au 2ème trimestre de l’année 2021.

APS

Métro d’Alger : Reprise du service demain

Métro d’Alger : Reprise du service demain

L’exploitation du transport public par le Métro d’Alger reprendra demain, après plus de 18 mois d’arrêt en raison de la pandémie de la Covid-19, reprise qui intervient à l’occasion de la rentrée sociale, a affirmé le ministre des Transports, Aïssa Bekkai.
C’est une bonne nouvelle pour les habitants de la capitale, qui ont appris avec satisfaction la date de la reprise de service de ce moyen de transport, à l’arrêt depuis le 22 mars 2020.
Celle-ci intervient en application de la décision des pouvoirs publics et dans le cadre des mesures portant allégement des restrictions sanitaires. A cet effet, le ministre des Transports a appelé à veiller au respect du dispositif de prévention conformément au protocole sanitaire en vigueur, assurer la sécurité sanitaire des usagers, tout en augmentant le nombre de trains pour assurer le trafic dans de bonnes conditions.
Il a appelé l’Enterprise, en outre, à déployer un nombre important de ses employés, au respect de ces mesures. A l’intérieur de la gare, un marquage au sol et le gère-files ont été placés pour le respect de la distanciation sociale.
En vue de s’enquérir de l’opérationnalité de l’entreprise et de l’état d’avancement des préparatifs dans ce cadre, le ministre des Transports a effectué une visite d’inspection des différentes structures du Métro d’Alger avant la reprise du trafic. Il a annoncé l’augmentation du nombre des rames du Métro d’Alger. Elle devra permettre la réduction du temps de parcours et la durée des trajets et des voyages.

L’extension vers l’aéroport réceptionnée en 2026

Le projet d’extension du métro de la station d’El Harrach-centre vers l’aéroport d’Alger Houari-Boumediene via Bab Ezzouar sera réalisé en deux phases, a fait savoir le directeur général de l’Entreprise du Métro d’Alger, Ali Arezki, lors d’une visite d’inspection effectuée par le ministre des Transports, Aïssa Bekkai, ajoutant que les travaux de la première phase inhérents au génie civil devront prendre fin en 2024, tandis que la deuxième phase relative à la réalisation du système intégral (équipement et aménagement) sera achevée au premier trimestre 2026.
Concernant le système intégral qui englobe tous les équipements nécessaires pour la mise en marche du métro, notamment le matériel électrique, les systèmes d’aération et de billetterie et les escaliers mécaniques, il devra être réalisé, intégralement et pour la première fois, par « COSIDER » et des compétences algériennes.
Ainsi, l’Algérie sera en mesure de renoncer « graduellement » à l’accompagnement étranger pour la réalisation de ce système intégral. Lors de cette visite, il a été procédé à l’ouverture du tunnel reliant les stations d’El Harrach et de Bab Ezzouar (quartier d’affaires).
Le ministre des Transports a salué, à cet effet, la réalisation de ce projet « avec une main-d’œuvre algérienne hautement qualifiée », relevant l’appui financier et technique fourni par son secteur à ces projets qui permettent de réduire la congestion routière à Alger. Insistant sur l’impératif respect des délais de réalisation, M. Bekkai a appelé à œuvrer sans relâche afin d’éviter les retombées des retards accusés dans les projets sur le citoyen et le Trésor public.

EL MOUDJAHID