Algérie-Egypte: Rezig plaide pour le renforcement de la coopération bilatérale

Algérie-Egypte: Rezig plaide pour le renforcement de la coopération bilatérale

ALGER – Le ministre du Commerce et de la Promotion des exportations, Kamel Rezig, a plaidé lundi lors de l’audience qu’il a accordée à l’ambassadeur sortant d’Egypte en Algérie, Aymen Mechrafa, en faveur du renforcement de la coopération bilatérale, a indiqué un communiqué du ministère.

La rencontre a été l’occasion de « rappeler l’importance de la poursuite de l’action bilatérale » et de plaider « en faveur de l’encouragement des investissements entre l’Algérie et l’Egypte et de la réactivation de toutes les conventions de partenariat et de coopération signées entre les deux pays dans un cadre gagnant-gagnant », a précisé la même source.

L’ambassadeur d’Egypte rendait une visite d’adieu à M. Rezig au terme de sa mission en Algérie, a souligné le communiqué.

APS

Les mesures du dernier Conseil des ministres permettront une augmentation des salaires

Les mesures du dernier Conseil des ministres permettront une augmentation des salaires

ORAN- Le Premier ministre, ministre des Finances, Aïmene Benabderrahmane a affirmé, lundi à Oran, que les mesures prises hier lors du Conseil des ministres, comme le relèvement du point indiciaire dans la fonction publique et la baisse de l’IRG permettront une augmentation des salaires et une amélioration du pouvoir d’achat des citoyens.

En marge de sa visite d’inspection de certaines infrastructures en cours de réalisation dans le cadre des préparatifs des Jeux Méditerranéens 2022, le Premier ministre, a indiqué à la presse que « le Conseil des ministres, réuni dimanche, a comporté un point focal concernant la loi de finances 2022 , qui intervient pour accompagner la mise en œuvre du programme du Président de la République, notamment en matière de relance économique. »

« Il est prévu une révision structurelle de l’IRG et une augmentation du point indiciaire ce qui permettra une augmentation très significative des salaires », a-t-il indiqué, soulignant que ces décisions s’inscrivent dans le cadre de l’accompagnement de l’Etat aux personnes à revenus moyens et faibles dans le but d’améliorer leur pouvoir d’achat.

Par ailleurs, le Premier ministre a affirmé que la flambée des prix au niveau des marchés qui a affecté le simple citoyen, est le résultat de « pratiques criminelles ». Dans ce sens, il a souligné que les pouvoirs publics criminaliseront toutes les formes de monopoles et les atteintes au pouvoir d’achat des citoyens ».

Dans ce contexte, il a annoncé que l’acte de spéculation et de monopole sera criminalisé par une loi qui sera promulguée dans les deux prochaines semaines.

 » En vertu de cette loi, toute personne se livrant à de telles pratiques sera considérée comme un criminel », a-t-il indiqué.

M.Benabderrahmane a rappelé que plusieurs opérateurs qui ont stocké d’énormes quantités de pommes de terre et d’autres produits pour les destiner à la spéculation, ont été arrêtés dernièrement. Ces spéculateurs ont acquis à bas prix ces produits de large consommation auprès des agriculteurs pour les stocker avant de les mettre sur le marché à des prix exorbitants.

APS

Boukhazani Chawki installé dans ses nouvelles fonctions de P-dg de Mobilis

Boukhazani Chawki installé dans ses nouvelles fonctions de P-dg de Mobilis

ALGER – M. Boukhazani Chawki a été installé dimanche dans ses nouvelles fonctions de Président-Directeur général (P-dg) de l’opérateur téléphonique mobile public (Mobilis), en remplacement de Adel Dekali, indique un communiqué de l’opérateur historique.  

Avant d’être nommé à la tête de l’opérateur public de la téléphonie mobile, M. Boukhazani a occupé plusieurs postes au sein de la même boite, notamment celui de directeur des systèmes d’information, directeur de la Division Principale de développement et d’ingénierie et aussi conseiller principal auprès du P-dg.

Le nouveau P-dg de Mobilis était également haut cadre de la Gendarmerie nationale, où il a été à la tête de plusieurs réalisations liées au système d’information et de télécommunication.

Outre l’animation de séminaires, M. Boukhazani est aussi coach et formateur en management des projets, en développement personnel et préparation aux certifications internationales (PMP, ITIL 4, Scrum Master ).

Le P-dg de Mobilis est diplômé de l’Ecole militaire polytechnique (EMP, ex-ENITA) de Bordj El-Bahri, à Alger, où il a obtenu son ingéniorat en génie électrique, option traitement de signal et une formation de post-graducation spécialisée (PGS) en Télécommunication et Sécurité des Réseaux Informatiques.

M.Boukhazani détient également plusieurs certificats de renommée internationale, à savoir un Project Management Professional (PMP) délivré par Project Management Institute (USA) et des certifications professionnelles, Provisional Lead Auditor en France et ITIL 4 au Royaume-Uni, en plus d’un Professional Scrum Master (PSM) délivré par Scrum.org (USA).

APS

JM 2022: le Premier ministre installe Mohamed Aziz Derouaz en qualité de commissaire de la 19e édition jeux

JM 2022: le Premier ministre installe Mohamed Aziz Derouaz en qualité de commissaire de la 19e édition jeux

ORAN – Le Premier ministre, ministre des Finances, Aïmene Benabderrahmane, en visite d’inspection et de travail dans la wilaya d’Oran, a procédé lundi à l’installation de Mohamed Aziz Derouaz dans ses fonctions de commissaire de la 19e édition des Jeux Méditerranéens, prévue à Oran du 25 juin au 5 juillet 2022.

Lors de la cérémonie organisée à la salle des conférences du nouveau complexe sportif de Belgaïd (Bir El-Djir), le Premier ministre a affirmé que « Mohamed Aziz Derouaz est une éminente personnalité sportive qui apportera une contribution certaine à la réussite de cette manifestation, au vu de son parcours riche en réalisations et en titres comme responsable au sein de l’Etat ou comme sportif aux niveaux national et international ».

M.Benabderrahmane a souligné que sa visite dans la wilaya d’Oran est une occasion pour évaluer l’état de préparation de cette importante manifestation, renforcer les acquis réalisés, corriger les lacunes et tracer les prochaines étapes à même de garantir un succès grandiose de cette édition qu’accueillera la ville d’Ahmed Zabana, Ahmed Wahbi, Blaoui Lahouari et Abdelkader Alloula.

De son côté, le commissaire des Jeux Méditerranéens, Mohamed Aziz Derouaz, qui a remercié le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, de la confiance qu’il a placée en lui, a indiqué que « l’organisation d’une manifestation internationale importante en Algérie, dont les Jeux Méditerranéens, était un rêve qu’il a caressé depuis qu’il était responsable du secteur de la jeunesse et des sports et ce, pour affirmer et renforcer la place de l’Algérie sur la scène sportive internationale ».

Il a ajouté que « la particularité de ces jeux est qu’ils réunissent trois continents et c’est une compétition permettant au pays organisateur de montrer ces capacités d’organisation ».

« Nous sommes devant un grand défi, mais je suis optimiste pour relever ce défi, car ces jeux seront une preuve de la capacité de l’Algérie d’accueillir des compétitions plus grandes. C’est également une étape de préparation des jeux olympiques et paralympiques, prévus à Paris en 2024 », a-t-il ajouté, tout en saluant les efforts consentis par la Commission de préparation des jeux et à sa tête Salim Ilès, et appelant toutes les parties à redoubler d’efforts pour réussir cette édition.

Le nouveau commissaire de la 19e édition des jeux méditerranéens (JM) Oran-2022, Mohamed Azziz Derouaz, qui a consacré une vie entière au jeu à sept, est une figure de proue du sport algérien.

D’abord joueur jusqu’à l’âge de 20 ans, il se reconverti en 1971 en entraîneur, après une blessure qui a mis fin à sa carrière de handballeur. Coach du GCS Alger, puis du Nadit Alger, avant de prendre, en 1979, la direction du MC Alger.              C’est avec ce dernier club qu’il forgera un riche palmarès composé de six titres de champion, de trois coupes d’Algérie, de trois coupes d’Afrique des vainqueurs de coupes et une autre en coupe des clubs champions.

Nommé en 1980 à la tête de la sélection nationale, il décrochera cinq victoires consécutives en championnat d’Afrique des nations et une médaille d’or aux Jeux Méditerranéens de Lattaquié (Syrie) 1987. Il compte aussi trois participations aux Jeux Olympiques sur le banc des « ’Verts », et deux autres en championnat du monde.

Après une expérience d’entraineur d’un club saoudien, Aziz Derouaz met fin à sa carrière.

De retour au pays, il occupera le poste de président du Conseil supérieur de la jeunesse (CSJ), avant d’être nommé ministre de la jeunesse et des sports (1997-1999). Pendant cette période, il préside alors le Conseil supérieur du sport en Afrique (CSSA) de 1997 à fin 1998. En 2013, il est élu président de la Fédération algérienne de handball.

Au cours de sa carrière, il a reçu plusieurs distinctions, comme l’Ordre du mérite olympique du Comité olympique algérien olympique algérien en 1989, ainsi que celui de la Fédération internationale de handball.

APS

Nécessité d’opter pour « une approche économique pure » dans la gestion des projets et des équipements

Nécessité d’opter pour « une approche économique pure » dans la gestion des projets et des équipements

ORAN- Le Premier ministre, ministre des Finances, Aïmene Benabderrahmane a insisté, lundi, à Oran, sur la nécessité de renoncer au modèle administratif dans la gestion des équipements et des projets et d’opter pour « une approche économique pure ».

En marge de sa visite du projet de la nouvelle aérogare de l’aéroport international  « Ahmed Benbella » ayant enregistré un retard dans ses travaux, M. Benabderrahmane a estimé que « l’administratif a eu raison sur la réalisation des chantiers, ce qui a impacté sur la viabilité de certains projets considérés comme stratégiques ».

« Il est impensable d’assurer le pilotage de certains projets de manière administrative », a-t-il estimé, assurant que « l’aspect économique et technique doivent prendre le dessus ».

Dans ce sens, le Premier ministre a cité en exemple les chantiers de construction, qui, selon lui, « doivent travailler en H 24 avec une rotation de trois équipes par jour, comme c’est le cas dans le monde entier afin d’assurer un rythme accéléré des travaux de réalisation ».

Aïmene Benabderrahmane a insisté également sur « la nécessité de lever toutes les réserves pour achever les travaux dans les délais impartis », signalant que « la grande faiblesse des études conduit inéluctablement au retard dans la réalisation » et que « les études doivent prendre le temps nécessaire jusqu’à ce qu’elles atteignent la maturité du projet ».

Dans un autre sillage, s’agissant de la gestion des équipements publics, à l’instar des ports et aéroports, le Premier ministre a estimé qu’il est impératif d’ »aller vers un modèle économique et commercial pur pour assurer la relance économique de manière stable et durable ».

Le Premier ministre a souligné que l’Algérie traverse actuellement « un tournant décisif », estimant que « si elle réussit cette étape, elle figurera parmi les 20 premiers pays émergents ».

Le Premier ministre, ministre des Finances est accompagné dans sa visite de travail dans la wilaya d’Oran d’une délégation composée des ministres des Travaux publics, Kamel Nasri, du Transport, Aïssa bekkaï, de la Jeunesse et des Sports, Abderrezak, Sebgag, de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, Mohamed Tarek Belaribi.

APS