L’OMS a demandé une nouvelle fois, hier, que les personnes vaccinées contre la Covid-19 ne reçoivent pas de doses de rappel, afin que les fioles soient envoyées dans les pays pauvres qui n’ont pu immuniser qu’une infime partie de leur population. «Pour l’instant, nous ne souhaitons pas voir une utilisation généralisée des doses de rappel pour les personnes en bonne santé qui sont entièrement vaccinées», a déclaré le directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), Tedros Adhanom Ghebreyesus, en conférence de presse. «Je ne resterai pas silencieux lorsque les entreprises et les pays qui contrôlent l’approvisionnement mondial en vaccins pensent que les pauvres du monde doivent se contenter des restes», a-t-il lancé. «Les objectifs mondiaux de l’OMS restent d’aider chaque pays à vacciner au moins 10% de sa population d’ici la fin du mois, au moins 40% d’ici la fin de l’année et 70% de la population mondiale d’ici le milieu de l’année prochaine», a détaillé Tedros