Rencontrée samedi au Centre international de la presse, la correspondante de la chaîne de télévision arabe «Al-Hurra», Narimène Keddache, s’est exprimée sur la couverture médiatique de cet événement qui marque le parachèvement du processus du renouveau institutionnel pour l’Algérie Nouvelle.

«A l’instar des dernières élections législatives, pour notre équipe de journalistes, l’organisation des élections locales et de wilaya s’est bien déroulée, sans difficulté aucune. Depuis la matinée du scrutin, nous avons sillonné quelques bureaux de vote dans la wilaya d’Alger et avons constaté la bonne organisation de cette manifestation démocratique, bien incrustée dans le processus de changement recherché». Elle soulignera également que cette journée du 27 novembre est cruciale pour la politique du président Tebboune qui aspire à en finir avec les attitudes constatées les deux dernières décennies et par là concrétiser son engagement de réformer toutes les institutions de l’état.
«La couverture du scrutin en lui-même est un évènement démocratique par excellence et cela intéresse fortement notre chaîne médiatique qui soutient depuis sa création tous les processus démocratiques dans le monde. Al-Hurra assure la couverture médiatique de tout évènement démocratique et le met en lumière, notamment ces élections qui s’inscrivent dans la voie du changement emprunté par l’Algérie».
Le correspondant de la chaîne d’information télévisée en langue arabe Al-Ghad TV, Karim Kandouliil, quant à lui, a exprimé sa satisfaction des énormes moyens humains et matériels mobilisés pour l’organisation du scrutin et la facilitation accordée aux médias étrangers, qui n’ont trouvé aucune difficulté dans l’accomplissement de leur métier. «L’organisme chargé de toute opération électorale et référendaire, l’ANIE, a commencé à acquérir de l’expérience avec la presse et, en tant que presse étrangère, nous avons assuré la couverture de l’élection présidentielle, au cours de laquelle nous avons constaté la bonne organisation avec le respect du protocole sanitaire». Depuis le début du scrutin, l’équipe de correspondants de la chaîne émiratie a interviewé et effectué des sonores avec des citoyens et des ministres rencontrés dans les bureaux de vote. Comme à son habitude le Centre international de de presse (CIP) a mis tous les moyens nécessaires à la disposition des médias. Abderraouf Maameri, directeur général du CIP, a mis en avant les efforts déployés pour assurer aux journalistes une bonne couverture médiatique avec une prestation adaptée aux exigences des journalistes tous types de médias confondus. 70 employés du centre ont été mobilisés durant toute la période des élections.

EL MOUDJAHID

Partagez......... شارك
Share on Facebook
Facebook
Email this to someone
email
Pin on Pinterest
Pinterest
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin