RABAT – L’ancien ministre marocain de la Culture, Bensalem Himmich, a déclaré que la normalisation entre le Maroc et Israël constituait une « nouvelle forme de colonialisme » pour le Royaume, appelant les Juifs marocains à reconnaître l’entité sioniste comme « une occupation usurpatrice des terres » appartenant aux Palestiniens.

S’exprimant lors d’un colloque sous le thème : « Où va le Maroc? », organisé à Rabat par la Fondation Abed Al-Jabri (non-gouvernementale), M. Himmich, professeur de philosophie, a soutenu que la normalisation entre le Maroc et l’entité sioniste équivaut à une « nouvelle forme de colonisation du Royaume ».

Fin décembre 2020, un rapprochement entre le Maroc et l’entité sioniste avait été annoncé, suite à quoi le rythme de normalisation s’est accéléré. En effet, après la normalisation diplomatique, les deux parties ont conclu des accords militaires pour enfin arriver à la signature d' »un accord sécuritaire » lors de la visite d’un ministre israélien à Rabat le 24 novembre dernier.

L’intervenant, également auteur d’œuvres littéraires et philosophiques, a appelé à l’occasion, les Juifs marocains à reconnaître l’entité sioniste comme « une entité usurpatrice des terres palestiniennes ».

De son côté, le leader politique marocain, Mohamed Sassi, a regretté le fait que le Maroc « tombe dans les bras de l’entité sioniste », déclarant : « Nous souffrons en silence de ce qui se produit ».

Lors du même forum, Sassi a qualifié la normalisation du Maroc avec les Israéliens de « stupidité », estimant que le choix du timing « était le pire pour commettre cette folie ».  Avant d’ajouter : « Les Marocains sont contre la normalisation avec l’entité israélienne, et s’ils sortent dans la rue cette fois-ci, ils ne rentreront plus jamais chez eux ».

Et de s’interroger enfin: « Quels sont les intérêts communs du Maroc avec l’entité israélienne ? S’agit-il de lutter contre le terrorisme alors que l’entité sioniste elle-même pratique le terrorisme d’Etat ? ».

APS