ALGER – Les titres de la presse nationale paraissant dimanche relèvent le déroulement dans de bonnes conditions des élections locales tenues samedi et reviennent sur cette dernière étape pour l’édification d’un Etat moderne.
Dans leurs éditions de ce dimanche, les quotidiens nationaux d’information reviennent sur le déroulement de ce scrutin dans de nombreuses villes du pays, en mettant en avant l’importance cette de dernière étape pour l’édification d’un Etat moderne soulignée par le président de la République, Abdelmadjid Tebboune.

El Moudjahid ouvre son édition du lendemain d’élections par les propos du président de la République, Abdelmadjid Tebboune, qui a affirmé, dans une déclaration à la presse en marge de l’accomplissement de son devoir électoral, que les élections locales sont « la dernière étape pour l’édification d’un Etat moderne ».

Ce journal évoque également un dispositif « efficient » des services de sécurité qui a permis un scrutin dans le calme et la sérénité, et « l’organisation d’élections exceptionnelles dans une quarantaine communes » sans candidats.

Il propose également un retour sur le travail assuré par les différents médias algériens et étrangers mobilisés pour le scrutin et une large couverture de la capitale et de nombreuses villes du pays.

Ce rendez-vous électoral est perçu comme « un saut qualitatif » et une occasion d’exercer « le droit à une expression démocratique qui n’est pas à prendre à la légère » en prenant conscience des « retombées et des conséquences de cet acte dans la vie d’une nation ».

Le journal revient sur le vote et les déclarations des personnalités politique nationales à l’image du président de la République, Abdelmadjid Tebboune, du président du Conseil de la nation, Salah Goudjil , du président de l’Assemblée populaire nationale, Brahim Boughali, ou encore du ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Ramtane Lamamra.

De son côté le quotidien El Watan ouvre son édition du dimanche sur un « scrutin sans incidents » en abordant l’abstention qui « persiste dans les centres urbains » avec un reportage détaillé sur le déroulement des élections dans des bureaux de votes de plusieurs quartiers populaires de la capitale mais aussi dans des villes comme Sétif, Tizi Ouzou, Constantine, Oran et Béjaïa.

Dans un commentaire, le journal revient sur « l’espoir et le défi du changement » qui sont aujourd’hui la mission première des nouveaux élus, tout en relevant que « la diabolisation du vote enclenchée depuis plusieurs semaines n’a pas trop pris auprès de la population qui a témoigné un véritable intérêt aux propositions des candidats ».

Le même constat d’un scrutin sans incidents est également détaillé par « Le jeune indépendant » et « Liberté », ce dernier évoque « un vote à minima » en Une et propose des reportage sur cette journée dans plusieurs villes. Le journal aborde dans son éditorial « un code communal obsolète » qui ne permet plus aux élus de régler les nombreux problèmes quotidiens.

« Le soir d’Algérie » constate pour sa part que les électeurs « se familiarisent avec le nouveau mode de scrutin » et signale un protocole sanitaire « largement négligé » dans les centres de vote de la capitale.

Du côté de la presse arabophone, le journal El Massa revient également sur le vote et les déclarations des personnalités politiques nationales en plus de donner la parole à des leaders de formations politiques en lice pour ce scrutin, alors que « Echaâb » évoque le long chemin qui doit être parcouru afin de concrétiser les objectifs de la réforme institutionnelle.

De son côté le journal « El Khabar » propose une lecture des pronostics de ces élections locales qui devraient, selon le média, concrétiser les cartographie politique des précédentes législatives, alors « Echourouk » sonde les attentes de citoyens rencontrés dans les bureaux de vote.