ORAN – Le P-dg de l’opérateur « Mobilis Communications », Chawki Boukhazani, a affirmé dimanche à Oran, que son entreprise a passé avec succès le test de faire d’Oran la meilleure ville en Afrique du Nord en matière de prestations haut débit, à l’occasion des Jeux méditerranéens ouverts samedi.
Lors d’une rencontre avec la presse au cours de laquelle il a présenté la stratégie et les objectifs futurs de l’entreprise, Chawky Boukhazani a indiqué qu’Oran, qui accueille la 19e édition des JM, se classe désormais au premier rang dans la région en termes de services de réseau et de haut débit, grâce à la mobilisation de l’opérateur historique avec ses travailleurs, cadres et partenaires et à leur tête la société « Huawei Algérie ».

« Une journée après l’ouverture des JM où Mobilis est le sponsor d’or, nous nous sommes assurés que nous avons passé avec succès l’un des examens les plus difficiles, celui d’assurer la qualité du réseau en termes de couverture et de débit au moment du pic enregistré hier samedi, qui a vu un grand nombre d’utilisateurs, y compris des visiteurs et des invités, des athlètes et des citoyens », a-t-il déclaré.

« Nous avons réussi à assurer un service de qualité à travers le projet que Mobilis Oran a réuni avec son partenaire stratégique Huawei Algérie, comme un projet modèle qui a été achevé en une période ne dépassant pas 6 mois », a-t-il ajouté.

A ce propos, il a précisé que « la stratégie de Mobilis consiste principalement à fournir un réseau de qualité et de débit répondant aux aspirations du client, ce qui a été assuré à Oran grâce à la sortie cette année d’un nouveau bouquet de fréquences au profit des opérateurs de téléphonie mobile en Algérie (2.300 MHz), ce qui a permis l’utilisation des nouvelles technologies, ayant permis d’assurer un meilleur flux aux utilisateurs ».

« Mobilis a été le premier à profiter de cette nouvelle bande de fréquences et à investir afin d’acquérir les équipements nécessaires à celle-ci, car il a démontré son engagement à investir dans la technologie afin d’améliorer la qualité et le débit en Algérie », a souligné le P-dg de l’entreprise.

Ces technologies ont été utilisées dans le projet d’Oran, puisque pour la première fois en Algérie, la technologie « Massive Mimo » a été utilisée. Elle repose sur l’utilisation d’antennes équipées de 64 récepteurs et 64 émetteurs pour remplacer les anciennes antennes paraboliques qui comprenaient 4 antennes de réception et 4 autres d’émission.

« Cela a permis de garantir un débit très élevé et une amélioration significative des performances de trois à quatre fois », a-t-il affirmé, soulignant « nous avons pu passer à un débit qui semblait difficile à atteindre à Oran ».

Et d’ajouter, « les projets de communication sont une infrastructure qui restera un acquis pour la wilaya, même après la fin de la manifestation sportive méditerranéenne, sans négliger également les travaux pour relever le défi de l’entretien, de la supervision et du suivi ».

A ce propos, il a évoqué la mise en service à Oran d’un centre de supervision et de suivi du réseau et des flux afin de détecter les pannes et d’intervenir pour les réparer en un temps record, en plus de la mise en itinérance d’un véhicule mobile (VAN TOUR) à Oran pour constater le flux réel dans différentes artères et œuvrer à le rehausser et à l’améliorer ».

Dans un premier temps, ce projet, incarné par Mobilis, bénéficiera à 10 wilayas du pays, avant la fin de l’année en cours, dont Bechar et Relizane.

Le projet, dans lequel Oran était une wilaya pilote, sera généralisé aux différentes wilayas restantes du pays, dans d’autres étapes, selon le même responsable, qui a affirmé que l’Etat mobilisera tous les moyens humains et matériels pour le faire aboutir.

Pour sa part, le responsable du département Consulting de « Huawei Afrique du Nord », Liu Zhang a exprimé sa fierté d’avoir nouer ce partenariat avec Mobilis, qui a produit un projet très réussi à Oran, espérant sa généralisation à d’autres wilayas.

APS..