«Je m’attendais à un match dur. Le Burkina Faso a réalisé  de bons résultats. Il progresse beaucoup et aura sans doute son mot à dire lors de la prochaine CAN La grosse satisfaction reste la qualification. Je vois une similitude avec le match contre la Côte d’ivoire (CAN 2019, ndlr), où tu passes par tous les états. Ça ne sera pas toujours des (5-0), (6-0). L’objectif est donc atteint. Il y a le résultat et la qualification, c’est le plus important», a déclaré le sélectionneur national Djamel Belmadi. Il a expliqué la prestation mitigée des Verts par «des faits de jeu un peu inhabituels». «On n’a pas eu la sérénité qu’on a l’habitude d’avoir. L’enjeu a fait déjouer les manières dont on a abordé cette rencontre. Les déchets techniques sont peut-être dus au terrain qui était difficilement praticable. Ce n’était pas à cause d’un manque de travail, mais plutôt aux conditions climatiques. Il a plu jour et nuit, ce qui a rendu la circulation du ballon difficile. Il nous reste encore deux matches très importants. C’est l’objectif ultime. En cas d’élimination, on aurait pris nos responsabilités, moi le premier», a soutenu le coach national.

EL MOUDJAHID

Partagez......... شارك
Share on Facebook
Facebook
Email this to someone
email
Pin on Pinterest
Pinterest
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin