Révision des subventions sociales: orienter les fonds vers les classes à faible et moyen revenu

Révision des subventions sociales: orienter les fonds vers les classes à faible et moyen revenu

ALGER- Le Premier ministre, ministre des Finances, Aïmene Benabderrahmane a affirmé, mercredi, que la réforme de la politique de subvention sociale visait l’orientation des fonds alloués dans ce cadre aux véritables ayants-droit appartenant aux classes vulnérables et moyennes.
Les mesures prévues par le PLF 2022 liées à la réforme de la politique de subvention sociale « consacrent l’orientation sociale de l’Etat, une orientation traduisant les principes du 1er Novembre », a expliqué M. Benabderrahmane lors d’une conférence de presse animée à l’issue de l’adoption du PLF 2022 par l’Assemblée populaire nationale (APN).

L’Etat « a aidé et continuera à subventionner, à travers des montants importants prévus dans le PLF 2022, les catégories vulnérables et moyennes », a-t-il précisé, indiquant que la politique de subvention « se poursuivra et sa levée nous est interdite ».

Le dispositif mis en œuvre suite à la révision des subventions consiste à « orienter les fonds alloués aux véritables ayants-droit à travers des mécanismes devant être mis en place par le dispositif en question », a souligné M. Benabderrahmane, rappelant que la Loi de finances sera suivie d’autres textes de loi, à l’instar de la loi sur l’investissement, le code des marchés publics et la loi relative au partenariat public-privé (PPP).

Ces textes constituent « des clés pour l’action du gouvernement et permettront de conférer au nouveau modèle économique la façade, la dimension et la crédibilité qu’il faudra », a-t-il souligné.
Des amendements ont été apportés par la Commission des Finances et du Budget à l’APN et approuvés par les députés, à l’article 187 du PLF, prévoyant une révision politique des subventions sociales.

L’article révisé prévoit la mise en place, au profit des ménages qui y sont éligibles, d’un dispositif national de compensation monétaire composé « des départements ministériels concernés, les députés des deux Chambres du Parlement, les experts économiques concernés et les organisations professionnelles ».

Les rajouts ont également concerné la condition « de définir les mécanismes et procédures » nécessaires par le dispositif susmentionné avant de procéder à la révision des prix soutenus et la définition des compensations monétaires directes destinées aux ménages éligibles.

Accidents: 77 décès et 389 blessés au cours des deux dernières semaines

Accidents: 77 décès et 389 blessés au cours des deux dernières semaines

ALGER – Soixante-dix-sept (77) personnes ont trouvé la mort et 389 autres ont été blessées dans des accidents de la circulation survenus au cours des deux dernières semaines, a indiqué mardi un bilan des services de la Gendarmerie nationale (GN).

Le bilan fait état de 204 accidents de la circulation survenus, entre le 1er et le 15 novembre, dans différentes wilayas du pays causant 77 morts et 389 blessés.

Concernant la lutte contre le trafic des comprimés psychotropes, les éléments de la GN ont procédé, durant la même période, à la saisie de 165.808 comprimés psychotropes, de différents types et récupéré et à l’arrestation de 114 individus. 22 véhicules ont été également saisis et un montant de 2.162.850 DA et 350 euros récupéré, précise la même source.

90.939 unités de boissons alcoolisées et sept (7) véhicules ont été saisis outre l’arrestation de 21 individus.

Les mêmes services de la GN ont par ailleurs procédé à la saisie de 278 quintaux et de 80kg de tabac, 354.425 sacs de la même substance et 20.930 paquets de cigarettes de différentes marques. 10 véhicules ont été saisis et 17 individus arrêtés.

APS

Glissement de terrain: fermeture provisoire du chemin de wilaya n 133 à Draria

Glissement de terrain: fermeture provisoire du chemin de wilaya n 133 à Draria

ALGER – Les services de la wilaya d’Alger ont annoncé, lundi, la fermeture provisoire du chemin de wilaya n 133, situé sur le territoire de la Circonscription administrative de Draria, en raison de la survenue d’un glissement de terrain, a indiqué un communiqué de la wilaya.
« Suite aux récentes intempéries qui ont provoqué un glissement de terrain (évacuation des eaux pluviales), au niveau du chemin de wilaya n 133, et qui constitue désormais un danger pour ses utilisateurs, le wali délégué de la Circonscription de Draria a décidé de fermer cet axe à titre temporaire, en vue d’éviter la survenue de tout danger et de dévier le trafic routier à travers la 2e rocade, ainsi que la Route nationale n 63, jusqu’à Hamdania, puis Souidania ».

Les travaux de réaménagement du chemin sont en cours, en coordination avec les services de la Direction des travaux publics (DTP), lit-on dans le communiqué.

Chlef: don du Japon pour l’équipement d’une salle psychopédagogique

Chlef: don du Japon pour l’équipement d’une salle psychopédagogique

CHLEF – L’ambassade du Japon a offert un don d’équipements d’une valeur de six millions DA pour équiper une salle psychopédagogique du centre pour inadaptés mentaux de Chlef.

La cérémonie d’inauguration de cette salle, ouverte au niveau du Centre psychopédagogique pour enfants inadaptés mentaux « Amal » de la cité « Salam », s’est déroulée en présence de l’ambassadeur du Japon en Algérie, Akira Kono et du wali Lakhdar Sedass.

Ce don d’équipements modernes intervient dans le cadre du programme «Kuzanone» financé par le Gouvernement japonais pour soutenir des micro-projets locaux inscrits dans le cadre de la sécurité humaine, indique-t-on.

Dans son allocution à l’occasion, l’ambassadeur du Japon en Algérie, Akira Kono a salué les efforts consentis par l’association « Amal » pour la prise en charge des enfants inadaptés mentaux, exprimant sa « satisfaction » à l’égard de la concrétisation de ce projet de salle psychopédagogique, selon « les normes en vigueur », de manière a assurer une meilleure prise en charge de cette catégorie, a-t-il souligné.

« Nous espérons que cette modeste contribution de notre part aidera dans la prise en charge et la protection de cette catégorie (…). Nous voulons accompagner toutes les associations pour développer les capacités des enfants inadaptés mentaux », a assuré M. Akira Kono, notant que ce projet « s’inscrit dans le cadre de la coopération, de la protection des institutions et du soutien à la sécurité humaine ».

Le président de l’association « Amal », Daoud Belkacem a, pour sa part, salué ce geste de l’ambassade du Japon en Algérie, ayant permis, a-t-il dit, de doter une salle psychopédagogique en équipements de pointe, qui vont contribuer à une prise en charge optimale de cette catégorie, d’autant plus que cet établissement compte 180 enfants de différents âges.

A noter que le centre psychopédagogique « Amal » a été créé en 1989 par l’association « Amal », qui assure sa gestion grâce aux dons de bienfaiteurs et au budget de l’association. L’établissement compte deux annexes à Boukadir et Taouegrite et accueille des enfants inadaptés mentaux à partir de l’âge de cinq ans.

APS

Assurance chômage : près de 7.500 bénéficiaires annuellement

Assurance chômage : près de 7.500 bénéficiaires annuellement

ALGER- Plus de 190.000 personnes licenciées ont bénéficié de l’assurance chômage, soit près de 7.500 bénéficiaires par an depuis la création de ce dispositif social, a indiqué, samedi à Alger, le Premier ministre, ministre des Finances, Aïmene Benabderrahmane.
Lors d’une plénière de l’Assemblée populaire nationale (APN) conduite par Brahim Boughali, président de l’institution, consacrée aux réponses aux questions des députés concernant le projet de loi de finances (PLF 2021), M. Aïmene Benabderrahmane a indiqué que les bénéficiaires de cette indemnité sont les salariés licenciés de façon involontaire et pour raison économique, soit dans le cadre d’une compression d’effectif ou d’une cessation d’activité de l’employeur, et ce, conformément au décret n94-11.

L’indemnité octroyée par la Caisse nationale d’assurance chômage (CNAC), bénéficie d’une contribution de 1,5 % des cotisations de la Caisse des assurances sociales des assurances sociales des travailleurs salariés (CNAS).

Selon M. Benabderrahmane, depuis sa création, 190.805 travailleurs licenciés ont bénéficié de l’indemnité chômage, soit une moyenne de 7.380 bénéficiaires par an.

S’agissant de l’allocation-chômage proposée dans le cadre du Projet de loi de finances de l’exercice 2022 (PLF 2022), M. Benabderrahmane a fait savoir qu’elle sera destinée aux jeunes primo-demandeurs d’emploi, inscrits à l’Agence nationale de l’emploi (ANEM) et dont l’âge varie entre 19 et 40 ans.

Quant à la différence entre cette allocation et le dispositif d’insertion sociale, il a précisé que ce dernier était destiné aux chômeurs âgés entre 18 et 60 ans qui bénéficient, dans un cadre contractuel, d’un salaire égal ou supérieur au Salaire national minimum garanti (SNMG).

Selon l’article 189 du PLF 2022, « il est institué une allocation chômage au profit des chômeurs demandeurs d’emploi inscrits auprès des services de l’Agence nationale de l’emploi (ANEM) ».

Cette mesure exprime la volonté de l’Etat à soutenir et accompagner la frange des chômeurs primo-demandeurs d’emploi sans revenu, en leur assurant le minimum d’une vie décente à travers un revenu susceptible de subvenir à leurs besoins de base, durant la phase de recherche d’un emploi, a affirmé le Premier ministre.

Les conditions, les modalités et le montant de cette allocation, ainsi que les engagements des bénéficiaires seront fixés par voie réglementaire.

Cette mesure s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la décision du président de la République, Abdelmadjid Tebboune, lors de la réunion du Conseil des ministres tenue le 22 août 2021, visant à instituer cette allocation chômage.

Intempéries: la DGSN appelle les citoyens à la prudence

Intempéries: la DGSN appelle les citoyens à la prudence

ALGER – La Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) appelle les usagers de la route à prendre les précautions nécessaires pour éviter les accidents de la circulation suite aux intempéries enregistrées dans plusieurs wilayas du pays, indique, mardi, la DGSN dans un communiqué.
La DGSN exhorte les citoyens à signaler toute infraction ou dépassement dangereux des chauffeurs de véhicules utilitaires, de bus de transport en commun ou de camions de poids lourds pouvant provoquer des accidents de la circulation.

Elle met à leur disposition le numéro vert 1548 et le site officiel de la DGSN ainsi que ses pages officielles sur les réseaux sociaux, a ajouté la même source.