CHU Mustapha-Pacha: bientôt un nouveau service des urgences médico-chirurgicales

CHU Mustapha-Pacha: bientôt un nouveau service des urgences médico-chirurgicales

ALGER- Le nouveau service des urgences médico-chirurgicales de l’Etablissement hospitalo-universitaire (CHU) Mustapha-Pacha ouvrira dimanche prochain, a annoncé mardi le directeur des activités médicales et paramédicales de cet établissement, Pr. Rachid Belhadj.

Dans une déclaration à l’APS, Pr. Belhadj a précisé que le nouveau service des urgences, dont une partie a été exploitée ces dernières semaines, « sera totalement opérationnel dimanche prochain », soulignant qu’il « donnera un nouveau souffle au CHU en termes d’organisation et de gestion et allègera la pression qui pèse sur l’hopital ».

Le nouveau service des urgences qui compte plusieurs spécialités peut accueillir quotidiennement plus de 200 cas, a-t-il indiqué, précisant qu’il contribuera au renforcement des activités de formation et à l’organisation des journées scientifiques du CHU suspendues pour cause de Covid-19.

Evoquant les problèmes qui entravent les activités de l’hôpital, notamment au niveau des urgences médico-chirurgicales, l’intervenant a fait savoir que « les personnels continuent à subir la violence des accompagnateurs des malades ». Une coordination s’impose pour faire cesser ces agressions, a-t-il insisté.

Situé au cœur de la capitale, le CHU Mustapha-Pacha arrive en tête des établissements hospitaliers comptant le plus de spécialités (48). Il reçoit des patients de toutes les régions du pays.

APS

Cancer-Maladies du sang: Des instructions urgentes pour garantir la disponibilité des médicaments

Cancer-Maladies du sang: Des instructions urgentes pour garantir la disponibilité des médicaments

ALGER- Le ministre de l’Industrie pharmaceutique,  Abderrahmane Lotfi Djamel Benbahmed a donné des instructions « urgentes »  pour régler le problème de pénurie des médicaments destinés au traitement  du cancer et des maladies du sang, a indiqué mardi un communiqué du  ministère.
M. Benbahmed a donné ces instructions lors d’une réunion de coordination  tenue, lundi au siège du ministère, avec un groupe de la commission  d’experts cliniciens spécialistes en oncologie, en hématologie et en  pédiatrie, en présence de la Secrétaire générale du ministère, Drifa  Khoudir et de cadres de l’Agence nationale des produits pharmaceutiques  (ANPP).

La réunion a examiné la problématique de la disponibilité constante des  médicaments de base, notamment ceux destinés au traitement du cancer et des  maladies du sang.

Dans son intervention, le ministre a précisé que son département oeuvre à  mettre en place de nouvelles bases règlementaires visant à encourager  l’industrie locale, accélérer l’enregistrement des médicaments pouvant  réduire la facture d’importation et opter pour l’utilisation de médicaments  innovants.

Dans ce cadre, il a rappelé le rôle que doit jouer la commission des  experts cliniciens à travers une coordination constante avec l’ANPP, la  direction de la veille stratégique et l’Observaoire nationale de veille sur  la disponibilité des produits pharmaceutiques pour trouver des solutions à  tous les problèmes liés à disponibilité des médicaments.

Répondant aux préoccupations des experts sur la pénurie de certains  traitements du cancer, M. Benbahmed a donné des instructions urgentes  consistant à assurer une coordination immédiate entre **le groupe de la  commission des experts cliniciens spécialistes en oncologie, en hématologie  et en pédiatrie et la direction de la veille stratégique du ministère sur  la liste des médicaments utilisés dans le traitement de ces maladies.
Il s’agit également de consacrer des réunions périodiques de  l’Observatoire de veille en collaboration avec ces experts ainsi que toutes  les instances compétentes, pour suivre les développements de la situation,  prendre les mesures nécessaires pour éviter les problèmes de pénurie et  prendre toutes les dispositions à même de garantir la disponibilité de ces  médicaments, selon le communiqué.

Chanegriha souligne la cohésion entre les secteurs sanitaires militaire et civil durant les catastrophes et les crises

Chanegriha souligne la cohésion entre les secteurs sanitaires militaire et civil durant les catastrophes et les crises

ALGER- Le Général de Corps d’Armée, Chef d’état-major de l’Armée nationale populaire (ANP), Saïd Chanegriha, a mis en avant, lundi, la « cohésion » et la « solidarité » entre les secteurs sanitaires, militaire et civil, durant les catastrophes et les crises, qualifiant la sécurité sanitaire d' »indissociable » de la sécurité globale, indique un communiqué du ministère de la Défense nationale (MDN).

« Le secteur sanitaire de l’ANP, digne héritière de l’Armée de libération nationale, est appelé à poursuivre ses démarches louables visant à consolider les liens d’unité et de cohésion entre notre valeureux peuple et son armée, particulièrement durant les catastrophes et les crises. Un exemple en est votre contribution qualitative et vos efforts laborieux, face à la pandémie de la Covid-19, où la solidarité et la conjugaison des efforts entre les secteurs sanitaires militaire et civil ont été portées à leur apogée et ont réussi, dans une large mesure, à limiter les conséquences fâcheuses de cette pandémie sur notre pays », a relevé le Général de Corps d’Armée.

M.Chanegriha s’exprimait lors d’une allocution d’orientation, suivie par visioconférence par les cadres de la santé militaire déployés à travers les Régions militaires (RM) et ce, à l’occasion d’une visite au niveau de l’Ecole nationale de santé militaire (1ère Région militaire), effectuée suite à la désignation du Général-major Souid Mohammed El-Bachir dans les fonctions de directeur central des services de santé militaire par intérim.

Le Général de Corps d’Armée, qui était accompagné du Secrétaire général du MDN, du Commandant de la 1ère Région militaire et du directeur central des services de santé militaire par intérim, a tenu, à l’issue de cette visite, une réunion de travail avec les cadres et personnels de la santé militaire.

« Cette maîtrise quasi-totale de la situation a apporté à l’ANP un sentiment de satisfaction et de fierté et une grande force morale, qui lui servira, sans nul doute, à œuvrer davantage à réunir les exigences de la sécurité et de la stabilité dans notre cher pays. Il va sans dire que la sécurité sanitaire est indissociable de la sécurité globale et durable et celle-ci demeure, pour nous, un objectif majeur qu’il faut atteindre, quelles que soient les circonstances », a ajouté M. Chanegriha.

Il a salué, à ce titre, les personnels de la santé militaire, parmi les professeurs, les médecins et les infirmiers, pour « le rôle vital qu’ils ont assumé, aux côtés de leurs collègues du secteur sanitaire civil, pour endiguer cette pandémie ». Tout comme il a tenu à « rendre un vibrant hommage à tous les personnels, militaires et civils, qui ont sacrifié leurs vies pour sauver les malades atteints par cette dangereuse épidémie ».

« J’ai tenu personnellement à venir à votre rencontre, vous, les cadres de la Direction centrale des services de santé militaire, pour traduire, en cette occasion, le grand intérêt porté par le Haut Commandement de l’ANP au secteur de la santé militaire, qui constitue une partie intégrante de notre corps de bataille, mais également pour donner un ensemble d’instructions et d’orientations allant dans le sens de la création d’une nouvelle dynamique, à même de promouvoir ce secteur sensible au niveau escompté, à travers notamment l’amélioration des conditions de prise en charge médicale multiforme des personnels du MDN et de leurs ayants-droit, ainsi que le maintien d’une disponibilité permanente pour intervenir et soutenir le secteur de la santé civile, en périodes d’épidémies, de catastrophes et de risques majeurs », a déclaré le Général de Corps d’Armée à l’entame de son discours.

« Améliorer les conditions de prise en charge totale de nos personnels et de leurs ayants-droit et assurer une couverture sanitaire à nos concitoyens qui vivent dans les régions montagneuses, isolées, frontalières et du Grand Sud représentent, en effet, l’un des principaux objectifs que nous veillons à atteindre, dans le cadre de la mise en œuvre de l’approche globale adoptée par le Haut Commandement, conformément aux orientations et instructions du Président de la République, Chef suprême des Forces armées, ministre de la Défense nationale, visant le développement des capacités de l’ANP dans le domaine de la santé « , a-t-il préconisé.

Au terme de son allocution, le Général de Corps d’Armée a donné un ensemble d’orientations portant notamment sur « la moralisation de la profession médicale, l’amélioration des conditions d’accueil, d’orientation et de prise en charge psychologique des patients, outre la nécessité d’assurer la maintenance régulière des équipements médicaux mis à disposition des hôpitaux militaires et de générer une cohérence et une synergie entre les différents établissements de santé militaire », conclut le MDN.

APS

Coronavirus: 175 nouveaux cas, 157 guérisons et 13 décès

Coronavirus: 175 nouveaux cas, 157 guérisons et 13 décès

ALGER- Cent soixante quinze (175) nouveaux cas confirmés de Coronavirus (Covid-19), 157 guérisons et 13 décès ont été enregistrés ces dernières 24 heures en Algérie, a annoncé, dimanche, le ministère de la Santé dans un communiqué.
Le total des cas confirmés s’élève ainsi à 201.600 dont 175 nouveaux cas durant les dernières 24 heures, celui des décès à 5.694 cas, alors que le nombre de patients guéris est passé à 137.932 cas.

Par ailleurs, 21 patients sont actuellement en soins intensifs, ajoute la même source.

En outre, 28 wilayas n’ont recensé aucun cas durant les dernières 24 heures, 14 autres ont enregistré de 1 à 9 cas, tandis que 6 wilayas ont enregistré 10 cas et plus.

Le ministère rappelle, par la même occasion, que la situation épidémiologique actuelle exige de tout citoyen vigilance et respect des règles d’hygiène et de distanciation physique, tout en insistant sur le respect du confinement et du port du masque.

Vaccins anti-Covid-19 : L’OMS dit non aux doses de rappel

Vaccins anti-Covid-19 : L’OMS dit non aux doses de rappel

L’OMS a demandé une nouvelle fois, hier, que les personnes vaccinées contre la Covid-19 ne reçoivent pas de doses de rappel, afin que les fioles soient envoyées dans les pays pauvres qui n’ont pu immuniser qu’une infime partie de leur population. «Pour l’instant, nous ne souhaitons pas voir une utilisation généralisée des doses de rappel pour les personnes en bonne santé qui sont entièrement vaccinées», a déclaré le directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), Tedros Adhanom Ghebreyesus, en conférence de presse. «Je ne resterai pas silencieux lorsque les entreprises et les pays qui contrôlent l’approvisionnement mondial en vaccins pensent que les pauvres du monde doivent se contenter des restes», a-t-il lancé. «Les objectifs mondiaux de l’OMS restent d’aider chaque pays à vacciner au moins 10% de sa population d’ici la fin du mois, au moins 40% d’ici la fin de l’année et 70% de la population mondiale d’ici le milieu de l’année prochaine», a détaillé Tedros.

Benbouzid participe à la réunion des ministres africains de la santé sur l’acquisition de vaccins

Benbouzid participe à la réunion des ministres africains de la santé sur l’acquisition de vaccins

ALGER – Le ministre de la Santé, Abderrahmane Benbouzid, a participé mercredi, au siège de son département ministériel selon le mode virtuel, à la réunion des ministres africains de la Santé, des Finances, de la Planification et du Développement économique avec la Banque Mondiale et l’équipe de travail sur l’acquisition des vaccins africains, indique un communiqué de son département ministériel.

« Cette réunion a pour objectifs la discussion des projets réalisés dans l’intensification des acquisitions et des livraisons de vaccins dans les pays, la mise au point sur la position des pays en matière de collaboration, de financement, de préparation et de calendrier des livraisons de vaccins, ainsi que les moyens de relever les défis auxquels sont confrontés les pays à faible taux de vaccination », précise la même source.

APS