Le Président Tebboune inaugure l’hôpital des grands brûlés d’Oran

Le Président Tebboune inaugure l’hôpital des grands brûlés d’Oran

ORAN – Le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, en visite d’inspection et de travail dans la wilaya d’Oran, a inauguré, jeudi soir, l’hôpital des grands brûlés, réalisé dans la commune de Sidi Chami.
Le président de la République a visité les différents services de cet établissement hospitalier public d’une capacité d’accueil de 125 lits.

Il a, à cette occasion, souligné l’importance de multiplier le nombre de tels établissements spécialisés dans le traitement des grands brûlés, rappelant que les incendies de l’été écoulé ont montré le « déficit que nous connaissons notamment pour ce qui est de la chirurgie réparatrice ».

Après avoir écouté un exposé sur cette structure, le Président Tebboune a mis en exergue la nécessité d’ouvrir de nouveaux services des urgences pour atténuer la pression exercée sur les hôpitaux qui traitent les grands brûlés. Il a également instruit le wali d’Oran d’accélérer les travaux de réalisation d’une zone d’atterrissage au niveau de cet hôpital afin de faciliter l’évacuation des cas urgents.

Le président de la République a, également, insisté sur la nécessité d’organiser les services des urgences des hôpitaux, de les doter en personnels spécialisés et de réaliser d’autres établissements spécialisés dans les grandes villes du pays.
Le nouvel hôpital comprend un service de prise en charge des grands brûlés, un autre destiné à la chirurgie réparatrice pour enfants et adultes, un service de réanimation et un autre de chirurgie maxilo-faciale.

APS

JM-Oran-2022: le tournoi de water-polo donne le coup d’envoi des jeux

JM-Oran-2022: le tournoi de water-polo donne le coup d’envoi des jeux

ORAN – Un jour avant la cérémonie officielle d’ouverture, les épreuves sportives des Jeux méditerranéens 2022 d’Oran ont débuté vendredi matin à la piscine Jardin public, avec le match de water-polo entre la Slovénie et le Portugal comptant pour la première journée du groupe B.
Cette rencontre qui a débuté à 10h00, sera suivie d’un deuxième match du même groupe entre la France et le Monténégro (12h00).

La compétition de water-polo se poursuivra l’après-midi avec les deux matchs du groupe A:Grèce- Espagne (16h00) et Turquie- Italie (18h00).
Près de 4000 athlètes de 26 pays prennent part à la 19e édition des Jeux méditerranéens qui se poursuit jusqu’au 6 juillet. APS

Le Président Tebboune inaugure et inspecte plusieurs projets à Oran

Le Président Tebboune inaugure et inspecte plusieurs projets à Oran

ALGER-Le Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune a procédé à l’inspection et à l’inauguration de plusieurs projets relevant de différents secteurs à l’occasion de la visite de travail et d’inspection qu’il a effectuée jeudi à Oran.
A son arrivée à l’aéroport international Ahmed Ben Bella d’Oran, le président de la République a été accueilli par les autorités locales civiles et militaires.

Après avoir écouté l’hymne national, il a passé en revue un détachement de l’Armée nationale populaire qui lui a rendu les honneurs.

Quatre avions de combat des forces aériennes de l’ANP survolaient l’aéroport international d’Oran pour saluer le président de la République à son arrivée dans la capitale de l’Ouest du pays.
Par la suite, le Président Tebboune s’est rendu, à bord d’un hélicoptère présidentiel, à Aïn El Kerma où il a procédé à la pose de la première pierre du projet de réalisation d’une station de dessalement d’eau de mer, dans la localité de « Cap Blanc » (daïra de Boutlelis). Le projet de réalisation de cette station, dont le délai de réalisation est fixé à 28 mois, a été confié à des filiales du groupe Sonatrach.

A cette occasion, le Président Tebboune a mis l’accent sur la nécessité d’assurer un approvisionnement régulier des citoyens en eau potable durant la période estivale et d’éviter les coupures durant de longues périodes, soulignant qu' »il est formellement interdit de couper l’eau durant deux jours successifs ».

Lire aussi : Nécessité de lever les obstacles bureaucratiques qui entravent l’investissement

En ce sens, il a relevé qu’il était du devoir des autorités concernées de « respecter leurs engagements vis-à-vis du citoyen » en ce qui concerne les programmes d’alimentation en eau potable, faisant observer à ce propos que « le citoyen n’exige pas des miracles » et qu’il « est préférable d’assurer un approvisionnement d’eau durant deux ou trois heures par jour plutôt que de couper l’AEP pour une longue période ».

Le Président Tebboune a recommandé d’utiliser l’eau dessalée pour satisfaire les besoins des consommateurs, alors que celle provenant des nappes et des barrages devrait être réservée pour l’irrigation agricole.
« Aujourd’hui, nous sommes en mesure de réaliser ces stations avec nos propres moyens », a-t-il indiqué, relevant que « la conjugaison des efforts permettra de libérer l’Algérie des problèmes d’approvisionnement en eau potable ».

Concernant les projets de réalisation de cinq stations de dessalement d’eau de mer d’une capacité de 300.000 m3 par jour chacune dans différentes wilayas et devant permettre de porter la production à 3,3 millions de m3, le président de la République a souligné qu’il s’agit d’importantes infrastructures qui garantiront l’approvisionnement en eau potable, notamment dans les villes à forte densité démographique.

Il a, en outre, rappelé que l’Algérie, avec ses 74 barrages hydrauliques, dont 90% ont été construits après l’indépendance, occupe la première place dans ce domaine à l’échelle maghrébine et africaine, faisant observer que « ce réseau reste insuffisant eu égard à la sécheresse que connaît le pays depuis quatre ou cinq années ».

Le chef de l’Etat a également invité les citoyens à « faire preuve de patience, en attendant l’achèvement des projets », recommandant, en parallèle, aux sociétés de distribution d’eau de « ne plus priver d’eau le citoyen durant deux jours consécutifs ou plus ».

« Même si l’eau devient rare, il est possible de la fournir aux citoyens pendant quelques heures par jour en attendant que la situation s’améliore », a-t-il indiqué, ajoutant que « l’eau est une affaire de gestion plus qu’une affaire de pénurie ».
Dans ce sens, il a invité les responsables du secteur à revoir les données liées à la production et à la distribution de ce produit vital, qui « ne reflètent pas parfois la réalité ».

Il a également inauguré la nouvelle aérogare de l’aéroport international d’Oran et visité ses différentes installations, avant de suivre un exposé présenté par le directeur de l’aéroport d’Oran.

A cette occasion, le Président de la République a insisté sur la nécessité d’accompagner cette nouvelle infrastructure par des sociétés étatiques fortes qui se chargeront de sa maintenance, appelant en outre les responsables de l’aéroport à améliorer la qualité des prestations de service et assurer une gestion optimale de cette aérogare.

« Il faut désormais changer de mode de gestion et confier aux jeunes compétences la gestion des grands projets », a-t-il affirmé.
Cette installation qui répond aux normes internationales, est considérée comme un joyau architectural avec la combinaison des styles architecturaux mauresques et moderne. Quant à sa capacité d’accueil, elle est de 3,5 millions passagers par an et pourrait atteindre jusqu’à 6 millions de passagers.

Lire aussi : Président Tebboune: Sonatrach est l’un des puissants leviers de la souveraineté nationale

Réalisée par le Groupe Cosider, l’aérogare comprend également une zone de fret aux standings internationaux d’une superficie de 4.000 mètres carrés, alors que la capacité d’accueil de cette infrastructure (parking) a été augmentée de 15 à 25 avions.

L’éclairage à l’intérieur de l’aérogare est alimenté par l’énergie solaire, devenant ainsi le premier aéroport au niveau africain à adopter cette nouvelle technologie. Quelque 4.550 panneaux photovoltaïques de haute qualité ont été installés sur le toit de l’édifice, sur une superficie de 14.500 m2. Cette technologie permet la récupération de 25% de l’énergie qui alimentera l’aéroport international d’Oran.

L’aérogare est également dotée d’un parking de trois étages pouvant accueillir 1200 véhicules, ainsi que d’un autre parking extérieur d’une capacité similaire.

Lors de cette visite, le Président Tebboune a inauguré, dans la commune de Bir El-Djir, le nouveau complexe olympique baptisé au nom de l’ancien joueur international, le défunt Miloud Hadfi, et inspecté un stade de football d’une capacité de 40.000 places, une salle omnisports et un centre pour sports aquatiques, ainsi que le village méditerranéen.
Le Président de la République a, par la même occasion, procédé à l’inauguration d’un hôpital des grands brûlés.

Après avoir visité les différents services de cet établissement hospitalier d’une capacité d’accueil de 125 lits, il a écouté un exposé sur cette structure, mettant en exergue la nécessité d’ouvrir de nouveaux services des urgences pour atténuer la pression exercée sur les hôpitaux qui traitent les grands brûlés.

Le nouvel hôpital comprend un service de prise en charge des grands brûlés, un autre destiné à la chirurgie réparatrice pour enfants et adultes, un service de réanimation et un autre de chirurgie maxilo-faciale.APS

Clôture du programme de coopération entre le Parlement algérien et la WFD

Clôture du programme de coopération entre le Parlement algérien et la WFD

ALGER – Le programme de coopération entre le Parlement algérien et la Fondation britannique « Westminster for Democracy » (WFD) a été clôturé jeudi à Alger, selon un communiqué du Conseil de la Nation.
« La cérémonie de clôture s’est déroulée en présence de parlementaires des deux chambres du Parlement et de l’ambassadrice du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord en Algérie en plus des SG du Conseil de la Nation et de l’Assemblée populaire nationale (APN), des cadres et des employés du Parlement », précise la même source.

Le programme a compris « des visites, des guides, des cycles de formation, des forums spécialisés et des workshops au profit des membres du Conseil de la Nation outre des ateliers de formation en Algérie et dans des pays frères et amis, lesquels ont profités aux employés du Conseil de la Nation, tous services confondus, notamment en matière d’administration, de législation, de documentation et de recherche parlementaire ».

Le Parlement a estimé que ce programme était « une expérience distinguée pour la coopération dans les domaines de formation et de communication ainsi que pour la promotion des moyens de travail et de performance parlementaire ».
Cette expérience « qui mérite d’être saluée, met en avant l’ouverture du Conseil de la Nation à toute sorte de coopération institutionnelle et de partenariat constructif aux niveaux régional et international », conclut le communiqué.APS

Approbation de la demande du Gouvernement pour procéder au débat et au vote du projet de loi sur l’investissement

Approbation de la demande du Gouvernement pour procéder au débat et au vote du projet de loi sur l’investissement

ALGER-Le Bureau de l’Assemblée populaire nationale (APN) a approuvé mercredi lors d’une réunion présidée par M. Brahim Boughali, président de l’APN, la demande du Gouvernement pour procéder au débat et au vote du projet de loi sur l’investissement, a indiqué un communiqué de la chambre basse.
« Lors de cette réunion, un agenda a été arrêté pour les plénières qui devraient reprendre lundi 27 juin consacrées à la présentation, au débat et au vote du projet de loi sur l’investissement », précise la même source.

Après avoir consulté les instructions et orientations du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, données en Conseil des ministres du 19 juin 2022, « le Bureau a salué la teneur de ces décisions concernant la vie publique et l’allégement des charges sur le citoyen à travers la révision de l’avant-projet de loi des finances complémentaire (LFC) 2022 afin d’appuyer la stabilité des prix et préserver le pouvoir d’achat des citoyens ».

Le bureau a salué « l’engagement du président de la République à réviser la loi régissant la profession d’enseignant et les programmes éducatifs, outre l’ouverture de l’école algérienne sur les langues internationales, et l’adoption de la langue anglaise à partir du cycle primaire, après une étude approfondie », ajoute le communiqué.

Il a valorisé, en outre, « l’orientation de notre pays vers les énergies renouvelables et l’exploitation de ses compétences et capacités offertes pour la diversification de ses ressources, en sus de l’exclusion des terres agricoles à forte rentabilité de l’exploitation dans le cadre de ces projets ».

Le bureau de la chambre basse du Parlement a également salué « la décision du président de la République d’ancrer l’esprit nationaliste chez les jeunes, en accordant l’intérêt nécessaire à la mémoire collective du peuple algérien dans le système national éducatif et de formation ».

Par ailleurs, le bureau s’est félicité de l’installation par le président de la République du Conseil supérieur de la Jeunesse (CSJ), une démarche à travers laquelle il a honoré son engagement envers les jeunes en leur fête coïncidant avec le 60e anniversaire de recouvrement de la souveraineté nationale », a conclu le communiqué.    APS…

CN: exposé sur les relations de travail devant la Commission de la santé, des affaires sociales, du travail et de la solidarité nationale

CN: exposé sur les relations de travail devant la Commission de la santé, des affaires sociales, du travail et de la solidarité nationale

ALGER – La Commission de la santé, des affaires sociales, du travail et de la solidarité nationale du Conseil de la nation a écouté, mercredi, un exposé présenté par le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale, Youcef Cherfa sur la loi complétant la loi relative aux relations de travail, qui sera débattu lundi prochain en séance plénière.
Selon un communiqué du Conseil de la nation, la Commission de la santé, des affaires sociales, du travail et de la solidarité nationale, présidée par M. Habib Douagui, président de la commission, a tenu une réunion consacrée à l’audition du représentant du gouvernement, M. Cherfa, en présence de la ministre des Relations avec le Parlement, Basma Azouar, dans le cadre de la présentation et de l’examen d’un texte de loi complétant la loi n 90-11 du 26 ramadhan 1410 correspondant au 21 avril 1990, relative aux relations de travail.

Au début de sa présentation, M. Cherfa a rappelé que ce texte s’inscrit dans le cadre de la concrétisation du 44ème engagement du Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, qui « permet aux travailleurs et aux fonctionnaires d’accéder au monde de l’entrepreneuriat ».

Cela se fait, à travers « l’inclusion d’un nouveau droit au profit des travailleurs en bénéficiant d’un congé sans solde d’un (1) an, prorogeable pour une période de six mois, ou de travailler à temps partiel afin de créer une entreprise tout en garantissant un pourcentage du salaire mensuel, afin de consacrer l’esprit de l’entreprenariat chez eux », a indiqué le premier responsable du secteur.

La création de ce droit, poursuit le ministre, contribuera à « la mise en œuvre de la politique du Gouvernement visant à promouvoir l’entrepreneuriat », qui est « le plus important volet de la politique nationale de l’emploi », outre « les garanties qu’il donne aux travailleurs souhaitant lancer leur projet d’entreprises, sans crainte de perdre leur emploi lorsque son lancement est perturbé ou retardé ».

« Le droit au congé pour créer une entreprise est un droit qui concerne les travailleurs salariés et les fonctionnaires, néanmoins ce texte de loi concerne les travailleurs salariés activant dans le secteur économique », a affirmé le représentant du Gouvernement, soulignant que « l’ordonnance 06-03 portant statut général de la fonction publique sera modifiée et complétée pour permettre aux fonctionnaires de bénéficier de ce droit ».

« Les travailleurs salariés peuvent également bénéficier d’aides financières entre autres avantages dans le cadre des dispositifs d’appui à la création d’activités, toutes formules confondues, le but étant de relancer la dynamique économique, à travers la création d’entreprises par des travailleurs salariés et partant contribuer, à l’avenir, à la création de postes d’emploi », a-t-il ajouté.

Au terme de son exposé, le représentant du Gouvernement est revenu exhaustivement sur la teneur de l’amendement prévu dans la loi N 90-11 relative aux relations de travail, citant « l’élaboration d’un projet de décret exécutif fixant les conditions et modalités d’obtention d’un congé ou d’un travail à temps partiel pour la création d’une entreprise ».

Les préoccupations et questions des membres de la commission ont porté essentiellement sur ladite loi, la plupart des interventions étant axées sur le rôle de cette loi dans l’encouragement de l’initiative entrepreneuriale auprès des citoyens en général et des jeunes en particulier, « ce qui contribuera certainement à booster la cadence de développement et à améliorer le cadre de vie des citoyens d’une manière générale », ont-ils affirmé.

La commission de la santé, des affaires sociales, du travail et de la solidarité nationale du Conseil de la nation œuvre actuellement à élaborer son rapport préliminaire autour de la présente loi, en prévision de sa présentation et son débat lors d’une séance plénière du Conseil, prévue lundi 27 juin. APS..