Suppression du minaret de Djamaâ El Djazair dans le journal « El watan », une atteinte à la mémoire du peuple

Suppression du minaret de Djamaâ El Djazair dans le journal « El watan », une atteinte à la mémoire du peuple

ALGER- Le ministère des Affaires religieuses et des Wakfs a qualifié lundi la suppression par le journal +El Watan+ du minaret Djamaâ El Djazair sur la photo de sa Une, d' »atteinte flagrante de la mémoire du peuple algérien » et de « violation éhontée des lois de la République ».

Le communiqué du ministère indique que « le journal francophone « +El Watan+ » qui a publié sur sa Une une photo du convoi funéraire de l’ex-Président Moudjahid, Abdelaziz Bouteflika, sur laquelle apparait l’image de +Mohammadia+ et de laquelle a est supprimé le minaret de Djamaâ El Djazair, est une atteinte flagrante à la mémoire du peuple algérien et une violation éhontée des lois de la République », lit-on dans le communiqué du ministère.

Le ministère s’interroge « avec étonnement et indignation des plus vifs », sur les visées de cet agissement injustifié dans une tribune médiatique nationale qui prétend être professionnelle, en recourant à une suppression professionnelle qui ne saurait être justifiée ni par la spontanéité ni par une prétendue fausse manipulation « .

Pour le ministère, de telles violations  » devront donner lieu à des poursuites administratives et à des mesures judiciaires ».

Selon la même source, Djamaâ El Djazair est  » un édifice religieux et un monument culturel, scientifique et civilisationnel, qui écrit l’Histoire pour l’Algérie indépendante et livre un message de fidélité aux chouhada, avec un symbolisme historique, culturel et religieux. Il institue l’histoire et l’avenir d’un peuple qui a rejeté les plans du colonialisme et s’est attaché à ses fondements religieux et à son legs culturel sur un district dont le nom a été changé de +Lavigerie+ à +Mohammadia+ et de +l’association des Pères blancs+ à +Djamaâ El Djazair+ ».

APS

 

Réunion du gouvernement : examen de projets de décrets relatifs à la Jeunesse, au Tourisme et aux Télécommunications

Réunion du gouvernement : examen de projets de décrets relatifs à la Jeunesse, au Tourisme et aux Télécommunications

ALGER – Le gouvernement a examiné lundi deux (2) projets de Décrets présidentiels et un (1) projet de Décret exécutif relatifs aux secteurs de la Jeunesse, du Tourisme et des Télécommunications, lors d’une réunion présidée par le Premier Ministre, Ministre des Finances, Monsieur Aïmene Benabderrahmane, indique un communiqué des services du Premier ministre. En voici le texte intégral :

« Le Premier Ministre, Ministre des Finances, Monsieur Aïmene Benabderrahmane, a présidé, ce lundi 20 septembre 2021, une Réunion du Gouvernement tenue au Palais du Gouvernement.

Conformément à l’ordre du jour, les membres du Gouvernement ont examiné deux (02) projets de Décrets présidentiels et un (01) projet de Décret exécutif introduits par les Ministres en charge de la Jeunesse, du Tourisme et des Télécommunications.

En outre, une (01) communication a été présentée par la Ministre de la Solidarité Nationale, de la Famille et de la Condition de la Femme.

1- Le Gouvernement a entendu un exposé présenté par le Ministre de la Jeunesse et des Sports relatif au projet de Décret présidentiel fixant les attributions, la composition, l’organisation et le fonctionnement du Conseil Supérieur de la Jeunesse.

Ce projet de texte a fait l’objet d’un examen par le Gouvernement et ce, à la lumière des orientations et directives données par Monsieur le Président de la République à l’occasion du Conseil des Ministres du 21/03/2021, portant sur la nécessité d’enrichir le projet de texte afférent au Conseil en question, préalablement à sa promulgation.

En effet, les principaux enrichissements apportés visent l’élargissement de la composante de ce Conseil ainsi que le renforcement de ses missions, ce qui permettra de l’ériger en tant qu’organe consultatif regroupant des représentants des jeunes.

2- Le Gouvernement a entendu un exposé présenté par le Ministre du Tourisme et de l’Artisanat relatif au projet de Décret présidentiel modifiant et complétant le Décret présidentiel n 02-479 du 31/12/2002, portant création du Conseil National du Tourisme et fixant ses attributions, son organisation et son fonctionnement.

Ce projet de texte s’inscrit dans le cadre de l’accompagnement du processus de relance du tourisme national à travers notamment, le renforcement de la concertation et de la coordination entre les différents secteurs impliqués par l’activité touristique.

Ainsi, les modifications apportées par le présent projet de texte viennent renforcer, d’une part, les missions du Conseil en matière de proposition de mesures liées notamment à l’encouragement des investissements touristiques et de la promotion de la « Destination Algérie », et d’autre part, élargir sa composante à d’autres acteurs activant dans le domaine.

3- Le Gouvernement a entendu un exposé présenté par le Ministre de la Poste et des Télécommunications, relatif au projet de décret exécutif fixant les principes de tarification des services de certification électronique.

Ce projet de texte est pris en application des dispositions de la Loi n 15-04 régissant les règles générales relatives à la signature et à la certification électroniques.

A ce titre, les dispositions du présent projet de texte prévoient, notamment, l’obligation pour le prestataire de services de certification électronique, de publier et d’afficher au moins sur son site Web, la présentation détaillée des tarifs des services, en adéquation avec les principes de non-discrimination et de transparence, garantissant une concurrence ouverte, loyale et dynamique.

Par ailleurs et à l’issue de l’exposé en question, le Premier Ministre a rappelé les directives déjà données par Monsieur le Président de la République pour l’amélioration des prestations inhérentes à l’accès à internet, avec notamment l’augmentation du débit, ce qui permettra de faciliter et de favoriser l’accès du citoyen et des opérateurs économiques aux services à distance, offerts par les différentes administrations publiques.

4- Le Gouvernement a entendu une Communication de la Ministre de la Solidarité Nationale, de la Famille et de la Condition de la Femme sur le dispositif de prise en charge scolaire des enfants atteints de troubles du spectre de l’autisme, en prévision de la rentrée scolaire 2021-2022.

A cette occasion, il a été indiqué que les secteurs de la solidarité nationale, de l’éducation nationale et de la santé ont engagé une série de mesures au profit des enfants atteints des troubles du spectre de l’autisme, visant à assurer leur scolarisation dans les meilleures conditions et permettant leur pleine intégration.

Il s’agit en effet de l’ouverture d’un total de 238 classes spéciales au profit de ces enfants au niveau des trois (03) paliers de l’enseignement fondamental tout en leur assurant l’accompagnement de la médecine scolaire.

Aussi, il a été fait mention des mesures de facilitation accordées au profit des élèves atteints des troubles du spectre de l’autisme, en permettant leur accompagnement et assistance par des Auxiliaires de Vie Scolaire (AVS), à l’occasion des compositions et des examens nationaux.

A l’issue de la présentation, le Premier Ministre a rappelé les directives données par Monsieur le Président de la République lors du Conseil des Ministres du 18/04/2021 en vue de trouver les mécanismes adéquats permettant la prise en charge de ces enfants.

En outre, il a demandé aux ministres concernés d’accorder toutes les facilitations nécessaires pour l’accompagnement des enfants concernés par des accompagnateurs, y compris leurs proches ».

APS

Locales du 27 novembre: plus de 582.000 nouveaux inscrits sur les listes électorales

Locales du 27 novembre: plus de 582.000 nouveaux inscrits sur les listes électorales

ALGER- Le président de l’Autorité nationale indépendante des élections (ANIE), Mohamed Charfi a fait état, lundi à Alger, du recensement de 582.169 nouveaux inscrits sur les listes électorales, suite à la fin de l’opération de révision exceptionnelle des listes à la mi-septembre courant, affirmant que le nombre du corps électoral s’élève ainsi à 24.589.475 électeurs.

Lors d’un point de presse, M. Charfi a indiqué que l’ANIE a enregistré  » un saut qualitatif » dans le nombre d’inscrits sur les listes électorales, comparativement aux précédents rendez-vous électoraux, notant l’enregistrement de 582.169 nouveaux inscrits, ce qui prouve, a-t-il dit, que l’opération du prochain scrutin sera  » positive » au regard des critères d' »une démocratie saine ».

Le même responsable a précisé que suite à la révision exceptionnelle des listes électorales relative à l’élection des membres de l’Assemblée populaire communale (APC) et de l’Assemblée populaire de wilaya (APW), le nombre du corps électoral, y compris la communauté algérienne à l’étranger, s’élève ainsi à 24.589.475 électeurs.

APS

Le Premier ministre présente mardi le Plan d’action du gouvernement

Le Premier ministre présente mardi le Plan d’action du gouvernement

ALGER- Le Premier ministre, ministre des Finances, Aïmene Benabderrahmane présentera, mardi, le Plan d’action du Gouvernement aux membres du Conseil de la nation, a indiqué dimanche un communiqué du Conseil.
Lors d’une réunion du bureau du Conseil de la nation, élargie aux présidents des groupes parlementaires sous la présidence de Salah Goudjil, président du Conseil, pour arrêter le calendrier des plénières consacrées à l’examen et au débat du Plan d’action du gouvernement pour la mise en œuvre du programme du président de la République, il a été décidé de la reprise des plénières le mardi 21 septembre 2021 à 09:30 pour la présentation du plan du Premier ministre et ministre des Finances, Aïmene Benabderrahmane.

Les membres du Conseil de la nation présenteront, tout au long de la journée, leurs interventions sur le contenu du Plan d’action du gouvernement. La séance matinale de la journée suivante sera suivie par les interventions des présidents des groupes parlementaires représentés au Conseil.

La clôture des travaux de l’après-midi sera marquée par les réponses du Premier Ministre aux interventions des membres du Conseil qui seront suivies par l’adoption par les membres du Conseil de la nation d’une motion sur le Plan d’action du gouvernement pour la mise en œuvre du programme du Président de la République, conformément aux dispositions de l’article 106 de la Constitution en vertu de la Loi organique N 12-16 et au règlement intérieur du Conseil, selon le calendrier.

A l’entame de la réunion, le président du Conseil de la nation a précisé que le débat par les membres du Conseil du Plan d’action du gouvernement « demeurera une opportunité sûre et privilégiée pour traiter des affaires publiques et plaider pour les acquis réalisés à l’ère de la nouvelle République dont le Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune assoit les fondements ».

Par ailleurs, il a été décidé lors de la même réunion de soumettre le projet de Loi portant approbation de l’ordonnance 21-03 du 25 mars 2021 modifiant et complétant la loi 84-09 du 4 février 1984 loi 09-84 du 4 février 1984 relative à l’organisation territoriale à la Commission des affaires juridiques et administratives, des Droits de l’Homme, de l’Organisation locale, de l’aménagement et du découpage territorial pour l’élaboration d’un rapport, conclut la même source.

La création du GPRA, un « tournant qualitatif » dans le processus de la Révolution

La création du GPRA, un « tournant qualitatif » dans le processus de la Révolution

ALGER- Les participants à une conférence organisée à l’occasion de la célébration du 63e anniversaire de la création du Gouvernement provisoire de la République algérienne (GPRA) ont estimé que la formation de ce gouvernement avait marqué un « tournant qualitatif » dans le processus de la Révolution de libération et de la lutte du peuple pour son indépendance.
A cette occasion, le directeur du Centre national d’études et de recherches sur le mouvement national et la Révolution du 1er novembre, Djamel Eddine Miadi, a qualifié la création du GPRA d’étape historique et de tournant qualitatif dans le processus de la Révolution de libération, soulignant que « les efforts des membres du gouvernement provisoire ont permis de faire connaître la cause algérienne à l’échelle internationale et de mobiliser la communauté internationale ».

De son côté, le directeur du patrimoine historique et culturel au ministère des Moudjahidine et des ayants droit, Mohamed Yahi, a appelé la jeunesse algérienne à s’unir, à travailler et à s’inspirer des prédécesseurs pour réaliser la prospérité de l’Algérie.

La conférence, à laquelle ont pris part des moudjahidine, des personnalités historiques, des enseignants et des étudiants, a été marquée par une communication sur le contexte historique de la formation du GPRA présentée par le professeur d’histoire moderne et contemporaine, Hocine Abdessettar, qui a souligné l’importance de l’évocation des hauts faits et des positions marquantes des hommes de la Révolution, appelant à les ériger en valeurs « dont il faut s’imprégner pour surmonter les problèmes actuels et relever les défis à venir ».

L’enseignant en sciences politiques et relations internationales, Mohamed Rezig a passé en revue, pour sa part, le processus de la formation du GPRA et la bataille pour l’indépendance menée par ses membres, à travers l’action médiatique diplomatique qui ne s’est pas limitée à répondre aux déclarations de l’Administration française, mais qui a veillé à l’internationalisation de la cause algérienne et l’acquis de l’appui international, étant une cause juste d’autodétermination.

Le Gouvernement provisoire a été mis sur pied en exécution des décisions du Conseil national de la Révolution algérienne (CNRA) prises dans sa réunion tenue au Caire, du 20 au 27 août 1957, d’autant que ces décisions ont été annoncées officiellement le 19 septembre de l’année suivante.

Ayant connu trois composantes de 1958 à 1962 sous la présidence de Ferhat Abbas puis de Benyoucef Benkhedda, le GPRA a imposé son existence en tant que représentant légitime du peuple algérien dans les négociations d’Evian qui ont abouti à la signature de l’accord de cessez-le-feu le 19 mars 1962, ensuite à l’indépendance.

En marge de cette conférence, une exposition du livre d’histoire comprenant des parutions du ministère des Moudjahidine et des Ayants-droit, a été organisée.

Décès de l’ex-président Abdelaziz Bouteflika

Décès de l’ex-président Abdelaziz Bouteflika

ALGER- Le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune a reçu, dimanche, des messages de condoléances de nombre de Rois et Présidents, suite au décès de l’ex-Président de la République, le moudjahid Abdelaziz Bouteflika, selon la Présidence de la République.

Ces messages émanent du Serviteurs des deux Lieux Saints de l’Islam, le Roi Salmane Ben Abdelaziz, de son Prince héritier, Mohamed Ben Salmane, du Roi du Maroc, Mohamed VI et du Président tunisien Kais Saied.