Le président américain, Joe Biden, a appelé vendredi les Américains à l’unité, « notre plus grande force », dans un message vidéo publié vendredi, à la veille de la commémoration des vingt ans du 11-Septembre. « C’est pour moi la leçon centrale du 11-Septembre. C’est que lorsque nous sommes les plus vulnérables (…), l’unité est notre plus grande force », déclare le président américain, filmé à la Maison-Blanche, dans un message d’un peu plus de six minutes.
« L’unité ne veut pas dire que nous devons tous croire la même chose, mais il est essentiel que nous nous respections, et que nous ayons foi les uns dans les autres », a encore dit Joe Biden dans son message vidéo à l’Amérique. De son côté, le Secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, a publié hier une déclaration dans laquelle il relève qu’ »aujourd’hui, nous commémorons un jour sombre, gravé dans l’esprit de millions de personnes à travers le monde – un jour où près de 3.000 personnes originaires de plus de 90 pays ont été tuées par des terroristes lors d’attaques lâches et odieuses aux Etats-Unis d’Amérique. Des milliers d’autres ont été blessés ».
« En ce jour, mes pensées vont aux victimes et à leurs familles. Nous rendons hommage aux survivants, qui ont dû surmonter des cicatrices physiques et émotionnelles pour reprendre le cours de leur vie. Nous honorons les premiers intervenants qui se sont mis en danger, et dont beaucoup ont fait le sacrifice ultime, illustrant l’humanité et la compassion que le terrorisme cherche à effacer », a-t-il dit. « Et nous nous souvenons de la solidarité, de l’unité et de la détermination exprimées il y a 20 ans par la communauté internationale, visant un avenir sans terrorisme ».
« Aujourd’hui, nous sommes solidaires de la population de la ville de New York, des Etats-Unis d’Amérique, ainsi que de toutes les victimes du terrorisme partout dans le monde. Nous nous engageons de nouveau à travailler ensemble pour faire respecter leurs droits et leurs besoins », a déclaré M. Guterres.

EL MOUDJAHID