JM-Oran-2022 : les médias algériens en force pour une couverture « globale de qualité »

JM-Oran-2022 : les médias algériens en force pour une couverture « globale de qualité »

ALGER – Les organes de presse algériens, notamment chaînes de télévision et radio, ont mobilisé leurs personnels à l’occasion des Jeux méditerranéens-2022 d’Oran (25 juin-6 juillet) en dépêchant dans la capitale de l’Ouest algérien, un nombre considérable de journalistes et techniciens, pour assurer la meilleure couverture possible de l’événement.
Les médias « lourds » se sont déplacés en force à Oran, répartissant leurs équipes à travers les sites de déroulement des compétitions, afin de transmettre les moindres détails du rendez-vous méditerranéen d’Oran.

D’autres reporters spécialisés dans les domaines culturels, artistiques et touristiques, ont été mobilisés pour cet événement, outre la diffusion d’émissions quasi quotidiennes et l’animation au niveau des plateaux au niveau du siège central d’Alger et de la station régionale d’Oran.

La chaîne « Ennahar-TV » par exemple, a consacré une émission quotidienne intitulée « En direct d’Oran » animée par des invités et consultants. Elle prévoit d’envoyer sur place, cinq équipes pour assurer les envois en direct, en sus d’une équipe chargée du site électronique, spécial JM-2022, et la diffusion des infos sur les réseaux sociaux.

« En tant que journalistes, nous voulons contribuer à la réussite de cet évènement, en donnant la meilleure image possible de l’Algérie, et sa capacité à organiser de grandes manifestations sportives, tout en permettant au public de prendre connaissance de tout ce qui concerne ces « JM », a indiqué à l’APS, le responsable de la rubrique sportive, Yacine Aslouni.

De son côté, la chaine « Echourouk TV » a mobilisé une vingtaine de journalistes et techniciens pour assurer la transmission en direct et en continu, des compétitions sportives, avec des plateaux en fin de journée à partir d’Oran.

Le responsable de la rubrique sportive, Djamel Oumeddour a souligné à l’APS que la chaine envisage d’organiser une émission matinale sous le titre « le matin des jeux », ainsi que quatre bulletins sportifs quotidiens à partir d’Oran, outre une émission à 21 heures, laquelle sera clôturée par « la moisson des Jeux » à 23h00.

La chaine « Hayat TV » ne sera pas en reste. Elle compte dépêcher quatre équipes de journalistes, tout en organisant au niveau d’El-Bahia » des émissions consacrées à cet évènement.

Le responsable de la rubrique, Nazim Kadi explique que les journalistes seront répartis en deux groupes. Le premier s’occupera du volet sportif, alors que le second sera chargé du volet culturel. D’autres reporters seront chargés des sites électroniques, et des émissions quotidiennes sur les plateaux à partir d’Oran et d’Alger, ainsi que des bulletins sportifs et interventions en direct à partir des différents sites de compétitions ».

La Chaîne « El-Bilad » sera également de la partie en diffusant chaque soir l’émission « El-Bilad Sport »  à partir d’Alger et d’Oran, avec des journalistes dépêchés sur place pour animer des émissions sur les JM.

Selon le responsable de la rubrique, Jalal Yaiche, »une douzaine d’éléments entre reporters et photographes seront sur place à Oran, tout en consacrant entre six à sept heures à l’évènement, en sus des bulletins sportifs réservés aux joutes.

 

–Les radios branchées aux « fréquences méditerranéennes »–

 

Fidèles à la couverture des grandes manifestations sportives, les chaînes radio seront au rendez-vous des jeux méditerranéens-2022 d’Oran.

La Chaîne 1 de la Radio nationale (arabophone), envisage de consacrer une couverture globale de toutes les compétitions avec l’envoi de plus de 30 personnes entre journalistes, réalisateurs et producteurs, appuyés par les journalistes des stations régionales. Le nombre global des personnes couvrant les JM, pourrait atteindre une cinquantaine.

Le responsable de la rubrique, Abdelghani Laib a indiqué « avoir prévu pour cet évènement des espaces d’information durant les jeux, dont une séance quotidienne en direct d’une durée de cinq heures, tout en misant beaucoup sur le studio central d’Oran ».

La Chaine 2 (en tamazight), compte également consacrer une large couverture à ces JM-2022, en mobilisant 25 personnes (15 chargées du volet sportif, 5 pour le volet culturel et 5 réalisateurs) outre six consultants sportifs.

Le chef de la rubrique « sport » Mohamed Ait-Gharbi, a indiqué que cinq rendez-vous quotidiens entre 7h00 du matin à 23h00 seront consacrés à cette manifestation dont « Bonjour d’Oran », le « journal méditerranéen »  et en « direct d’Oran », et qui sera conclu par « un résumé global quotidien des compétitions ».

Enfin la Chaîne 3 (en langue française) déplacera une vingtaine de journalistes de la rubrique sportive, appuyés  par les correspondants régionaux. Au programme, figurent des rendez-vous quotidiens consacrés à l’évènement, répartis entre le direct et les analyses, ainsi qu’une émission en soirée, réservée au bilan de la journée.

Selon le responsable de la rubrique, Maamar Djebbour, « toutes les rencontres des sports collectifs seront retransmises en direct, ainsi que les finales des sports individuels. Outre les journalistes, de nombreux consultants de différentes disciplines seront présents. Six émissions par jour, seront consacrées aux JM, dont celles intitulées  »A votre service » et « WAH-WAH ».

JM Oran-2022 : le CIC de Tlemcen à la découverte du costume traditionnel national

JM Oran-2022 : le CIC de Tlemcen à la découverte du costume traditionnel national

TLEMCEN- Le Centre d’interprétation du costume traditionnel algérien de Tlemcen (CIC) a été retenu et inclus dans le parcours touristique qui sera proposé aux délégations étrangères participant à la 19ème édition des Jeux Méditerranéens qu’abritera Oran à compter du 25 juin courant.
Cet espace muséal, consacré à la valorisation des habits traditionnels de toutes les régions du pays, est unique en son genre au niveau national, arabe et africain. Il a pour mission de célébrer les fêtes populaires et l’organisation de rencontres-débats, de séminaires, d’expositions et autres activités visant la préservation de tout le legs patrimonial.

La création d’un musée de l’habit traditionnel est venue dans la foulée du classement du costume nuptial « Chedda tlemcenienne » en 2012, dans la liste du patrimoine immatériel mondial par l’Unesco. Un décret exécutif portant création de cet établissement a été promulgué durant la même année. Le CIC a été officiellement inauguré le 25 février 2014.

Ce centre, situé dans l’ancienne citadelle d’El Mechouar, au centre-ville de Tlemcen, comprend plusieurs pavillons,  dont le plus important est la salle en forme de dôme, couvrant une superficie de plus de 500 m2 qui abrite une exposition permanente de divers types de costumes traditionnels.

Le CIC comprend également le Palais royal, d’une superficie de 1.640 mètres carrés réalisé à l’occasion de la manifestation « Tlemcen 2011, capitale de la culture islamique », ainsi qu’un théâtre et autres espaces utiles situés à l’intérieur de l’enceinte historique d’El Mechouar.

L’exposition permanente des habits comprend une variété de tenues traditionnelles représentant toutes les régions du pays, à l’instar du « karakou » algérois, blidéen et tlemcenien, le « kaftan annabi », la robe kabyle, la tenue Boussadie, sétifienne et constantinoise, la blouse oranaise, la blouse de mensouj et les « melhfa » des Aurès, de Ghardaïa et d’Ouargla. Les costumes traditionnels masculins occupent également une bonne place parmi les collections présentées. Le visiteur pourra découvrir les différentes formes de « Abayate », le burnous, le tarbouche, le pantalon traditionnel « seroual tesdifa », le turban « lâamama » et autres pièces rares.

L’action du CIC porte sur deux volets: l’un permanent et le second occasionnel, à l’exemple de la célébration du mois sacré de ramadhan, le mois du patrimoine, Mawlid Ennabaoui et les deux anniversaires relatifs au classement du patrimoine universel de la chedda tlemcenienne et du couscous, outre la commémoration des fêtes nationales et internationales.

Les cadres du Centre effectuent régulièrement des études devant valoriser le patrimoine matériel et immatériel. De nombreuses études ont été publiées et concernent, entre autres, le plat national, à savoir le couscous dans toute sa variété et diversité, les rituels du mariage tlemcenien, le costume nuptial tlemcenien et ses divers accessoires.

Depuis sa création et au fil du temps, le Centre constitue une destination touristique incontournable. Elle le sera davantage pour les délégations sportives participantes aux JM d’Oran et aux visiteurs qui auront l’opportunité de découvrir et d’apprécier un patrimoine ancestrale jalousement protégé et transmis de génération en génération. APS..

APN: adoption du projet de loi relatif à la gestion des espaces verts

APN: adoption du projet de loi relatif à la gestion des espaces verts

ALGER – Les membres de l’Assemblée populaire nationale (APN), ont adopté mardi à l’unanimité le projet de loi modifiant et complétant la loi 07-06 relative à la gestion, à la protection et au développement des espaces verts, lors d’une séance plénière présidée par Brahim Boughali, président de l’Assemblée.

La séance de vote s’est déroulée en présence de la ministre de l’Environnement, Samia Moualfi et de la ministre des Relations avec le Parlement, Basma Azouar.

A l’issue de l’adoption, Mme Moualfi a souligné que le texte de loi « permet de garantir des lieux de loisirs et de détente, avec des chances égales et équitables d’accès aux ressources disponibles et en veillant à ancrer la culture des espaces verts et à assurer leur pérennité ».

Elle a ajouté que le présent texte de loi intervient en application des orientations du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune relatives à l’octroi de certaines prérogatives de l’administration centrale aux administrations locales concernant la délivrance des contrats administratifs.

L’objectif de l’amendement de la loi 07-06 du 13 mai 2007 est d’élargir les espaces verts par rapport aux espaces construits, en veillant à introduire les espaces verts dans chaque projet de construction sur la base d’études urbaines et architecturales.

Le ministre a affirmé la nécessaire conjugaison des efforts de tous les secteurs, à la faveur d’initiatives collectives et individuelles et de la société civile pour accompagner les mesures visant à transformer les villes algériennes en villes vertes durables.

Il a été procédé au titre du rapport complémentaire de la commission ad hoc de l’Assemblée sur le texte de loi à l’introduction de certains amendements, dont la création de deux commissions de classement des espaces verts, la première consistant en la commission interministérielle chargée de l’examen des dossiers de classement des parcs urbains et ceux jouxtant la ville à caractère national, ainsi que les jardins spécifiques et les forêts urbaines ».

Quant à la deuxième commission, il s’agit d’une commission de wilaya qui sera chargée d’examiner et d’émettre des avis sur les dossiers de classement des différents types d’espaces verts déclarés par le wali ou le président d’APC. APS..

Rapprochement exceptionnel de 5 planètes avec la Lune visible mercredi en Algérie

Rapprochement exceptionnel de 5 planètes avec la Lune visible mercredi en Algérie

ALGER – Le ciel de l’Algérie sera témoin, mercredi 22 juin à l’aube, d’un rapprochement exceptionnel de 5 planètes avec la Lune, indique, mardi, le Centre de recherche en astronomie, astrophysique et géophysique (CRAAG), dans un communiqué.
« Les planètes Mercure, Vénus, Mars, Jupiter et Saturne ainsi que la Lune formeront une ligne visible intégralement en fin de nuit et seront tous visibles à l’œil nu au niveau de l’horizon Est et Sud-ouest à partir de 04h45mn jusqu’au lever du jour », précise la même source.

Par ailleurs, « la Lune en phase décroissante (dernier quartier) s’interposera entre la planète Mars et Jupiter. La planète Mercure sera par contre, délicate à apercevoir car très basse à l’horizon et se perd vite dans les lueurs de l’aube », explique encore le CRAAG.

La dernière fois qu’un tel phénomène a eu lieu, c’était en décembre 1997, rappelle le CRAAG, ajoutant que « le prochain rapprochement de planètes aura lieu en novembre 2124, dans 102 ans ».

« L’amour aux temps des scélérats » de Anouar Benmalek distingué

« L’amour aux temps des scélérats » de Anouar Benmalek distingué

ALGER – Le roman « L’amour aux temps des scélérats » de l’écrivain algérien Anouar Benmalek a reçu en France le Grand prix de la fiction, une distinction littéraire qui récompense un ouvrage de fiction francophone, a annoncé son éditeur en Algérie.
Publié aux éditions Casbah et présenté au dernier Salon international du livre d’Alger (Sila, 24 mars-2 avril), « L’amour aux temps des scélérats » raconte une histoire d’amour dans un des « lieux les plus outragé par l’intolérance religieuse, la guerre perpétuelle et la tyrannie meurtrière », selon la présentation de l’éditeur.

Parti à la recherche de la femme qu’il a follement aimée, Tammouz, un français converti et candidat à rejoindre des groupes terroristes, rencontre sur sa route Zayélé, adepte d’une vieille religion minoritaire, mais aussi Adams, pilote de drone, ou encore Houda et Yassir, des personnages aussi attachants que surprenants, qui devront choisir entre conscience et survie au cours de leur existence.

Auteur d’une trentaine d’ouvrages littéraires, Anouar Benmalek, mathématicien et universitaire, a signé son premier recueil de poésie en 1984, sous le titre « Cortèges d’impatiences ». Il décroche le Prix Rachid-Mimouni en 1999 pour son roman « Les amants désunis » traduit vers une dizaine de langues avant de rafler de nombreux prix en France et en Belgique pour « L’enfant du peuple » en 2000.

L’auteur a également participé à de nombreux ouvrages collectifs dont « Algérie 50 » (2012), « Des nouvelles d’Algérie » (2005) ou encore « Lettres de rupture » (2002).

Organisé depuis 2017 par la Société des gens de lettres (SGDL), une institution privée, le Grand prix de la fiction récompense un ouvrage de fiction (roman, nouvelle et récit) d’un auteur français ou francophone. Il est décerné chaque année au mois de juin. APS..