Start-up: de nouveaux centres pour la conception des prototypes d’innovation

Start-up: de nouveaux centres pour la conception des prototypes d’innovation

ALGER – Le ministre délégué auprès du Premier ministre, chargé de l’Economie de la connaissance et des Start-up, Yacine El Mahdi Oualid a fait état, mardi à Alger, du lancement d’une nouvelle prestation au profit des start-up, consistant en la création de centres dotés de tous les équipements nécessaires à la conception des prototypes d’innovation.
S’exprimant lors d’une conférence de presse animée au niveau du stand d' »Algeria Venture », en marge de la Foire internationale d’Alger (FIA), M. Oualid a précisé que ses services avaient lancé cette initiative au niveau national, relevant que « les centres de modelage permettront aux porteurs de projets innovants de bénéficier de mécanismes pour concevoir des prototypes d’innovation, et partant de concrétiser leurs idées sur le terrain, notamment dans le domaine des électroniques et des technologies de pointe ».

Il a relevé, par ailleurs, l’aménagement, pour la première fois dans l’histoire de la FIA, d’un pavillon pour les start-up, ce qui traduit, selon lui, « la dynamique que connait l’écosystème des start-up, de l’économie de la connaissance et de l’innovation ».

Il a en outre mis en avant la « forte » présence des experts de l’intérieur du pays et de l’étranger, ainsi que des cadres de grandes entreprises en vue de connaitre ces start-up et de s’enquérir de leurs produits et prestations, formant le voeu de voir « ces start-up trouver des opportunités de commercialisation de leurs produits et prestations aux niveaux national et international ».

Concernant le renforcement des relations entre les start-up et les grandes entreprises, M. Oualid a affirmé que son département ministériel œuvrer à concrétiser cette démarche à travers « l’innovation ouverte », un principe permettant aux grandes entreprises de recourir aux start-up dans le cadre de la recherche et du développement, comme c’est le cas dans les pays développés.
Le ministre délégué a rappelé que Algeria Venture était « un trait d’union entre les start-up et les grandes entreprises, faisant état du recours de plusieurs entreprises publiques et privées, à l’instar des assurances et des banques, aux entreprises émergentes pour leur proposer des solutions dans le domaine informatique ».

« Des incitations fiscales seront annoncées les jours à venir afin d’encourager les grandes entreprises à investir dans la recherche et le développement », a-t-il déclaré.

Outre les facilitations administratives, la tutelle avait mis en place des incitations pour l’export, dont un partenariat avec la banque centrale, à travers lequel une réglementation relative à l’exportation des services a été mise en place. Les start-up peuvent à la faveur de cette réglementation rapatrier les fonds entièrement en devise.

M. Oualid a fait observer que « beaucoup d’Algériens offrent actuellement ces services de manière officieuse », invitant ces opérateurs à adhérer à l’effort du ministère délégué visant à développer l’économie nationale, en ce sens que « l’exportation des services numériques est à même d’augmenter les recettes des exportations nationales ».

De son côté, le DG d’Algeria Venture, Sid Ali Zerrouki a relevé l’importance des nouveaux centres dans la concrétisation des premiers prototypes d’innovation.

Il a fait savoir que les nouveaux centres sont dotés de mécanismes et d’outils modernes offerts par l’Etat pour les start-up, tels que les imprimantes 3D, les machines électroniques et les laboratoires.APS…

Spectacles et remise de prix à l’occasion de la journée de l’enfant africain

Spectacles et remise de prix à l’occasion de la journée de l’enfant africain

ALGER – La ministre de la Culture et des Arts, Soraya Mouloudji a présidé, mardi à Alger, la cérémonie de remise des prix du Concours pour Enfants lancé dernièrement par le Théâtre national algérien (TNA) Mahieddine Bachtarzi, à l’occasion de la Journée de l’Enfant africain, le 16 juin de chaque année.
A cette occasion, les lauréats de ce concours, à savoir Maria Aissa Widadi de Ghardaïa, Chaima Nasser de M’sila et Abderrahmane Takli de Tizi-Ouzou ont reçu des tablettes électroniques pour leurs expressions écrites sur le « Rêve de l’enfant africain ».

Cette cérémonie a été marquée par plusieurs spectacles de chant et de musique et un programme artistique riche et varié.

Un spectacle intitulé « l’Afrique: mon continent et j’en suis fier » a été présenté par « le théâtre de Hdidouane pour enfants », fruit d’une formation théâtrale dont 22 enfants ont bénéficié durant une année, dans les domaines de l’interprétation, de la comédie et de la chorégraphie, à travers une scénographie qui exprime l’attachement de l’enfant algérien à son continent.
Un spectacle de marionnettes exécuté avec brio par la narratrice Nahla Zine a eu un franc succès auprès des enfants.

Dans ce cadre, la ministre de la Culture a salué dans son allocution l’initiative du TNA de consacrer un programme spécial pour la célébration de cette journée notamment à travers la représentation du Théâtre Hdidouane pour enfants, affirmant œuvrer à la généralisation d’écoles de théâtre similaires dédiées aux enfants au niveau national en vue de développer leurs capacités créatives ».  APS…

La défense des droits des personnes âgées est une affaire de société

La défense des droits des personnes âgées est une affaire de société

AIN DEFLA- La ministre de la Solidarité, de la Famille et de la condition de la femme, Kaouthar Krikou a affirmé mardi à Hammam Righa (60 km au nord-est de Aïn Defla) que la défense des droits des personnes âgées était « une affaire de société » nécessitant l’implication de toutes les forces y activant.
« La défense des droits des personnes âgées est assurément une affaire de société et, par conséquent, toutes les forces qui y activent doivent s’impliquer de manière énergique dans cette démarche », a insisté Mme Krikou qui inspectait le centre pour personnes âgées de Hammam Righa à la veille de la journée mondiale de sensibilisation à la maltraitance des personnes âgées, célébrée le 15 juin de chaque année.

Observant que la maltraitance des personnes âgées est « un mal trop souvent passé sous silence », elle a noté que la démarche visant la défense de cette frange de la société ne pourrait être efficiente sans la dénonciation de tous les cas de violation des droits dont sont victimes les personnes âgées.

« La maltraitance envers les personnes aînées peut exister dans tous les milieux. Elle est insidieuse, destructrice et peut avoir des conséquences graves à long terme sur la santé psychologique ainsi que sur la santé physique des victimes », a-t-elle mis en garde.
Rappelant la mise en place depuis le 27 avril 2020 (coïncidant avec la journée nationale des personnes âgées Ndlr) d’un service numérique visant à signaler toute atteinte aux droits des personnes âgées, elle a noté que cette mesure vise le suivi de la situation des personnes âgées victimes de violence et de marginalisation.

Pour la ministre, il est fondamental de respecter les personnes âgées, de les aider à s’épanouir et à meubler leur temps libre, et d’investir dans leur expériences des choses de la vie.

Outre la stratégie sociale mise en place par l’Etat, le département de la Solidarité nationale s’emploie à insérer cette frange de la société dans la vie économique à la faveur d’un certain nombre d’activités qui leur ont été octroyés, a-t-elle soutenu.

Elle a, dans ce contexte, fait savoir que le lancement de fermes pédagogiques en 2020 à travers un certain nombre d’établissements pour personnes âgées du pays, est issu de l’engagement donné par l’Algérie lors de  la rencontre de Madrid (Espagne) consacrée aux personnes âgées, laquelle a mis en place un plan permettant de prendre en charge cette frange en tout point de vue.

La prise en charge des besoins des personnes âgées et leur préoccupation est d’autant plus congrue que les statistiques font état de 1,4 milliards de vieux à horizon 2030 à travers le monde, a-t-elle dit, mettant l’accent sur la nécessité d’encourager les gens à adopter des comportements bien traitants à l’égard de cette frange de la société.
Auparavant, Mme Krikou s’était rendue au chef-lieu de wilaya où elle a visité la doyenne de la population de Aïn Defla, Bachaâa Halima (présumée née en 1919), discutant longuement avec elle et ses enfants dont l’un est âgé de 83 ans.

« Les personnes âgées incarnent l’histoire de notre pays (…) c’est pour cette raison que nous ne ménagerons aucun effort à l’adresse de cette frange », a assuré la ministre. APS..

Ligue 1: l’ES Sétif lamine le NA Husseïn-Dey 5-1

Ligue 1: l’ES Sétif lamine le NA Husseïn-Dey 5-1

ALGER – L’ES Sétif s’est imposée largement face au NA Husseïn-Dey 5-1 (mi-temps :1-0), en match disputé mardi soir au stade du 8-mai 1945 de Sétif, dans le cadre de la mise à jour de la 30e journée du championnat de Ligue 1 de football.
Le jeune attaquant sétifien Bekrar a lancé le récital dès la 5e minute de jeu.

En seconde période, le Nasria s’est effondré en encaissant quatre buts signés Nemdil sur penalty (51e), Kendouci (53e), Bekrar qui signe le doublé (58e), et Darfalou (63e). Le NAHD a sauvé l’honneur grâce à Akziz (78e).

A l’issue de cette victoire, l’Entente, qui met fin à une mauvaise série de quatre matchs sans victoire, rejoint le MC Alger à la 7e place au tableau avec 51 points chacun, alors que le Nasria, relégué en Ligue 2 amateur depuis plusieurs semaines déjà, reste scotché à la 16e place (22 pts).

L’ESS aura à disputer un dernier match en retard, vendredi à domicile face à l’USMA (18h00), pour le compte de la mise à jour de la 34e et dernière journée du championnat.

Ce match qui n’aura aucune incidence sur le classement final, marquera la fin de la saison footballistique 2021-2022.

 

ES Sétif – NA Husseïn-Dey 5-1

 

Classement            Pts     J

1). CR Belouizdad         70     34 Champion (C1)

———————————————————

2). JS Kabylie               61     34 Qualifiée en C1

3). JS Saoura               60     34 Qualifiée en C3

4). USM Alger              57     33 Qualifiée en C3

———————————————————–

5). CS Constantine       55     34

6). Paradou AC            54     34

7). ES Sétif                  51    33

–). MC Alger                51    34

9). ASO Chlef               50    34

–). US Biskra               50    34

11). MC Oran               46    34

12). HBC-Laïd              45    34

–). NC Magra              45    34

14). RC Arbaâ              43   34

———————————————————-

15). O. Médéa              36   34 Relégué en Ligue 2

16). NA H-Dey             22   33 Relégué en Ligue 2

17). RC Relizane          20   34 Relégué en Ligue 2

18). WA Tlemcen         13   34 Relégué en Ligue 2.

Alger-Madrid: de la fuite en avant du pyromane Albares

Alger-Madrid: de la fuite en avant du pyromane Albares

ALGER- Voila près de trois mois maintenant, que les relations algéro-espagnoles vivent une crise sans précédent. Les récentes pérégrinations du chef de la diplomatie espagnole entre Madrid et Bruxelles, poussent à s’interroger sur les capacités d’un diplomate indigne de ce grand pays méditerranéen et de son grand peuple qui a toujours inspiré le respect.
M.Albares, entré en diplomatie par effraction et jamais à cours de maladresses, a réussi (il faut le lui reconnaitre!) à manipuler un compatriote, camarade de parti, ancien ministre des affaires étrangères de son état et aujourd’hui à la tête des relations extérieures de l’Union européenne, à tristement entacher la crédibilité de cette très importante institution communautaire, par la publication d’un communiqué sans fondement à l’encontre de l’Algérie.

A retenir également la déclaration guignolesque, faite le jour même sur le parvis de la Commission de l’UE, appelant, voire intimant aux autorités algériennes au dialogue, et ce avec un langage aux contours irrévérencieux et surtout indigne de sa fonction…

Alger, par le biais d’un communiqué de sa Représentation à Bruxelles, a vite réagi pour déplorer l’incursion précipitée et maladroite de la Commission européenne dans cette affaire en écartant allégations et chimères concernant les risques encourus par les échanges commerciaux entre les deux pays.

Cela n’a pas manqué! les médias affidés à l’exécutif espagnol de l’heure ont vite accouru pour sonner trompettes et victoires: l’Algérie recule!

Quel sentiment de tristesse face au caractère grotesque du spectacle diplomatique de ce personnage aux allures contrastant avec les illustres diplomates et ministres des affaires étrangères de l’Espagne a inscrits dans le panthéon de la diplomatie internationale.

Mais le burlesque de ce quidam qui s’st vu confier la lourde tâche de conduire la politique étrangère du Royaume d’Espagne et, de retour de Bruxelles, ledit pseudo diplomate a laissé entendre, qui veut l’entendre, que c’est ni plus ni moins la Russie, Poutine lui-même, qui serait à l’origine de cette crise. Pitoyable appel du pied aux Etats-Unis et à l’Otan pour secourir un petit ministre dépassé par ses propres turpitudes, après avoir vainement tenté de mobiliser l’Union européenne. De même, met-il également en avant l’épouvantail russe pour convaincre les pairs européens pour se tenir à ses côtés.

Ainsi donc et pour ceux qui pouvaient encore douter de l’incompétence de ce ministre amateur, qui a réussi, avec de plaisantes inventions, à ridiculiser son gouvernement en l’isolant tant au sein du Parlement que de l’opinion publique espagnole, la fuite en avant amorcée dès le 18 mars passé par l’annonce de la trahison du consensus historique espagnol sur la question du Sahara Occidental (annonce faite par un pays tiers… Une première dans les annales!).

La fuite en avant affichée par le pseudo-ministre des affaires étrangères espagnol qui ne cesse d’envenimer une crise qui, de l’avis de tous, des deux côtés de la Méditerranée, aurait pu être évitée, tranche avec l’approche sage et sereine adoptée par Alger, en tant que pays pivot, stabilisateur et conscient de ses responsabilités régionales et en tant que pays essentiel du Mouvement des Non-Alignés.

Pour ceux qui pensaient que la trahison de la cause sahraouie et du consensus espagnol sur la question, ne susciterait qu’une colère épidermique passagère du côté d’Alger, c’est bien mal connaître l’Algérie, et sa défense de la légalité internationale et du droit des peuples et ce, parfois au détriment de ses propres intérêts.

Aussi, l’histoire ne retiendra pas grand-chose d’Albares, car rien de grand ne naît de la petitesse. En exacerbant la crise entre l’Algérie et l’Espagne et en l’enveloppant dans un langage emprunté à la guerre froide ne grandit pas Albares non plus. APS…