CAN-2023/Tanzanie-Algérie: les « Verts » pour confirmer leur renouveau

CAN-2023/Tanzanie-Algérie: les « Verts » pour confirmer leur renouveau

ALGER – L’équipe nationale de football sera en appel pour défier la Tanzanie, mercredi au stade Benjamin Mkapa à Dar Es-Salaam (17h00, algériennes) pour confirmer son renouveau, à l’occasion de la 2e journée (Gr.F) des qualifications de la Coupe d’Afrique des nations CAN-2023 en Côte d’Ivoire (23 juin – 23 juillet).
Deux mois après la cruelle élimination en barrages du Mondial 2022 au Qatar, au terme de la double confrontation face au Cameroun (aller : 1-0, retour : 1-2), la sélection algérienne a réussi son retour à la compétition, en battant samedi l’Ouganda (2-0) au stade du 5-juillet d’Alger, lors de la journée inaugurale.

En dépit de quelques réglages à réajuster, notamment sur le plan offensif, les « Verts » ont retrouvé la confiance, et doivent désormais se pencher sur la nécessité de confirmer leur retour, en visant la victoire en terre tanzanienne.

Une éventuelle victoire permettra non seulement à l’Algérie de confirmer sa position de leader, et surtout tourner définitivement la page de l’élimination amère de la Coupe du monde 2022, en retrouvant la voie des succès.

« Nous connaissons la Tanzanie, que nous avons déjà rencontré sous l’ère Gourcuff  (l’ancien sélectionneur national, ndlr), c’est une sélection qui a beaucoup progressé. Il n y a pas de petite équipe en Afrique. Le match ne sera pas facile, nous allons jouer certainement dans un stade archicomble. Nous sommes prêts pour décrocher un bon résultat », a indiqué Belmadi lundi, peu avant le départ de la délégation algérienne à Dar Es-Salaam.

Lire aussi: CAN2023 (Qualif- Gr:F- 2e journée) Tanzanie-Algérie: les Verts à pied d’oeuvre à Dar Es Salam

Sur le plan de l’effectif, Belmadi pourra compter sur l’ensemble de ses joueurs, à l’exception du milieu de terrain de l’OGC Nice Hicham Boudaoui, toujours incertain. Le coach national devrait apporter un ou deux changements à son onze de départ, par rapport à l’équipe alignée face aux « Cranes » ougandais.

De son côté, la Tanzanie, auteur d’un match nul (1-1) samedi à Cotonou face au Niger, tentera de décrocher son premier succès dans ces qualifications et du coup se hisser à la première place.

Sur le plan des statistiques, il s’agit de la neuvième confrontation officielle entre les deux sélections. Les « Verts » mènent le bal avec quatre succès contre une défaite alors que trois matchs se sont soldés sur un score de parité. En matchs amicaux, les deux nations se sont rencontrées deux fois, et qui a vu la victoire des Algériens.
Cette rencontre sera dirigée par un trio arbitral soudanais conduit par Ali Mahmoud Ismaïl, assisté de ses compatriotes Ahmed Nagei Subahi (1er assistant) et Elmoiz Ali Mohamed Ahmed (2è assistant), alors que le quatrième arbitre, toujours soudanais, est Elsiddig Mohamed Mohamed El Treefe. Le commissaire au match sera Zide Gimbert Dlamini (Eswatini).

 

Les dix derniers matches de l’Algérie avant d’affronter la Tanzanie

 

Les dix dernières rencontres de l’Algérie avant d’affronter la Tanzanie mercredi  (17h00 algériennes) a  Dar Es Salam pour le compte de la 2 journée du groupe F, des qualifications de la CN-2023, prévue en Côte d’Ivoire:

 

4  juin 2022 à Alger (CAN-2023-qualifications):

Algérie – Ouganda                2-0

Buts: Mandi (20e), Belaili (80e)

 

29 mars 2022 à Blida (Mondial-2022-barrages-retour):

Algérie – Cameroun        1-2 (a.p).

But: Touba (118e)

 

25 mars 2022 à Douala (Mondial-2022 (barrages-aller):

Cameroun – Algérie              0-1

But: Slimani (40e)

 

20 janvier 2022 à Douala (Phase finale CAN-2021:

Algérie – Côte d’Ivoire                  1-3

But: Bendebka (74e).

 

15 janvier 2022 à Douala (Phase finale CAN-2021:

Algérie – Guinée équatoriale         0-1

 

11 janvier 2022 à Douala (Phase finale CAN-2021:

Algérie – Sierra Leone 0-0

 

5 janvier 2022 à Doha (amical):

Algérie – Ghana           3-0

Buts: Ounas (8e), Jonathan Mensah (csc 74e), Slimani (79e).

 

16 novembre 2021 à Blida ((Mondial-2022/Qualifications):

Algérie – Burkina Faso        2-2

Buts: Mahrez (21e), Feghouli (67e)

 

12 novembre 2021 au Caire (Mondial-2022/Qualifications):

Djibouti – Algérie       0-4

Buts: Belaili (29e), Ben Rahma (40e), Feghouli (42e), Slimani (87e)

 

12 octobre 2021 à Niamey (Mondial-2022/Qualifications):

Niger – Algérie   0-4

Buts: Mahrez (20e), Mandi (27e), Bennacer (47e), Bounedjah (54e)

 

Bilan en 10 matchs: 5 victoires, 2 nuls, 3 défaites

Buts marqués: 18/Buts encaissés: 8

 

Buteurs: Slimani (2), Mahrez (2),Feghouli (2),   Bounedjah (2), Mandi (2),Belali (2) – Ounas (1), Bennacer (1),  Benrahma (1),  J.Mensah (c.s.c), Bendebka (1), Touba (1). APS..

Soudan : Guterres appelle les parties soudanaises à des pourparlers directs

Soudan : Guterres appelle les parties soudanaises à des pourparlers directs

Le Secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, a appelé les acteurs politiques soudanais à participer à des discussions directes et à œuvrer à «créer un environnement propice» pour le lancement d’un dialogue constructif censé sortir le pays de la crise actuelle. Dans un communiqué publié à l’issue d’une conférence de presse lundi,
M. Guterres «a condamné les appels à la violence» et souligné l’»importance de créer un climat pacifique pour le succès des pourparlers», selon le porte-parole du secrétaire général de l’ONU, Stephane Dujarric. ELmoudjahid..

 

Benbahmed examine avec la ministre de la santé sahraouie les voies de développement de la coopération bilatérale

Benbahmed examine avec la ministre de la santé sahraouie les voies de développement de la coopération bilatérale

ALGER – Le ministre de l’Industrie pharmaceutique, Abderrahmane Djamel Lofti Benbahmed, a reçu en audience, mardi à Alger, la ministre de la Santé publique de la République arabe sahraouie démocratique (RASD), Kheira Bellahi Abad, avec laquelle il a examiné les voies de développement de la coopération bilatérale dans le domaine de l’industrie pharmaceutique, a indiqué un communiqué du ministère.
Cette audience a permis d' »examiner les voies et moyens à même de développer la coopération dans le domaine de l’industrie pharmaceutique, notamment dans la distribution, à travers l’accompagnement, pour l’approvisionnement de la Pharmacie centrale sahraouie en différents produits pharmaceutiques, permettant ainsi d’assurer une meilleure disponibilité et une accessibilité pour les citoyens sahraouis », explique la même source.

Les échanges ont également porté sur « les opportunités de partenariat dans la production pharmaceutique, le contrôle-qualité, mais également dans la formation et la post-graduation des cadres et doctorants sahraouis », ajoute le document.
Pour cela, souligne le ministère, « les deux parties sont convenues d’installer un groupe de travail mixte chargé d’élaborer un agenda pour assurer le suivi et faciliter les échanges et les déplacements des différents opérateurs des deux pays afin de soutenir et de booster le partenariat ».

Les deux parties se sont félicitées, par ailleurs, quant à la « convergence de vues concernant l’Agence africaine du médicament, et l’opportunité d’installer son siège en Algérie, ce qui permettra le développement d’une industrie pharmaceutique africaine intégrée, contribuant à la croissance économique et la souveraineté sanitaire continentale », conclut le communiqué. APS…

Incendie de la Bibliothèque universitaire d’Alger, un crime d’Etat

Incendie de la Bibliothèque universitaire d’Alger, un crime d’Etat

ALGER – Des universitaires ont affirmé à l’unanimité, mardi à Alger que l’incendie de la Bibliothèque universitaire de la faculté d’Alger le 7 juin 1962, était un « crime d’Etat » et « l’un des crimes culturels les plus odieux » du colonialisme français en Algérie.
Les participants, à une conférence à l’occasion du 60e anniversaire de l’incendie de la Bibliothèque universitaires et du 2ème anniversaire de la célébration de la Journée nationale du livre et de la bibliothèque, organisé par la Bibliothèque nationale algérienne, ont affirmé que l’incendie de la bibliothèque témoignait de  » l’intention claire du colonialisme français d’aliéner la mémoire et l’identité algériennes, parallèlement au génocide des Algériens ».

Dans ce contexte, l’historien Mohamed Lahcen Zeghidi a souligné que l’incendie de cette bibliothèque, « qui contenait des millions de livres rares et anciens et qui étaient parmi des plus importantes bibliothèques de par le monde, est le plus grand crime culturel du colonialisme français en Algérie ».
La France « a commencé son occupation de l’Algérie en procédant au génocide des Algériens et en effaçant leur pensée humaine et a terminé son occupation par la même chose », afin de « faire du peuple algérien un peuple analphabète qui ne sait ni lire ni écrire, et surtout sans mémoire », a précisé Zeghidi.

L’orateur a estimé que l’Algérie « avant 1830 était civilisée, car dans chaque ville et dans chaque village il y avait des écoles, des bibliothèques, des Zaouïas.. », et que la France et « dans le cadre de la politique de la terre brûlée avait exterminé les êtres humains, et aliéné la pensée ».
Il a cité l’exemple de la ville de Constantine, où « les Français ont pillé 9000 manuscrits en plus du pillage de la bibliothèque du Hadj Ahmed Bey, qui contenait également des milliers de livres, et ils ont fait la même chose à  Mascara, Médéa, Blida, Alger et d’autres villes ».

A la fin de son intervention, M. Zeghidi a déclaré que la France avait créé cette bibliothèque en 1835, peu après son occupation de l’Algérie, lui fournissant « des millions de livres, manuscrits et documents anciens qu’elle a pillés partout en Algérie lors de ses campagnes d’occupation militaire… ».

Lire aussi: Incendie de la Bibliothèque universitaire d’Alger, 60 ans après

Le directeur du Centre national du livre, Djamel Yahiaoui a indiqué que l’incendie de la bibliothèque a provoqué « la destruction de 400.000 ouvrages et le saccage de plusieurs autres qui ont été transférés vers la France », estimant que cet acte ignoble constitue « un crime culturel énorme qui s’ajoute aux séries des crimes culturels perpétrés par la France depuis l’occupation de l’Algérie ».

Qualifiant cet incendie de « crime d’Etat par excellence », le même intervenant a relevé que la France « a brûlé les archives et les manuscrits des mosquées, des zaouïas et des wakfs, dans le prolongement de ses campagnes militaires à travers les régions algériennes ».
Présente à la conférence, la ministre de la Culture et des Arts, Soraya Mouloudji avait donné le coup d’envoi d’une caravane transportant plus de 160.000 ouvrages » au profit des bibliothèques des dix nouvelles wilayas du Sud.

Organisée par la Bibliothèque nationale d’Algérie en collaboration avec le Centre national du livre, cette conférence a été marquée par l’organisation d’une exposition documentaire de plusieurs livres historiques et la présentation quelque livres sauvés de l’incendie, ainsi que des photos et des articles de presse sur cet incendie.

La journée du 7 juin a été « consacrée Journée nationale du livre et de la bibliothèque », en vertu du décret présidentiel 21-250 du 3 juin 2021, et est célébrée chaque année à travers le territoire national par l’organisation de manifestations et d’activités autour du livre et de la promotion du rôle de la bibliothèque au sein de la société, consacrant ainsi la place de la connaissance et de la culture et leurs corollaires dans l’édification d’un horizon radieux pour les générations. APS..

Vers la numérisation des services du Croissant-Rouge algérien

Vers la numérisation des services du Croissant-Rouge algérien

TEBESSA- Le Croissant-Rouge algérien (CRA) œuvre à numériser ses services et ses méthodes de travail pour « parvenir à une plus grande efficacité à l’avenir », a affirmé sa présidente Ibtissem Hamlaoui lors d’une visite de travail mardi à Tébessa.
Dans une déclaration à la presse, en marge de l’inspection, au chef-lieu de la wilaya, de l’incubateur de start-up « Innoest Company », Mme Hamlaoui a assuré que « le CRA se dirige vers l’adoption des nouvelles technologies et du numérique dans la gestion de ses services pour affronter les défis rencontrés et parvenir à une plus grande efficacité à l’avenir ».

Après avoir rappelé que le CRA « représente la plus grande organisation humanitaire internationale de bénévolat et de solidarité en Afrique du nord », Mme Hamlaoui a souligné que celui-ci s’attèle à suivre les évolutions en cours par la numérisation de son travail, de ses services fournis dans divers domaines et de ses rapports périodiques adressées aux instances internationales.

Elle a fait état, à ce propos, de la signature « prochaine » d’une convention de coopération et de partenariat avec l’incubateur de start-up « Innoest Company » en vertu de laquelle sera organisée une formation dans le domaine de la communication avec des enfants sourds-muets.

Lors de sa visite à l’incubateur, la responsable du CRA a salué la méthode de gestion de cet incubateur par des jeunes compétents et spécialisés qui maîtrisent les nouvelles technologies, appelant à accorder davantage d’intérêt aux projets liés à l’environnement et à la transition énergétique.

Mme Hamlaoui a également évoqué le programme d’action du CRA qui inclut « une nouvelle vision du travail humanitaire et bénévole », assurant que celui-ci ouvre ses portes à tous, notamment pour adhérer aux universités d’été qui seront lancées prochainement pour la formation de secouristes et qui seront ouvertes aux étudiants et à toutes les catégories sociales ».

Concernant le rapport du CRA avec le secteur de la santé, Mme Hamlaoui a indiqué avoir entamé une série de visites dans les centres anti-cancer du pays en vue de contribuer à l’amélioration des conditions de prise en charge des cancéreux, rappelant le projet déjà annoncé antérieurement de créer un hôpital du CRA dans le Sud du pays.

La présidente du CRA a entamé sa visite de deux jours à Tébessa par l’inauguration d’un centre frontalier d’assistance sociale et sanitaire, dans la commune frontalière d’Ain Zerga, destiné à la prise en charge des personnes et des familles qui ont besoin d’hébergement.

Elle a également remis une ambulance équipée au comité du CRA de la wilaya de Tébessa afin d’apporter une assistance médicale aux habitants des zones reculées et des zones d’ombre.

Mme Hamaloui poursuivra sa visite mercredi par la visite de plusieurs crèches dans les communes de Morsott, El Aouinet et Ouenza et présidera la distribution de plusieurs aides. APS…