Décès de Mohamed Hilmi, Condoléances du Président Tebboune à la famille du défunt : «Une icône de la scène artistique algérienne»

Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a adressé un message de condoléances à la famille du défunt Brahimi Mohamed Ameziane, connu sous le nom de Mohamed Hilmi, décédé hier à Alger à l’âge de 90 ans.
«C’est avec une immense affliction et tristesse que j’ai appris la nouvelle de la disparition de l’artiste Mohamed Hilmi. Que Dieu ait son âme et le comble de Sa sainte miséricorde», a écrit le Président Tebboune dans son message.
«Une icône de la scène artistique algérienne vient de nous quitter après avoir contribué, par son talent et sa créativité, à l’enrichissement de la production télévisuelle et cinématographique pendant de longues années, marquant de son empreinte plusieurs œuvres artistiques de qualité, ayant gagné le respect et l’estime du grand public et des hommes de la culture et de l’art de notre pays», a-t-il poursuivi. «En cette douloureuse épreuve, je tiens à présenter à la famille du défunt, ainsi qu’à la famille de l’art et de la culture, mes condoléances les plus attristées et mes sincères sentiments de compassion, priant Allah d’accorder au défunt Sa sainte miséricorde et de prêter aux siens patience et réconfort. A Dieu nous appartenons et à Lui nous retournons», a conclu le Président Tebboune.

Une légende du théâtre  radiophonique

Le dramaturge et réalisateur Mohamed Hilmi, «pilier du théâtre radiophonique» et réalisateur de nombreuses oeuvres cinématographiques, a été inhumé hier au cimetière de Sidi M’hamed à Alger en présence de ses proches et compagnons de route. Présent à l’enterrement, Abdelmadjid Bali, concepteur d’émissions et compagnon de route du défunt, regrette la perte d’un «père fondateur du théâtre radiophonique et de l’action culturelle algérienne», saluant la mémoire d’un «autodidacte accompli» toujours disponible pour orienter et former les plus jeunes.
Il a également relevé que Mohamed Hilmi a réussi à transposer ce qu’il a appris sur les planches vers les productions de théâtre radiophonique et que de nombreux comédiens du 4e art s’inscrivent dans la continuité de son oeuvre.
Affecté par cette grande perte, le président de l’association Lumière, Amer Rabia, s’incline devant un «réalisateur, un producteur et un meneur d’homme extraordinaire» qui a servi le «théâtre radiophonique et la télévision mais aussi le théâtre, la chanson et l’univers des émissions pour enfants».
Abordant un autre aspect de la carrière de Mohamed Hilmi, Hakim Taoussar, ancien responsable de l’Office national des droits d’auteurs, a rappelé que le défunt avait également beaucoup œuvré pour la protection des droits des artistes et le développement de l’Office national des droits d’auteurs et droits voisins (Onda), notant qu’il était également membre de la Confédération internationale de la société des auteurs et compositeurs. Le dramaturge, réalisateur et comédien Mohamed Hilmi est décédé hier matin à Alger à l’âge de 90 ans.
De son vrai nom Brahimi Mohamed Améziane, frère aîné du comédien Saïd Hilmi, disparu récemment, il a joué son premier rôle en 1947 dans la pièce Ould Ellil. Il rejoint, en 1949, Rédha Falaki à la radio et écrit une pièce radiophonique pour la chaîne kabyle qu’il a interprétée avec Cheikh Noureddine. Après l’indépendance, il est l’auteur de nombreux sketches et se lance dans la réalisation de téléfilms, courts et moyens métrages dont Chkoune Yassbag, El Ghoumouk, Chitta, Matfahmine, ou encore Listihlak. En 1993, il signe son premier long métrage, El Ouelf Essaib, et publie une comédie satirique intitulée Démocra-cirque, ou le cri du silence. Mohamed Hilmi a été enterré hier après-midi au cimetière de Sidi M’hamed, à Alger.

Wafa Chaâlal, ministre de la Culture  et des Arts : «un  artiste rare aux nombreux talents»
La ministre de la Culture et des Arts, Wafa Chaâlal, a salué la mémoire de l’artiste Mohamed Hilmi, regrettant, dans un message de condoléances adressé à sa famille, «la perte d’un artiste rare aux nombreux talents». Présentant ses condoléances à la famille artistique, Wafa Chaâlal a relevé la «présence remarquée de l’artiste sur les planches du 4e art» et son «apport à la radio et à la télévision» où il a brillé par des œuvres «connues et appréciées du public algérien».

Ressources hydriques en zone saharienne et présaharienne : Assurer une gestion durable

Un nouveau mode de gouvernance a été mis en place afin d’assurer une gestion durable des ressources en eau dans la zone saharienne et présaharienne du pays à l’horizon 2024, a-t-on appris auprès de l’Agence du bassin hydrographique Sahara (ABH-S), basée à Ouargla.

La feuille de route adoptée dans le cadre du plan d’action 2020/2024 comprend un plan de communication envers les différents acteurs concernés, ainsi qu’un nouveau mode de gouvernance.
L’objectif étant d’assurer une gestion durable des eaux souterraines et des ressources en eau souterraines et de surface dans la zone saharienne et présaharienne du pays, selon un rapport établi par l’ ABH-S à l’occasion de la présentation des résultats des exercices 2020 et 2021, à l’issue d’une réunion ordinaire du comité du bassin tenue en décembre dernier.
«Pas moins de 328 contrôleurs et 164 superviseurs ont été mobilisés, l’an dernier, pour mener un sondage sur la qualité du service public relatif à l’alimentation en eau potable et de l’assainissement auprès de 63.884 foyers à travers 164 communes réparties sur le territoire de compétence de l’ABH-S qui englobe 19 wilayas de la zone saharienne et présaharienne du pays», a ajouté la source.
L’opération d’envergure a permis notamment d’obtenir des données en matière d’alimentation en eau potable, à savoir 18% de la population desservie 24h/24, 53% au quotidien, 26% en un jour sur deux et plus, alors que 3% ne sont pas raccordés au réseau, a-t-on détaillé.
S’agissant de la consommation de l’eau de robinet, l’ABH-S a fait état de 38% des abonnés qui consomment l’eau de robinet et 40% des abonnés disposant de compteurs d’eau.

Collecter l’information directement auprès des abonnés

L’enquête a été effectuée grâce au «porte-à-porte» et un questionnaire en ligne via une application électronique, pour collecter l’information directement auprès des abonnés, a indiqué le chef de département de communication à l’ABH-S, Fares Charefeddine.
L’opération a pour objectif d’avoir une base de données et, à l’avenir, de tracer une feuille de route pour prendre en charge les lacunes et améliorer le service public en matière d’accès à l’eau potable et de traitement des eaux usées, a précisé M. Charefeddine.
Retenus dans le cadre du plan stratégique tracé par l’Agence de gestion intégrée des ressources en eau (AGIRE) pour le quinquennat 2020-2024, le bilan d’activités 2020 et pré-bilan 2021 de l’ABHS ont été marqués, en outre, par la réalisation d’autres grandes opérations d’envergure. Il s’agit ainsi de la généralisation des compteurs dans le secteur industriel à travers le territoire de compétence de l’ABH-S, en plus de l’actualisation du plan directeur d’aménagement des ressources en eau (PDARE Sahara), ont signalé des cadres de l’ABH-S.
Au moins 70% des opérateurs économiques, opérant dans le secteur industriel, énergétique et autres, sont dotés de compteurs, alors que l’actualisation du PDARE-Sahara a permis d’avoir une vision sur la gestion des ressources en eau à l’horizon 2030-2040, dans une zone géographique couvrant 90 % du territoire national.
Les mesures phares de ce plan s’articulent, entre autres, autour de la maîtrise de l’accroissement de la demande en eau dans le secteur agricole et le secteur industriel notamment, l’augmentation de l’offre en eau superficielle par la réalisation de barrages et retenues culinaires et l’accompagnement des efforts de rationalisation de la consommation et de l’exploitation des eaux traitées à des fins d’irrigation.
Un avancement considérable a été accompli dans l’actualisation des données et de l’état des lieux des ressources en eau au niveau du territoire de compétence de l’ABH-S où le volume d’eau global prélevé en 2020 dans la réserve hydrique a atteint les 3.700 millions m3, dont prés de 599 millions m3 pour l’Alimentation en eau potable et 3.100 millions m3 destinés à l’irrigation, a-t-on fait savoir à l’ABH-S.

L’USTHB signe une convention cadre de partenariat avec Naftal

ALGER – L’Université des sciences et de la technologie Houari Boumediene (USTHB) a signé une convention cadre de partenariat avec la Société nationale de commercialisation et de distribution de produits pétroliers (Naftal), en vue de promouvoir la recherche scientifique et le développement technologique dans le domaine de l’énergie, a indiqué mercredi  l’université dans un communiqué.
L’objectif ciblé par Naftal dans le cadre de cette coopération est « de contribuer en sa qualité d’acteur économique à l’effort national consenti à la promotion de la recherche scientifique et développement technologique et d’orienter les thèmes de recherches et développement vers des problématiques et des besoins réels de l’entreprise », selon la même source.

« Naftal est consciente de la nécessité de fédérer les connaissances, les savoirs et savoir-faire des deux parties à l’effet de bâtir l’efficacité du processus de recherche et développement sur l’innovation et la production de nouvelles applications et procédés au service de ses enjeux socioéconomiques et de développement durables », a-t-on souligné.
Selon le communiqué, « le plan de développement pluriannuels » engagé dans le cadre de cette coopération intégrera des thèmes de recherche répondant à des problématiques et des besoins Naftal dans les domaines d’intérêts, à l’instar de la santé et la sécurité des personnes et des biens, du développement des produits et services, de la modernisation des installations et infrastructures de l’entreprise, de l’efficacité énergétique, les énergies renouvelables et la réduction de l’impact du système énergétique sur l’environnement, ainsi que la protection de l’environnement et le développement durable ».

L’étendu des domaines « peut être envisageable par les deux parties sur de nouveaux intérêts communs après concertation et validation », a-t-on noté dans le texte, assurant que cette relation formalisée, « traduit la volonté des deux parties à la promotion de l’économie de la connaissance au service du pays ».

CAN-2021 (préparation): victoire de l’Algérie devant le Ghana (3-0)

DOHA – La sélection algérienne de football s’est imposée face à son homologue ghanéenne sur le score de 3 à 0 (mi-temps : 1-0), en match amical disputé mercredi au stade de la Cité de l’Education à Doha, en prévision de la Coupe d’Afrique des nations CAN-2021 (reportée à 2022), au Cameroun (9 janvier – 6 février).
Pour leur ultime et seul match de préparation après l’annulation de la rencontre initialement prévue samedi dernier contre la Gambie, les hommes de Djamel Belmadi ont montré de belles choses contre un adversaire qui s’est qualifié pour les barrages du mondial 2022.

Un large succès qui fera beaucoup de bien aux champions d’Afrique en titre à quelques jours du coup d’envoi de la 33é édition de la CAN prévue au Cameroun du 9 janvier au 6 février.
Les Verts ont pris l’avantage dès le début de rencontre (8e) après un travail individuel d’Adem Ounas sur le côté droit, qui a effacé son vis-à-vis  avant de tromper le gardien ghanéen dans un trou de souris au premier poteau.

Par la suite les Algériens ont continué à développer leur jeu en gardant le contrôle du ballon et en se procurant quelques occasions de buts, dont la plus franche à la 25e minute après un travail collectif Brahimi a vu son tir passer juste à coté de la cage ghanéenne.

En deuxième mi-temps, les « Black-Stars » du Ghana ont tenté de revenir dans la partie mais c’etait sans compter sur la maitriseet l’abnégation des coéquipiers de Belaili qui ont réussi à inscrire deux autres en l’espace de cinq minutes.

Après un très beau décalage de Farid Boulaya pour Youcef Atal, l’arrière droit de Nice a fait une longue percée dans la surface sur le côté droit provoquant un CSC de Jonathan Mensah (74e).

Un second but algérien inscrit un peu contre le cours du jeu au grand Dam des Ghanéens qui ont mal géré leurs moment forts lors de l’entame de la seconde période.

A peine cinq minutes après cette réalisation,Islam Slimani, meilleur buteur de l’histoire de l’Algérie, a signé le 3e but algérienet son 39e en sélection, suite à un bon centre de Boulaya et une erreur du gardien ghanéen.

A la faveur de cette victoire, les hommes de Djamel Belmadi ont prolongé leur série d’invincibilité avec 34 matchs sans défaite et sont désormais à trois matchs du record de l’Italie (37 matchs).

L’équipe nationale s’envolera jeudi pour Douala à bord d’un vol spécial, pour défendre son titre décrochée en 2019 en Egypte.

Logée dans le groupe E, l’Algérie entamera la défense de son titre le mardi 11 janvier 2022, contre la Sierra Leone, au stade Japoma à Douala (14h00, algériennes), avant de défier la Guinée équatoriale, le dimanche 16 janvier 2022 à Douala (20h00), puis la Côte d’Ivoire, le jeudi 20 janvier 2022, dans le même stade (17h00).

Composition du 11 algérien :
M’bolhi, Atal (Chetti, 84e), Bedrane, Mandi, Bensebaini, Zerrouki, Zorgane (Bennacer, 63e), Belaili (Benayada, 84e), Ounas (Benrahma, 71e), Brahimi (Boulaya 84e), Bounedjah (Slimani, 63e).

Journée du Chahid palestinien: appel à l’unification des rangs à partir de l’Algérie

ALGER – Les représentants des factions palestiniennes ont été unanimes à affirmer, mercredi à Alger, que le seul moyen d’aller de l’avant et de faire face à l’entité sioniste était de mettre fin à la division et de s’unir autour d’un programme intégral et d’un projet de lutte unifié, en réponse à l’invitation du président Abdelmadjid Tebboune.
Dans une déclaration à l’APS, en margé de la célébration de « la Journée nationale du Chahid palestinien » au Forum d’El Moudjahid, les représentants des factions palestiniennes ont salué l’invitation du président Tebboune pour la tenue d’une conférence unificatrice des factions palestiniennes sur le sol algérien, saluant « le rôle et la position constante du peuple et des responsables algériens de soutien à la cause palestinienne et aux droitslégitimes du peuple palestinien ».

Le conseiller à l’ambassade de Palestine à Alger, chargé de la communication, Haïtham Amaïri a salué l’invitation adressée par le président Tebboune aux factions palestiniennes pour « examiner notre situation et réduire le fossé interne », soulignant que « le peuple palestinien est uni mais les factions palestiniennes ont des agendas et des programmes différents, la direction palestinienne ayant oeuvré depuis 2007 au règlement des conflits internes. Aujourd’hui, je lance un appel aux factions palestiniennes pour s’unir au titre d’un programme intégral unifié ».

M. Haïtham Amaïri a insisté sur l’importance pour les factions palestiniennes de « placer El Qods en priorité », ajoutant:  » je pense que nous pouvons atteindre cet objectif et la présence de l’Algérie a toujours été de bon augure pour la cause palestinienne qu’elle considère comme une question interne ».

L’intervenant a estimé que la Journée nationale du Chahid palestinien, célébrée le 7 janvier constituait une occasion renouvelée d’honorer le serment des chouhada et faire valoir leur cause pour permettre aux nouvelles générations de connaître les sacrifices consentis par leurs aïeux pour la libération de leur terre et l’établissement d’un Etat palestinien avec El Qods pour capitale ».

Pour sa part, le représentant du bureau du Mouvement « Hamas » en Algérie, Mohamed Othmane a affirmé qu’ « une véritable opportunité s’offre aux factions palestiniennes pour soutenir la résistance palestinienne, à travers l’invitation du président algérien Abdelmadjid Tebboune à tenir une réunion en Algérie dans le but d’unifier la position palestinienne ».

Le mouvement « Hamas » estime que l’union « est de parvenir à la coopération sur un projet de lutte commun regroupant toutes les fractions en vue de mettre fin à l’accord d’Oslo et ses répercussions sur les Palestiniens et les Lieux saints ainsi que l’agression des détenus et le blocus de Ghaza », a expliqué M. Mohamed Othmane.

Il a également loué la bataille de « Seif El-Qods » relevant qu’elle a témoigné de la forte volonté du peuple palestinien et ses aspirations ».

Dans le même cadre, le représentant du Front populaire de libération de la Palestine, Mohamed Hemami, a salué également l’invitation du Président algérien, appelant à la nécessité de serrer les rangs des Palestiniens dans ces conditions difficiles de la cause palestinienne ».

« Cette invitation du Président Tebboune intervient pour dire +non à la normalisation avec l’occupation. Oui au soutien à la cause palestinienne+ », a-t-il dit.

La présidente de l’Organisation des prisonniers et blessés, la militante Intissar Al-Wazir (veuve du chahid Abu Jihad), a envoyé un message, à l’occasion de la journée du Chahid, dans lequel elle a salué la position constante de l’Algérie en faveur de la cause palestinienne.