JM « Oran-2022 »: 580 volontaires stadiers en formation à partir de dimanche

ORAN – Une session de formation de douze jours dédiée à 580 volontaires stadiers, issus des 58 wilaya du pays, sera organisée à partir de dimanche par le comité d’organisation de la 19ème édition des jeux méditerranéens (COJM), prévue l’été prochain à Oran, a-t-on appris jeudi de cet organisme.

Cette session aura lieu sous l’égide des commissions, de la formation et des volontaires, de la presse, information et communication, et de la commission sécuritaire relevant du COJM, précise-t-on.

A cette occasion, un programme « au contenu riche et varié », a été, conçu et adapté aux tâches et missions qui seront assignées aux volontaires stadiers, pendant le déroulement des compétitions des joutes méditerranéennes, programmées du 25 juin au 5 juillet 2022, a encore fait savoir le COJM, signalant que les modules de la formation seront dispensés par des experts retenus à cet effet.

« La formation vise essentiellement, la mise à disposition des volontaires les outils nécessaires, à même de leur permettre, une intervention de qualité lors del’accomplissement de leurs tâches », souligne-t-on.

Les 580 volontaires (10 par wilaya), seront regroupés, en fonction de leurs lieux de résidence, au niveau des six centres régionaux de formation (Ouargla, Tamanrasset, Oran, Alger, Constantine et Annaba), relevant des structures du ministère de la jeunesse et des sport, partie prenante de l’opération, au même titre que le ministère de l’intérieur et le COJM, informe-t-on.

APS

Des spécialistes réitèrent leur appel à la vaccination et au respect des gestes barrières

ALGER- Des spécialistes en épidémiologie, en médecine préventive et en maladies respiratoires ont réitéré leur appel à la vaccination et au respect des gestes barrières pour lutter contre le covid-19.

Dans une déclaration à l’APS, le chef du service d’épidémiologie et de médecine préventive à l’Etablissement hospitalier public (EHP) de la wilaya de Tipasa, Pr. Abderrezak Bouamra, a souligné la nécessité pour les citoyens de de se faire vacciner, appelant ceux qui ont reçu deux doses de vaccin à faire le rappel de la troisième dose six mois après la deuxième.

Une troisième dose de vaccin six mois après la deuxième protège des complications du covid-19 à 90%, permettant ainsi d’alléger la pression sur les hôpitaux, notamment les services de réanimation, a-t-il expliqué.

Le spécialiste a invité les citoyens non vaccinés à se rendre dans un centre de vaccination avant la propagation du variant omicron dont un premier cas a déjà été enregistré en Algérie, rappelant que le vaccin commence à être efficace un mois après l’injection.

Concernant l’augmentation du nombre de cas de covid-19 ces derniers jours, le Pr. Bouamra a précisé qu’à partir de 250 cas par jour, il sera question de la quatrième vague en Algérie, mettant en garde contre le relâchement dans l’observation des gestes barrières par les citoyens et leur réticence vis-à-vis de la vaccination.

Le chef de service d’épidémiologie et de médecine préventive à l’Etablissement hospitalo-universitaire (EHU) de Sétif, Pr. Slimane Laouamri, a appelé les citoyens à aller se faire vacciner même si la situation semble quelque peu stable car, a-t-il dit, on ne connaît pas tout de ce virus et la situation peut très vite nous échapper.

Le spécialiste a regretté la réticence des citoyens à se faire vacciner alors qu’aucun effet secondaire grave ni aucun décès dus au vaccin n’ont été signalés, affirmant que la vaccination reste le seul moyen de prévention contre le covid-19.

Concernant la capacité d’occupation des lits à l’établissement hospitalier de la wilaya de Sétif, le même spécialiste a indiqué que jusqu’à présent , » la situation épidémiologique demeure calme dans la wilaya et il n’y a que 10 malades seulement à l’hôpital », mettant en garde contre  » cette accalmie relative qui peut précéder la tempête », et ce, d’après les expériences précédentes de l’évolution du virus.

De son côté, le chef de service de la médecine interne à l’établissement hospitalier universitaire (EHS) de Tlemcen, Ali Lounici a indiqué que la situation épidémiologique actuelle  » n’est pas préoccupante », mettant en garde contre les changements qui peuvent survenir sur la souche « Omicron » qui peuvent requérir la consolidation des capacités des hôpitaux en termes de l’insuline dont le dysfonctionnement est causé par le virus, des anticoagulants et de l’oxygène.

Le même spécialiste a également a insisté sur  » la non-négligence des personnes atteintes de pathologies chroniques, sur la poursuite de leur prise en charge dans les hôpitaux et non dans les structures de proximité  » qui ne sont pas en mesure », a-t-il dit, d’assurer leur suivi en raison de l’absence des spécialistes dans ces structures.

Il a également insisté sur l’obligation du pass sanitaire pour certaines catégories sociales, à l’instar des étudiants, avec relance des campagnes de sensibilisation sur le respect des mesures préventives, à l’effet de rappeler les citoyens du danger du virus qui se propage toujours dans le monde, et ce, en vue d’éviter la fermeture des frontières et le confinement sanitaire qui impacte négativement le pays économiquement et socialement.

A son tour, le chef de service de pneumologie à l’Etablissement hospitalier public (EHP) de Rouiba à l’est de la capitale, Abdelbasset Ketfi, a relevé les cas qui affluent vers l’hôpital augmente de jour en jour dans les deux pavillons réservés à cet effet et que l’Administration s’apprête à ouvrir d’autres services en prévision de nouveaux cas dans les tous prochains jours.

Au vu de la situation épidémiologique, le ministère de l’Education nationale et après avoir enregistré 20 cas de Covid-19 en milieu scolaire ayant touché les élèves et les personnels au niveau national, a pris la décision de réaménager le calendrier des vacances scolaires d’hiver (désormais du 9 décembre 2021 au 1er janvier 2022) et pour une durée de 21 jours, pour permettre d’intensifier la vaccination des personnels du secteur qui se poursuit jusqu’au 16 décembre, par souci de préserver la santé de tous », selon le directeur des activités culturelles et sportives et de l’action sociale en charge de la santé scolaire au ministère, Abdelouahab Khoulalene.

APS

Fusion musicale inédite entre le violoncelliste danois Toke Møldrup et le compositeur Mohamed Rouane

ALGER – Un bel échange musical entre le violoncelliste danois Toke Møldrup et le compositeur algérien à la mandole blanche Mohamed Rouane, a été présenté mercredi à Alger, devant un public, astreint au strict respect des mesures de prévention contre la propagation du Coronavirus.

Accueillie  au Théâtre national Mahieddine-Bachtarzi (TNA), cette belle rencontre en duo est née d’une idée datant de 2019 de l’ambassadeur du Royaume du Danemark, Mme Vanessa Vega Saenz qui a « organisé la rencontre entre les deux musiciens », autour d’une « fusion musicale inédite », a-t-elle expliqué au public, lors de la présentation du spectacle.

Rendu en deux parties, le concert a permis une fusion prolifique des genres et un bel échange entre les cultures, conduits avec professionnalisme par Toke Møldrup et Mohamed Rouane.

Dans des atmosphères de grands soirs, le violoncelliste danois a d’abord exécuté en solo, un répertoire classique, étalant son savoir faire de virtuose sur le génie créatif de célèbres compositeurs du XVIIe et XIXe siècles, « Suite I » et ses sept mouvements, « Prélude », « Allemande », « Courante », « Sarabande », « Manuett I et II » et « Gigue », de Jean Sébastien Bach (1685-1750), notamment.

Les pièces, « Julie-O & Kalimba » de Marc Summer (1958) et « Sonate pour violoncelle – solo Op. No 8 » de Zoltan Kodaly (1882-1967) dans le 3e mouvement, Allegro Molto, ont également été exécutées par Toke Møldrup, dans la solennité du moment et la rigueur académique.

Faisant part de son « bonheur de se produire pour la première fois à Alger, devant un public aussi accueillant », Toke Møldrup a ensuite quitté la scène, sous des applaudissements nourris, pour revenir quelques instants plus tard, selon les usages de la tradition classique, avec le grand Mohamed Rouane, ainsi courtoisement introduit devant l’assistance.

Celui surnommé en Corse (France) par la presse locale en 2011, « Le poète de la mandole blanche », lors des 13e Rencontres musicales de Méditerranée, a aligné entre autres pièces de sa composition, « ?me » et « Andalousia », ainsi qu’un N’çraf dans le mode Zidane, brillamment exécuté et savamment soutenu par l’accompagnement judicieux du violoncelliste danois, malgré la complexité, sur le plan de la musicalité, de sa cadence composée et irrégulière.

Dans un bel élan de créativité, les deux hommes ont donné libre court à leurs instruments qui ont appris à se connaître et à se reconnaître, échangeant phrasés mélodiques et répliques de transition ou encore, en se soutenant par des accompagnements harmoniques, dans une belle randonnée onirique, empreinte d’un silence religieux.

En présence de plusieurs représentants de différentes missions diplomatiques accréditées en Algérie, le public relativement nombreux de la salle Mustapha-Kateb du TNA a longtemps applaudi les deux artistes, savourant chaque instant du concert, dans l’allégresse et la volupté.

Né en 1980 à Aarhus (Danemark), Toke Møldrup est un violoncelliste mondialement connu, qui a multiplié les tournées durant deux décennies, se produisant notamment, en Europe, aux Etats-Unis, en Amérique du Sud, en Australie, au Moyen-Orient et en Asie, ce qu’il lui a valu d’être qualifié par le journal, « The New York Times », d’ »étoile montante » et d' »homme de demain ».

Engagé pour développer le répertoire pour violoncelle, il compte à son actif plusieurs enregistrements, initiant de nombreuses œuvres de compositeurs contemporains, dont « la première européenne du concerto pour violoncelle » de John Williams, « la première mondiale du concerto pour violoncelle » de Geoffrey Gordon et le « double concerto » de Christian Winther Christensen.

Né en 1968 à Belcourt (Alger) Mohamed Rouane est plus connu pour ses performances en flamenco, jazz et musique du monde, un mélange des genres qui lui a permis de trouver sa voie et créer son propre style qu’il préfère appeler « Casbah Jazz ».

Comptant déjà à son actif quatre albums, « Rêve » (2004), « Rayon de soleil » (2006), »Heureux dans la tristesse » (2007) et « Nulle part » (2008), Mohamed Rouane œuvre à la promotion et à la sauvegarde de la musique algérienne et de la mandole, à travers des contenus authentiques habillés de formes modernes.

La rencontre musicale en duo, Toke Møldrup-Mohamed Rouane a été organisée à Alger, par l’ambassade Royale du Danemark en collaboration avec le ministère de la Culture et des Arts.

Toke Møldrup est attendu jeudi à la Basilique Notre-Dame d’Afrique pour un nouveau récital pour violoncelle.

APS

Coupe arabe de la Fifa: Alger en liesse après la qualification des « Verts » pour la finale

ALGER – A coups de klaxons, de pétards, et des youyous, les Algérois ont fêté, dans une ambiance festive, la qualification de l’équipe nationale A’ pour la finale de la Coupe arabe de la Fifa-2021, après sa victoire en demi-finale mercredi soir face au Qatar, pays organisateur (2-1), en match disputé au stade Al-Thumama de Doha.

Juste après le sifflet final de l’arbitre polonais Marciniak Szymon, supporters et supportrices de l’équipe nationale ont quitté leurs domicile bien chauds, pour braver le froid, et envahir les rues de la capitale, emblème national à la main, et sillonner à bord de dans leurs voitures les artères d’Alger, sourires aux lèvres.

La délivrance était perceptible chez les supporters du « Club Algérie », eux qui ont vécu sous les nerfs les dernières minutes « interminables » de la partie, puisque l’arbitre a ajouté …19 minutes de temps additionnel.

Des milliers d’Algérois sont descendus dans les rues spontanément pour manifester leur joie, après un match stressant. Des cortèges de voitures drapées aux couleurs de l’emblème national ont ainsi sillonné les rues de la capitale à coups de klaxons.

D’El-Madania à Bab El-Oued, en passant par Belouizdad et la Place des Martyrs, les mêmes scènes de joie sont observées. Toutes les expressions de joie ont été étalées. Les couleurs vert, rouge et blanc ont dominé le décor.

Sur les réseaux sociaux, et principalement sur Facebook, tous les Algériens, à travers le territoire national, ont exprimé leur joie et surtout leur fierté d’être Algérien, tout en faisant un clin d’œil au trophée arabe, à travers des publications souvent accompagnées d’émoji représentant le drapeau national.

La nuit sera longue à Alger qui a retrouvé cette joie et cette magie procurées par le football. Une ambiance qui n’a pas manqué de raviver les souvenirs forts, deux ans et demi après la victoire de l’équipe nationale, en finale de la Coupe d’Afrique des nations CAN-2019 face au Sénégal (1-0), au stade du Caire (Egypte).

Tous les amoureux de l’équipe nationale souhaitent revivre les mêmes moments de joie, samedi à l’occasion de la finale prévue face à la Tunisie, au stade Al-Bayt de Doha (16h00).

APS

Coupe arabe : le Président Tebboune félicite la sélection nationale qualifiée pour la finale

ALGER- Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune a félicité la sélection nationale des locaux de football après sa qualification pour la finale de la coupe arabe FIFA-2021, suite à sa victoire face au Qatar (2-1), mercredi au stade d’Al Thumama, à Doha pour le compte de la demi-finale de la compétition arabe qui se tient au Qatar (30 novembre au 18 décembre).

« Félicitations aux champions la qualification pour la finale », a écrit le Président Tebboune sur son compte Twitter.

A la suite de ce résultat, les « verts » rencontreront la sélection de la Tunisie en finale, prévue samedi prochain au stade El Bayt à 16:00. 

APS