Locales: 538 dépassements relevés durant la campagne électorale

Locales: 538 dépassements relevés durant la campagne électorale

ALGER – Le président de l’Autorité nationale indépendante des élections (ANIE), Mohamed Charfi, a fait état, mercredi à Alger, de 538 dépassements relevés durant la campagne électorale des élections locales du 27 novembre, dont 142 déférés devant la justice.

Lors d’une conférence de presse animée au lendemain de la clôture de la campagne électorale des élections locales prévues samedi prochain, M. Charfi a fait savoir que 538 dépassement ont été enregistrés durant la campagne, qui a duré 21 jours, lesquels ont été relevés par les coordinations de wilayas de l’ANIE, ajoutant que suite à ces dépassements, l’ANIE a adressé 269 avertissements aux représentants des listes contrevenants, tandis que 142 ont été transférés à la justice en saisissant le procureur de la République.

Lors de la campagne électorale des élections locales du 27 novembre, 9.872 meetings ont été organisés, dont 1.011 meeting de partis politiques et 5.064 des listes indépendantes, a-t-il souligné, ajoutant que les chefs des formations politiques ont animé, lors de la campagne, près de 180 meetings, tandis que 9.000 autres meetings ont été annulés pour diverses raisons.

Le même intervenant a fait savoir que plusieurs formations politiques ont opté pour l’action de proximité parallèlement aux meeting populaires, où ont été enregistrées 13.381 activités de proximité de sensibilisation dont 10.811 activités des partis politiques contre 2.564 action de proximité des candidats des listes indépendantes.

Les chefs de partis ont animé 29 rencontres de proximité, sachant que le nombre des rencontres annulées s’élève à 60 rencontres.

Concernant les dépassements relevés lors des rencontres de proximité durant la campagne électorale, M. Charfi a précisé que leur nombre s’élève à 67 dépassements, soulignant que l’ANIE a adressé 60 avertissements aux auteurs des dépassements et soumis un (1) dossier à la justice.

APS

Vers un programme national pour une prise en charge optimale de la BPCO

Vers un programme national pour une prise en charge optimale de la BPCO

ALGER – La cheffe du service pneumo-allergologie, au centre hospitalo-universitaire (CHU), Issad Hassani à Béni Messous, Pr. Mekideche Dalila, a insisté mercredi à Alger sur le lancement d’un plan national susceptible d’optimiser la prise en charge des patients atteints de broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO).

Lors d’une rencontre scientifique organisée par le CHU en célébration de la Journée mondiale de lutte contre la BPCO coïncidant avec le 21 novembre de chaque année, la même spécialiste a affirmé que le lancement d’un « programme national pour la prise en charge de cette pathologie renforcerait le rôle des employés du secteur de la santé » notamment le dépistage et l’écoute via de simples  moyens en sus du développement des méthodes de prévention innovées et de l’orientation des cas compliqués vers des médecins spécialistes.

La BPCO est l’une des maladies chroniques dangereuses qui se développent vers le handicap, voire le décès. Cette pathologie est provoquée, surtout, par le tabac et la pollution (environnementale, industrielle et ménagère) notamment dans les pays à faible ou moyen revenu.

Indiquant que la BPCO est l’une des maladies méconnues au sein de la société et qu’elle est souvent confondue avec l’asthme bronchique, Mme. Mekideche a souligné qu’il était temps de faire connaitre cette maladie à un niveau plus étendu ne touchant pas seulement la population mais aussi les professionnels de la santé particulièrement les médecins généralistes et certains spécialistes.

Elle a, par ailleurs, qualifié cette maladie de « facile » qui peut être diagnostiquée précocement si on freine les facteurs de risque dont le

tabagisme et la pollution, insistant sur la sensibilisation de la Caisse nationale des assurances sociales (CNAS) aux remboursements de certains médicaments et moyens de respiration notamment l’oxygénothérapie à domicile en vue d’atténuer la charge sur les patients notamment ceux ayant atteint des stades avancés.

La cheffe de service a également appelé à la généralisation de la spirométrie destinée au diagnostic des cas dangereux, qualifiant de « simple » cet appareil, actuellement utilisé uniquement au niveau des grands hôpitaux , pour dépister les « obstructions bronchiques », et dont l’utilisation doit être étendue aux médecins généralistes dans les établissements sanitaires de proximité afin de rapprocher la santé du citoyen.

D’après la pneumologue, les sujets à risque sont les fumeurs âgés de plus de 40 ans avec une prédominance masculine.

Evoquant le traitement, Pr. Mekideche a fait état de l’existence de traitements symptomatiques empêchant l’évolution de la maladie notamment si le patient arrête le tabac tout en recourant à l’oxygénothérapie à domicile et à d’autre mécanismes d’aération loin de la chirurgie qu’elle a jugée « couteuse » d’où l’implication impérative de la CNAS.

Par ailleurs, cette rencontre a porté sur plusieurs thèmes importants dont les méthodes de prise en charge des patients atteints d’allergies respiratoires par les médecins spécialistes outre la présentation de  la classification de la sévérité de la BPCO « GOLD » en plus de la prise en charge des apnées chez les personnes affectées par cette pathologie.

A cette occasion, l’accent a été également mis sur la méthode de sensibiliser les chauffeurs fumeurs de longs trajets qui sont exposés au risque de sommeil en raison de la fatigue, entrainant ainsi d’accidents mortels , ainsi que le rôle du médecin généraliste dans la prise en charge de cette maladie et l’oxygénothérapie chez les patients covid-19 outre la poursuite des activités médicales après la 3ème vague ayant paralysé les autres activités relatives à d’autres maladies.

APS

Krikou: lancement d’un guide de prise en charge sociale de la femme

Krikou: lancement d’un guide de prise en charge sociale de la femme

ALGER – La ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme, Kaouter Krikou a fait état mercredi à Alger du lancement d’un guide de prise en charge sociale de la femme, lequel servira de guichet numérique unique des différentes dispositions sociales de prise en charge des préoccupations de la femme, notamment celles en situation difficile.

« Ce guide est un nouveau jalon qui vient s’ajouter aux mécanismes et mesures adoptées à cet effet par le secteur de la Solidarité nationale en coordination avec l’ensemble des secteurs concernés et les acteurs de la société civile », a précisé Mme Krikou qui présidait en compagnie du ministre des Moudjahidine et des Ayants-droit, Laïd Rebiga, et en présence des membres du Gouvernement et des conseillers du président de la République, une rencontre organisée à l’occasion de la célébration de la Journée mondiale de lutte contre les violences faites aux femmes.

Cette rencontre qui a également vu la présence des représentants de plusieurs secteurs et d’instances nationales et des Moudjahidate, a été l’occasion pour la ministre de rappeler certaines mesures prises dans le cadre des opérations de prise en charge et d’insertion sociale des catégories vulnérables de la société telles les femmes et les filles qui se trouvent dans une situation difficile, et ce avec le concours des cellules et espaces d’écoute relevant du secteur.

Par ailleurs, Mme Krikou a souligné que la femme algérienne était « un exemple de résistance et de sacrifices » tout au long des phases historiques, notamment durant la période coloniale.

Dans ce sillage, Mme. Krikou a rappelé les politiques nationales adoptées en matière de protection et de promotion de la femme ainsi que les acquis réalisés, notamment la dernière révision constitutionnelle sous l’égide du Président de la République, Abdelmadjid Tebboune.

La ministre a souligné également « le lien étroit entre la protection de la femme, la promotion de ses droits et son autonomisation économique », mettant en avant les mesures prises à cet égard pour lui permettre l’accès au marché du travail à travers les différents programmes d’appui dans le domaine de l’entrepreneuriat, pour qu’elle puisse apporter sa contribution à l’économie nationale.

Intervenant à cette occasion, M. Rebiga a souligné, de son côté, le rôle des femmes dans le processus d’édification de la nouvelle Algérie, rappelant leurs sacrifices pendant la Révolution de libération aux côtés de leurs frères d’armes.

Le ministre des Moudjahidine a insisté sur la souffrance de la femme algérienne durant l’occupation française, déclarant que « l’histoire de l’Algérie retiendra avec fierté la lutte de la femme « , contrairement à « celle du colonisateur entachée de massacres et de crimes à l’encontre de cette frange ».

Pour sa part, le coordonnateur résident des Nations unies en Algérie, Alejandro Alvarez a mis en exergue les efforts de l’Algérie en matière de promotion et d’accompagnement de la femme et de la famille auxquels s’ajoute un arsenal juridique mis en place à l’effet protéger la femme de toute sorte de violence, réitérant l’engagement de l’ONU à l’appui de ces efforts.

Tenue sous le slogan « La femme algérienne…une histoire, des acquis et des aspirations », la rencontre a vu la projection d’un documentaire retraçant le parcours de la femme algérienne de la révolution à l’édification. Le film braque la lumière sur les acquis réalisés et la contribution de la femme dans le cadre des aspirations de l’Algérie nouvelle.

Les organisateurs ont annoncé, à la fin, que le secteur avait reçu le premier prix en reconnaissance des efforts et initiatives consentis durant la crise pandémique (Covid-19).

APS

Festival de la littérature et du cinéma de la femme, à Saïda : Belkacem Hadjadj président du jury

Festival de la littérature et du cinéma de la femme, à Saïda : Belkacem Hadjadj président du jury

Après une année d’absence, dictée par la crise sanitaire liée au coronavirus, la 4e édition du Festival national de la littérature et du cinéma de la femme, à Saïda, se tiendra du 11 au 15 décembre prochain à la salle de cinéma Douniazed, a-t-on appris, mercredi, de son commissaire, Karim Mouley. «Le cinéma de la femme, l’autre regard» est la thématique conçue pour cette manifestation première et unique en Algérie qui conjugue littérature et cinéma, dédiée particulièrement à la femme. Au programme, huit courts métrages en compétition et huit longs métrages hors compétition.
Pour la compétition officielle, le commissariat du festival a fait appel au cinéaste, réalisateur, producteur et acteur Belkacem Hadjadj qui va présider le jury et qui sera soutenu par la comédienne Rania Serouti et la réalisatrice Yasmine Chouikh.
Par ailleurs et dans le volet littéraire, le festival national de la littérature et du cinéma de la femme, à Saïda, sera l’occasion pour de nombreux romanciers de présenter leurs dernières œuvres éditées en langues nationales (arabe, tamazight) et en langue française, parmi lesquels, Waciny Laredj, Maïssa Bey et Sabiha Benmansour. L’autre nouveauté de cette édition est la tenue d’un atelier de formation, premier du genre en Algérie, consacré aux effets spéciaux aux normes internationales. L’activité sera encadrée par un spécialiste de renommée internationale. Dans sa 4e édition, la manifestation rendra hommage à la famille cinéaste Yamina Bachir Chouikh et Mama Nadjwa, une ancienne animatrice télé pour enfants.

EL MOUDJAHID

Ligue 1 (5e journée) : Choc à Sétif et Constantine

Ligue 1 (5e journée) : Choc à Sétif et Constantine

Huit rencontres de la 5e journée de Ligue 1 auront lieu jeudi après-midi à partir de 14h30 avec en tête d’affiche le choc à Sétif entre l’ESS et le CRB. Toujours invaincue, l’Entente n’a néanmoins remporté qu’un seul match contre trois matches nuls.
Un début de saison en-deçà des espérances des fans du club qui espèrent un réveil de leur équipe favorite face au champion d’Algérie en titre.
Les Rouge et Blanc abordent cette joute privés des services de Selmi pour cause de blessure, ainsi que de celle du capitaine Nessakh pour cause de suspension, et qui devrait être remplacé pour Cheraitia qui s’est remis de son bobo. Le deuxième choc de la journée aura lieu à Constantine entre le CSC et le MCA.
Le vainqueur de cette rencontre confirmera sa bonne santé en ce début de saison, notamment le Mouloudia qui demeure jusque-là invaincu, ainsi que le club phare de l’antique Cirta qui revient en force après une défaite surprise lors de l’ouverture de la saison. De son côté, l’USMA, qui reçoit à nouveau chez elle, veut confirmer face au RC Relizane, son dernier large succès contre l’US Biskra. Une rencontre qui pourrait voir à nouveau Alexis Guendouz dans les bois des Rouge et Noir suite à sa bonne prestation lors du dernier match. Il y a lieu de rappeler que Zemmamouche sera absent pour cause de blessure. L’USB reçoit de son côté le promu, le HBCL avec l’objectif de défendre son fauteuil de co-leader, et ce, en dépit de la situation financière difficile qui affecte le club. L’Olympique de Médéa tentera pour sa part de rebondir sur ses bases face au NCM, pour se remettre du dernier revers en déplacement concédé devant le CRB. Le PAC affrontera, au stade de Dar El Beida, un adversaire blessé, le WAT. Ce dernier défait at-home lors de la précédente journée face au CSC, ne se déplacera pas en victime expiatoire. Cela, au moment où les protégés de Cherif El Ouazzani feront tout pour se maintenir au poste de leader. Occupant la 9e place avec aucune défaite enregistrée, le NAHD espère remporter son deuxième match de la saison face au MCO qui n’est pas au meilleur de sa forme.
Les Hamraoua ont remporté le premier match à l’extérieur face au CSC et depuis, ils ne cessent de perdre du terrain en enregistrant des résultats en dents de scie. En nette progression, notamment lors du dernier match contre la JSK, le RCA jouera à domicile contre l’ASO, avec la nette intention de remporter les trois premiers points de la saison. La neuvième rencontre de la journée qui devait opposer la JSS à la JSK a été reportée au mardi 14 décembre, en raison de la participation des deux équipes à la coupe de la CAF.
Programme, Jeudi :

US Biskra – HB Chelghoum-Laïd 14h30
NA Husseïn-Dey – MC Oran 14h30
RC Arbaâ – ASO Chlef 14h30
Paradou AC – WA Tlemcen 14h30
O Médéa – NC Magra 14h30
CS Constantine – MC Alger 14h30
ES Sétif – CR Belouizdad 17h00
USM Alger – RC Relizane 18h00

Mardi 14 décembre :
JS Saoura – JS Kabylie