Man City : Mahrez buteur face à Bruges

Man City : Mahrez buteur face à Bruges

L’international algérien a redonné l’avantage à Man City alors que le score était de 1-1 entre les deux équipes,Manchester City, après une semaine compliquée, a réussi à s’imposer face à Bruges (4-1) grâce notamment à un but de la tête signé Riyad Mahrez en seconde période. Il s’agit du 8ème but de l’international algérien lors de ses 8 dernières apparitions en Ligue des Champions dont 4 buts lors de cette phase de poules.

Intempéries: la DGSN appelle les usagers de la route à la prudence

Intempéries: la DGSN appelle les usagers de la route à la prudence

ALGER- La Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) a appelé mercredi les usagers de la route à faire preuve de prudence et de vigilance suite aux intempéries que connaissent certaines wilayas.

La DGSN a également exhorté les citoyens à signaler toute infraction ou tout dépassement des chauffeurs de véhicules utilitaires, de bus de transport en commun et de camions de poids lourd, qui peuvent être à l’origine des accidents de la circulation, et ce à travers le numéro vert 1548 mis en service à cette fin, le site Web officiel de la DGSN ou via ses pages Facebook, Tweeter, Instagram et Youtube.

APS

Commémoration du recouvrement de la souveraineté de la Poste et des télécommunications

Commémoration du recouvrement de la souveraineté de la Poste et des télécommunications

ALGER – Une conférence sur le recouvrement de la souveraineté de la Poste et les Télécommunications a été organisée mercredi à Alger en présence du ministre de la Poste et des Télécommunications, Karim Bibi Triki, et des membres du gouvernement.

Organisée par le ministère de tutelle en collaboration avec le ministère des Moudjahidine et des Ayant-droits sous le thème « Recouvrement de la souveraineté de la Poste et des Télécommunications : de l’exclusion systématique durant le colonialisme à la généralisation des prestations post-indépendance », cette cérémonie commémorative coïncide avec le 67ème anniversaire du déclenchement de la Glorieuse révolution du 1er Novembre 1954.

A cette occasion, M. Bibi Triki a rappelé le défi relevé par les postiers et les cadres du secteur de manière de permettre à l’ensemble des Algériens de bénéficier des prestations de la Poste et des Télécommunications, alors que ce secteur était adaptée exclusivement au profit des visées expansionnistes du colonisateur.

Il a également mis en valeur le défi relevé par une minorité d’ingénieurs et de techniciens algériens qui ont pallié le départ des Français et assurer la formation d’une nouvelle génération de postiers pour le développement et la relance du secteur.

Le ministre a rendu un hommage appuyé au personnel qui a accompagné par son savoir-faire le développement et la modernisation du secteur qui est passé de l’ère du télégraphe à l’utilisation des technologies de pointe, notamment la numérisation des prestations de service.

De son côté, le ministre des Moudjahidine et des Ayants-droit, Laïd Rebiga, a rendu hommage aux vaillants moudjahidine et chouhada issus de la « grande famille des postiers », qui ont activement participé, par leurs sacrifices à l’indépendance de l’Algérie, rappelant l’importance de leur mission en raison du caractère sensible et stratégique du secteur dans lequel ils exerçaient.

Pour sa part, le Conseiller du président de la République, chargé des Archives et de la Mémoire nationale, Abdelmadjid Chikhi, a salué la mémoire des martyrs du secteur, rappelant le rôle des postiers, notamment les facteurs qui distribuaient, au péril de leur vie, le courrier et les allocations destinées aux femmes et enfants des moudjahidine durant la Révolution.

Par la même occasion, la commémoration du 1er Novembre 1954 à travers la philatélie a été  projetée avec, à la clef, une cérémonie d’oblitération d’un timbre postal à la mémoire du Groupe historique des 22 qui avait préparé le terrain au déclenchement de la guerre de libération nationale.

APS

Bechar : parution de  »Capsule d’émotions », premier ouvrage d’Acia Benyakoub

Bechar : parution de  »Capsule d’émotions », premier ouvrage d’Acia Benyakoub

BECHAR- « Capsules d’émotions », un premier ouvrage paru en forme de récit d’Acia Benyacoub, raconte en douze chapitres son enfance et son parcours personnel dans la paisible ville d’Ain-Sefra.

Publié récemment aux éditions Ennadar d’Oran, l’auteure, native de la paisible ville d’Ain-Sefra, revient, cinquante après, sur les lieux qui l’ont vu naitre et grandir, à savoir la maison familiale de son enfance, où à ce moment là des souvenirs ressurgissent de son passé et de l’histoire de cette ville du sud-ouest du pays, communément connue sous l’appellation de la « reine des ksour ».

Dans cette maison familiale inhabitée depuis longtemps, le moindre recoin est chargé d’émotions pour Acia Benyakoub, et chaque endroits de cette habitation de l’ancienne ville d’Ain-Sefra lui rappelle des événements qui l’ont marqué étant petite et qu’elle s’est attelée à reconstituer à travers cet ouvrage, sur une centaine de pages.

Adulte, elle s’attèle à reconstituer non sans grande émotion, les faits qui l’ont marqués, tantôt la naissance de sa sœur, le rituel de la préparation du couscous, la première fois où elle est admise au bain publique, les palabres des femmes, les soirées familiales et autres faits familiaux et ses relations avec la société de sa ville.

Rabah Sebaa, professeur de sociologie et d’anthropologie linguistique, essayiste-chroniqueur, qui a signé la préface de cette œuvre littéraire indique qu’elle est sous forme de « réminiscence-récit, au titre évocateur et bourré de vibrations ».

« Avec une écriture, jamais en panne d’imagination, il s’ouvre sur toute une symbolique sociétale, avant d’arpenter, au fil des périodes et des saisons, le bonheur de vivre au sein d’une communauté et une famille aimante ».

« Des séquences peuplées de personnages attachants, aux prénoms qui suintent l’humilité, imprégnée de bonté, tels que Zana, H’niya, Khellada, Moussa, Menana, Talia, M’rebha, Milouda ou Assoula, des prénoms qui sonnent juste et qui sentent bon », a-t-il souligné dans la même préface de l’ouvrage d’Acia Benyakoub.

« Des personnages qui sentent le Harmel (Peganum), Echih (armoise), Echeb (pierre d’alun), El-Wazwaza ou Gartouffa (Camomille) et toutes ces plantes qui ont embaumé l’enfance des gens du sud, et qui irriguent notre imagination par leurs vertus réelles ou supposées », a-t-il indiqué.

Pour le sociologue et anthropologue, les personnages de « Capsule d’émotions » sont des personnages aux profils aussi authentiques que véridiques, témoignant d’une « socialité et d’une convivialité loyale et chaleureuse au sein et entre les familles ».

Ces familles d’Ain-Sefra, et de toute la région, qui ont toujours sacralisé le lien de proximité et qu’elles continuent d’entretenir et de soigner comme une culture inaltérable et comme une source de valeurs intarissable, façonnant le lien social et la relation des individus au sein du groupe, comme une source de valeurs intarissable, selon M.Sebaa.

« Capsule d’émotions » est une écriture alerte et tournant le dos à toute fioriture, s’offrant le luxe de semer des éclats de poèmes, au détour de chaque séquence et ce jusqu’au dernier chapitre avec le titre, fort à propos,  »Evanescence », a-t-il écrit dans sa préface.

APS

Batna: coup d’envoi de l’opération d’exportation des premières turbines à gaz

Batna: coup d’envoi de l’opération d’exportation des premières turbines à gaz

BATNA – Le coup d’envoi de l’opération d’exportation des premières turbines à gaz de l’usine General Electric Algeria Turbines (GEAT), de la commune d’Ain Yagout, distante de près de 35 km de la ville de Batna, a été donné mercredi par le Président directeur général (P-dg) de la Société nationale de l’électricité et du Gaz (Groupe Sonelgaz), Chahar Boulakhras.

Deux turbines à gaz et des systèmes de contrôle et des accessoires de turbine seront exportés via les ports de Jijel et Skikda vers l’un des clients du complexe dans un des pays du Moyen-Orient, a-t-on précisé.

A l’occasion, le P-dg du Groupe Sonelgaz a révélé l’existante de « pourparlers très avancés » avec ce partenaire et d’autres dans plusieurs pays, notamment africains qui permettront à l’Algérie d' »accéder à plusieurs marchés africains », assurant que la valeur de cet accord financier était « rentable ».

Il a, dans ce sens, indiqué que cette opération d’exportation s’inscrit dans le cadre de la vision future de la politique de relance économique du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, concernant l’autosuffisance à tous les niveaux, la réduction de la facture des importations et l’encouragement de l’exportation.

Et d’ajouter : « nous assistons à la première exportation du genre au niveau continental, car l’usine de turbines General Electric Algeria fait partie des 5 usines activant dans ce domaine à travers le monde ».

Il a également détaillé que l’exportation est dirigée vers un pays du Moyen-Orient afin de soutenir son réseau électrique, d’une capacité de plus de 500 Mégawatts (MW).

M. Boulakhras a souligné que l’assemblage et l’installation des deux turbines destinées à l’exportation ont été réalisés par des compétences algériennes de l’usine des turbines, « fruit d’un bon et profitable partenariat entre le Groupe Sonelgaz et la société américaine General Electric, qui a fait confiance à l’Algérie, un pays stable, opérant une dynamique économique en plus des moyens dont dispose le Groupe Sonelgaz ».

Le même responsable a précisé que le nombre d’employés de la General Electric Algeria Turbines, actuellement plus de 140 fonctionnaires, atteindra 200 ouvriers à moyen terme et 1. 000 à l’horizon de 2025, mettant en avant le soutien au tissu industriel national qu’apporte cette usine.

Le P-dg de la Société nationale de l’électricité et du Gaz, a dans la foulée assuré que le Groupe Sonelgaz , à travers ses succursales, constitue un « incubateur » pour l’usine des turbines et œuvre à hausser son taux d’intégration pour passer des 30% actuellement à 60 % à moyen terme et atteindre progressivement un pourcentage « plus important », en prenant en considération l’aspect énergétique et celui des énergies renouvelables.

M. Boulakhras a rappelé que le Groupe Sonelgaz a pris la décision en 2013 de conclure un partenariat avec la société américaine General Electric et de réaliser cette usine unique en Afrique puis de fabriquer et assembler des blocs et unités de haute technologie dans cette usine, ajoutant que cette étape fait suite à un accord à long terme visant à générer plus de 9 gigawatts d’électricité pour répondre aux besoins croissants du pays dans ce domaine.

Le Président directeur général du Groupe Sonelgaz, et la délégation qui l’accompagne ont visité les différents ateliers de l’usine des turbines General Electric Algeria et reçu des explications sur la formation et l’opération d’assemblage assurées.

APS