L’Algérie avait sa propre « approche » dans la lutte contre les retombées de la crise sanitaire

L’Algérie avait sa propre « approche » dans la lutte contre les retombées de la crise sanitaire

ALGER- La ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme, Kaouter Krikou, a affirmé que l’Algérie avait sa propre approche dans la lutte contre la pandémie (Covid-19), et ce grâce aux décisions pertinentes du président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a indiqué, lundi, un communiqué du ministère.
Dans son allocution aux travaux de la 76e session du bureau exécutif du Conseil arabe des affaires sociales, tenue à Amman (Jordanie), Mme Krikou a indiqué que l’Algérie avait sa propre approche dans la lutte contre les retombées de la pandémie (Covid-19), notamment à travers les mesures prises pour protéger les catégories vulnérables », et ce grâce aux décisions pertinentes du président de la République, Abdelmadjid Tebboune.

La ministre est revenu, dans ce sens, sur « les principales mesures prises par l’Algérie pour faire face aux retombées de la crise sanitaire », ajoutant que « ces démarches ont été couronnées récemment par la production locale du vaccin.

Mme Krikou a insisté également sur la priorité accordée par l’Etat au volet social, citant « la politique de soutien à l’adhésion de la femme au domaine économique et social en vue de mettre en valeur ses compétences et capacités innovantes pour concourir à la relance économique côte à côte avec l’homme ».

S’agissant de la protection des personnes âgées, la ministre a salué « l’expérience algérienne pionnière en matière de prise en charge des personnes âgées, notamment en période de pandémie », rappelant les mesures

visant à encourager les jeunes talents et les personnes handicapées à l’effet de favoriser leur insertion socio-économique.

La 76e session de la réunion des ministres des Affaires sociales arabes débattra de plusieurs points, notamment « les retombées sociales et humaines de la pandémie (Covid-19) », précise le communiqué.

Coronavirus: 81 nouveaux cas, 69 guérisons et 4 décès

Coronavirus: 81 nouveaux cas, 69 guérisons et 4 décès

ALGER- Quatre-vingt-un (81) nouveaux cas confirmés de coronavirus (covid-19), 69 guérisons et 4 décès ont été enregistrés ces dernières 24 heures en Algérie, a annoncé, lundi, le ministère de la Santé dans un communiqué.
Le total des cas confirmés s’élève ainsi à 205.903 ,celui des décès à 5.894 alors que le nombre de patients guéris est passé à 141.264 cas.

Par ailleurs, 11 patients sont actuellement en soins intensifs, a ajouté la même source.

En outre, 28 wilayas n’ont recensé aucun cas durant les dernières 24 heures, 17 autres ont enregistré de 1 à 9 cas, tandis que 3 wilaya ont enregistré 10 cas et plus.

Le ministère rappelle, par la même occasion, que la situation épidémiologique actuelle  exige de tout citoyen vigilance et respect des règles d’hygiène et de distanciation physique, tout en insistant sur le respect du port du masque.

Elaborer un projet national et scientifique concernant la Carte linguistique amazighe en Algérie

Elaborer un projet national et scientifique concernant la Carte linguistique amazighe en Algérie

ADRAR- Les participants au colloque national intitulé « La carte linguistique de tamazight en Algérie » ont plaidé, lundi à Adrar, pour l’élaboration d’un projet national et scientifique concernant cette Carte.
Un projet de conception et d’élaboration des cartes linguistiques de tamazight, qui se fera à travers la mise en place d’une cellule de suivi de ce projet, issue de cette rencontre, ont-ils indiqué au terme de leurs travaux de deux jours.

Ils ont recommandé ainsi d’assurer une continuité conceptuelle, fonctionnelle et opérationnelle de la thématique de ce colloque, allant dans le sens de l’application des dispositions de la Constitution, notamment celles liées à sa promotion, donc à l’étude systématique des variétés de tamazight sur tout le territoire national.

Ceci, en plus de la concrétisation des projections du présent colloque, en inscrivant l’élaboration des cartes et atlas linguistiques du tamazight dans les programmes prioritaires des PNR (Programmes nationaux de recherche).

Les participants ont appelé aussi les responsables du Haut-commissariat à l’Amazighité (HCA) à continuer leurs efforts dans le même sens, en organisant des ateliers de formation pluridisciplinaires portant sur les cartes linguistiques, encadrés par des compétences nationales et en partenariat avec l’Académie des Langues Africaines.
Ils ont mis en exergue, par ailleurs, la nécessité de réactiver l’ensemble des mécanismes institutionnels officiels contenus dans l’organigramme du HCA, et ce, conformément au décret présidentiel N 95-147 du 22 mai 1995 portant création du HCA, lequel est chargé de la réhabilitation de l’amazighité et de la promotion de la langue amazighe à savoir: le conseil plénière d’orientation et de suivi, le comité intersectoriel de coordination ainsi que le comité pédagogique, scientifique et culturel.

Les propositions émises lors de cette rencontre ont porté également sur la projection de l’introduction de la carte et de l’Atlas linguistiques ainsi réalisés dans les programmes scolaires afin d’offrir aux élèves, et futurs citoyens algériens, un instrument pédagogique de référence offrant une vision identitaire, scientifique et territoriale, renforçant le sentiment d’appartenance à une même Nation.

Tout comme il a été suggéré la mise en place du Prix national littéraire scolaire de tamazight dans toutes ses variétés, piloté par le HCA en coordination avec le ministère de l’Education nationale, et le ministère de la Culture et des Arts.

La wilaya d’Adrar a accueilli le colloque sur « la Carte linguistique amazighe en Algérie », à l’initiative du Haut-commissariat à l’Amazighité (HCA), sous l’égide du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique.

Organisée à la Maison de la Culture, la rencontre, qui a rassemblé notamment des universitaires, des chercheurs, des académiciens, ainsi que des cadres du HCA, se veut un cadre de présentation des efforts et des recherches scientifiques et académiques concernant la promotion de la langue et la culture amazighes, notamment au plan linguistique, selon les organisateurs.
Plus d’une vingtaine de communications ont été présentées sur des sujets divers s’articulant autour du thème générique de la diversité linguistique en Algérie et les perspectives de la recherche scientifique et académique pour sa valorisation et promotion.

Boxe / Algérie : Sebgag appelle à une mobilisation générale pour relancer la discipline

Boxe / Algérie : Sebgag appelle à une mobilisation générale pour relancer la discipline

ALGER-Le ministre de la Jeunesse et des Sports, Abderezzak Sebgag a appelé, lors d’une réunion tenue lundi avec le président de la Fédération algérienne de boxe, Ferhat Fazil, à « la nécessité de mobiliser le potentiel humain », et de s’armer du « sens de responsabilité » pour relancer cette discipline, ayant souvent bien représenté les couleurs nationales dans les évènements internationaux.
« La boxe compte parmi les disciplines sportives susceptibles de glaner des médailles, et c’est pour cela que nous plaçons de grands espoirs en elle, notamment, lors des grands évènements internationaux à venir, dont la 19e édition des Jeux méditerranéens, prévue en 2022 à Oran » a indiqué Sebgag cité dans un communiqué du MJS.

Toujours dans la perspective d’aider les sportifs algériens à bien représenter les couleurs nationales lors de ces importants évènements, Sebgag a insisté sur la nécessité de « mettre tous les moyens nécessaires à leur disposition », que ce soit « en termes d’infrastructures ou de stages de préparation à l’étranger », et ce « pour l’ensemble des disciplines, dont la boxe ».

Le MJS a affiché par la même occasion sont « total soutien à la fédération algérienne de boxe », en l’assurant de son appui, pour faire face à « toute tentative de déstabilisation ».

Dans ce registre, Sebgag a instruit certaines Ligues de wilayas, notamment, celles d’Oran, Annaba, Béjaïa et Djelfa de « procéder à la régularisation de leurs situations respectives avant la date butoir du 10 novembre prochain ».

Cette réunion du MJS avec Ferhat Fazil et certains membres de son bureau fédéral, s’inscrit dans le cadre d’une série de rencontres cycliques avec les différentes fédérations et associations sportives, pour s’enquérir de leurs besoins, et entrevoir les démarches à suivre pour les satisfaire.

La sélection algérienne de boxe a dû renoncer aux Championnats du monde qui se déroulent du 24 octobre au 6 novembre à Belgrade (Serbie), et ce pour des considérations purement financières.

Transport: vers la réorganisation des capitaux des entreprises publiques

ALGER- Le ministère des Transports compte procéder à la réorganisation des capitaux des entreprises commerciales publiques sous sa tutelle, a annoncé lundi le ministre du secteur, Aissa Bekkai.

Présentant un exposé devant la Commission des transports et des télécommunications de l’Assemblée populaire nationale (APN), le ministre a précisé que « le ministère compte effectuer plusieurs opérations de réorganisation des capitaux commerciaux mis sous sa tutelle en accordant la priorité au Groupe algérien de transport maritime (GATMA) et ses filiales notamment la CNAN NORD et la CNAN MED ».

En parallèle, le secteur oeuvre à encourager le capital privé et développer le partenariat public-privé tant dans le domaine d’octroi de la concession pour l’exploitation des modes de transport que celui de la manutention ainsi que l’octroi de la concession pour les espaces destinés aux activités de plaisance.

Le ministre a affirmé que son département a reçu un nombre « important » de demandes d’investissement dans le domaine du transport aérien des voyageurs et des marchandises ainsi que celui maritime urbain et les croisières.