L’Algérie engagée sur la voie de la consécration de la démocratie et de l’amélioration de la performance de la presse

L’Algérie engagée sur la voie de la consécration de la démocratie et de l’amélioration de la performance de la presse

ALGER – Le ministre de la Communication, Ammar Belhimer a affirmé, samedi, que l’Algérie était résolument engagée sur la voie de la consécration de la démocratie et de l’amélioration de la performance de la presse nationale pour consolider le système des droits.
S’exprimant lors de la cérémonie de distinction des lauréats du Prix du président de la République du Journaliste professionnel au Palais du Peuple, M. Belhimer a précisé que l’Algérie « est résolument engagée sur la voie de la consécration de la démocratie et de l’amélioration de la performance de la presse nationale à même de contribuer à la consolidation du système des droits et des libertés inaliénables et inviolables ».

Placée sous le thème « l’information, entre liberté et responsabilité », la 7ème édition du prix du président de la République du journaliste professionnel vient « réaffirmer l’attention particulière qu’accorde notre

pays à la promotion de la liberté de la presse et au respect des principes de déontologie et d’éthique professionnelle et des droits et des libertés en tant que pratique impartiale, effective et responsable et non pas comme slogan vide de sens ».
Après avoir présenté ses vœux aux lauréates et lauréats de ce Prix dans sa 7ème édition à l’occasion de la Journée nationale de la Presse, le ministre a affirmé que le choix du thème de cette édition « traduit la corrélation entre la liberté du journaliste et sa responsabilité collective et professionnelle ».

« Cette journée se veut une occasion importante dans le processus d’émancipation de la domination intellectuelle et culturelle aux multiples facettes et méthodes à l’époque actuelle alors que notre pays fait face à des guerres médiatiques qui ciblent son unité nationale … Mais notre presse a démontré encore une fois qu’elle est le bouclier qui a su contrecarrer avec un haut professionnalisme ces attaques », a-t-il fait valoir.

Dans le même sillage, M. Belhimer a rappelé « les luttes honorables des journalistes et Hommes de médias algériens particulièrement durant la terrible période du colonialisme français et à travers les différentes étapes d’édification de notre pays », saluant, par la même, les contributions précieuses de la presse algérienne ».

Le ministre a mis en avant, dans ce sens, « le soutien de l’Etat à leurs efforts et son attachement à mettre en place les moyens nécessaires leur permettant de s’acquitter de leurs missions dans des conditions professionnelles idoines ».

Au terme de son allocution, M. Belhimer a souligné que la presse algérienne, consciente des défis et des enjeux actuels, « poursuivra son action pour les relever et s’acquitter de son rôle en toute liberté et responsabilité, notamment en prévision des élections locales qui se tiendront prochainement dans notre pays et qui constituent l’ultime jalon dans le processus d’édification d’institutions constitutionnelles issues de la volonté du peuple et qui le représentent en toute intégrité et démocratie ».

Pour rappel, la cérémonie s’est déroulée au Palais du Peuple en présence du président du Conseil de la Nation, Salah Goudjil, du président de l’Assemblée populaire nationale (APN), Brahim Boughali, du Premier ministre, ministre des Finances, Aïmene Benabderrahmane, du président du Conseil constitutionnel, Kamel Fenniche, du Général de Corps d’Armée, Saïd Chanegriha, chef d’état-major de l’Armée nationale populaire (ANP), ainsi que de membres du gouvernement, de conseillers du président de la République, de hauts cadres et de journalistes.

Pathologie des os qui touche davantage les femmes : L’ostéoporose gagne du terrain

Pathologie des os qui touche davantage les femmes : L’ostéoporose gagne du terrain

Véritable problème de santé publique, l’ostéoporose, préviennent les spécialistes, est une maladie qui progresse à grande vitesse en Algérie. Une étude effectué auprès de femmes âgées dans la région de Douéra (Alger), intitulée «Déterminer la prévalence de l’ostéoporose post-ménopausique en Algérie» a démontré que 41,7% de la population féminine, âgée de 45 ans et plus, souffrent de cette maladie, alors que 40% d’entre-elles ont développé une ostéopénie. 25.000 nouveaux cas sont enregistrés annuellement.
Caractérisée par une perte de la résistance des os qui prédispose aux fractures, cette pathologie provoque, dans la plupart des cas, la fragilisation des os à cause d’un manque de calcium, de phosphore et d’autres minéraux.
Interrogée en marge de la journée de sensibilisation organisée par les Laboratoires «Frater-Razes» ­ -à l’occasion de la journée mondiale de l’Ostéoporose-, le Dr Chafika Haouichat, chef de service Rhumatologie au CHU de Douéra a indiqué que si la perte osseuse est «normale», en phase de vieillissement, certains facteurs peuvent néanmoins «accélérer» le processus et conduire à l’apparition «plus rapide» d’une ostéoporose.
«Chez les femmes, l’ostéoporose est le plus souvent observée après la ménopause, à la suite d’une carence en œstrogène», explique-t-elle. Selon la spécialiste, son service enregistre, chaque année, «énormément» de fractures de hanche (partie supérieure du fémur et col du fémur), particulièrement chez les personnes âgées, et la plupart d’entre elles sont dues à l’ostéoporose.
Les facteurs favorisant l’ostéoporose sont dues aussi au manque de vitamine D, du calcium dans les aliments, de la consommation de tabac et d’alcool ainsi que le manque d’activité physique, la prise de corticoïdes pour une longue période et de certains traitements anti hormonaux.
« Cette maladie peut conduire malheureusement à des fractures aux conséquences physiques et psychiques graves. La seule manifestation de l’ostéoporose est la douleur liée à la survenue de fractures pour des traumatismes minimes comme par exemple suite à une simple chute.
Les modifications du tissu osseux, responsables de la fragilité du squelette, sont «indolores, sauf en cas de fracture», a-t-elle ajouté. Pour le Dr C. Haouichat, les données rapportées par l’étude sont «importantes» et renseignent sur l’urgence d’une prise en charge des personnes souffrantes.
La praticienne regrettera, toutefois, le manque d’appareils dédiés au diagnostic précoce et de mesure de la Densité minérale osseuse (DMO) et le défaut d’examens biologiques. «Tous les hôpitaux, insiste-elle, doivent disposer d’ une DMO pour le diagnostic précoce, et en moyens thérapeutiques».

Le Président Tebboune appelle le gouvernement à soutenir le secteur de l’information

Le Président Tebboune appelle le gouvernement à soutenir le secteur de l’information

ALGER – Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune a appelé le gouvernement à continuer à soutenir le secteur de l’information pour parvenir à un véritable professionnalisme dans un monde où l’arme de l’information occupe une place avancée et vitale dans la défense des intérêts des peuples et des nations.
Dans un message adressé à la famille de l’information à l’occasion de la Journée nationale de la Presse, le chef de l’Etat a appelé le gouvernement à « continuer à soutenir le secteur de l’information pour parvenir à un véritable professionnalisme et imposer, en vertu des lois en vigueur, la rigueur dans les mécanismes de régulation, dans un monde où l’arme de l’information occupe, à la faveur de la promotion de la créativité et de la compétence et l’exploitation de techniques modernes, une place avancée et vitale dans la défense des intérêts des peuples et des nations ».

Il a rappelé, à ce propos, les engagements pris devant le peuple visant la concrétisation de la liberté d’expression et de la presse dans le cadre d’une approche globale tendant à engager des réformes législatives et réglementaires qui seront bientôt cristallisées sous forme de projet de loi organique sur l’information et une loi sur l’audiovisuel.
S’ajoutent à cette démarche, « les opérations de domiciliation en Algérie des sites électroniques en mesure de mettre un terme aux dépassements dissimulés sous le masque de la liberté d’expression et de la presse », a-t-il soutenu.

De même qu’il a évoqué « la relation interdépendante entre la liberté de la presse comme étant un des droits de l’Homme les plus fondamentaux qu’il importe de consolider en permanence, et la responsabilité de respecter la déontologie professionnelle prémunissant les professionnels de toutes formes de dépassement et de dérapages ».

Et d’expliquer que cette déontologie « se veut la base pour renforcer la confiance dans nos médias qui s’attèlent à s’adapter progressivement aux exigences d’une presse nationale libre et intègre, soucieuse de consacrer la paix, l’égalité, la tolérance et de respecter la vie privée et la dignité des personnes. Cette presse nationale sera ainsi en mesure de mettre à l’abri le noble message des médias de toute allégeance conjoncturelle au détriment de l’honneur de la profession et du droit des citoyens à une information objective et crédible ».

Après avoir loué les efforts inlassables et constants que déploient les journalistes pour promouvoir la performance médiatique, le Président Tebboune a présenté à la famille de la presse ses vœux les meilleurs, et leur a souhaité plein succès dans la satisfaction des aspirations de l’Algérie à une presse influente et concurrentielle grâce aux compétences que recèle notre pays, des compétences en mesure de jeter les fondements d’une presse démocratique, pluraliste et libre au service de la société.

Pluies sur plusieurs wilayas du centre et de l’est du pays à partir de samedi après-midi

Pluies sur plusieurs wilayas du centre et de l’est du pays à partir de samedi après-midi

ALGER – Des pluies, parfois sous forme d’averses orageuses pouvant être accompagnées par des chutes de grêle par endroit, affecteront à partir de samedi après-midi plusieurs wilayas du centre et de l’est du pays, indique l’Office national de la météorologie dans un bulletin météorologique spécial (BMS), annulant et remplaçant un BMS émis vendredi.
Les wilayas concernées par cette perturbation atmosphérique sont Tipasa, Alger, Blida, Boumerdes, Ain Defla, Médéa et M’Sila, précise la même source, qui ajoute que les quantités estimées de pluie attendues se situent entre 15 et 25 mm, pouvant atteindre ou dépasser localement 30 mm durant la validité du BMS qui court de 15h00 à 23h00.

Sont également concernées les wilayas de Tizi-Ouzou, Bouira, Bejaia, Jijel, Bordj Bou Arreridj, Sétif et Mila, où les quantités de pluie attendues se situent entre 20 et 30 mm, pouvant atteindre ou dépasser localement 40 mm, et ce, de samedi à 15h00 à dimanche à 09h00.
Les pluies qui s’abattront sur ces wilayas seront accompagnées de rafales de vent sous orage, indique la même source.

Nadia…une battante au parcours exemplaire dans la lutte contre le cancer du sein

Nadia…une battante au parcours exemplaire dans la lutte contre le cancer du sein

CHLEF – Nadia, âgée de 40 ans et issue de la wilaya de Chlef, est une battante au parcours exemplaire, qui a su relever tous les défis pour se rétablir d’un cancer du sein et contribuer à sauver la vie de ses concitoyennes en les sensibilisant contre ce mal à l’issue fatale s’il n’est pas détecté à ses débuts.
C’est en octobre 2019 que Nadia a appris qu’elle était atteinte d’un cancer du sein. Souffrant de douleurs inhabituelles au cou, elle profite d’une opération de dépistage précoce du cancer du sein, organisée dans son quartier, pour effectuer un contrôle, qui a été un véritable tournant dans sa vie.

Toujours affectée par cette date fatidique, Nadia a fait part dans un entretien avec l’APS, à l’occasion du mois d’octobre rose, « de son grand désarroi et son effondrement à la découverte de sa maladie ». « Divorcée, sans emploi, et pour seul soutien familial, ma mère âgée, je n’avais pas les moyens de me faire soigner », s’est-elle rappelée attristée.

Malgré le choc et sa situation précaire, la jeune femme était décidée à lutter pour sa survie, notamment après le diagnostic encourageant d’un spécialiste, qui lui a assuré que sa tumeur est au premier stade et que ses chances de rémission sont très fortes.
Après une chimiothérapie à l’hôpital de Chlef, elle subit une mastectomie (ablation du sein) à l’hôpital de Chettia (7 km au nord de Chlef). Mais cette opération lourde n’était que la seconde étape, il lui fallait encore des séances de chimiothérapie, capitales pour sa guérison.

Et c’est là que le second choc arrive, il lui faut attendre une année pour son rendez-vous de chimiothérapie à l’hôpital de Blida. Sur le plan médical, « il était impossible pour Nadia d’attendre une année pour commencer ses séances de chimiothérapie », a affirmé Nacira Arab, sage femme coordinatrice à l’Etablissement public de santé de proximité d’Ouled Farés, expliquant ainsi son orientation vers une clinique privée. Dos au mur, cette jeune femme sans revenus n’avait même pas de quoi se déplacer à Blida.

Désir de guérison : associations et bienfaiteurs meilleurs soutiens

Après des moments difficiles avec leur lot de tristesse et de désespoir à cause de ses conditions sociales précaires, Nadia prit contact avec un nombre d’associations caritatives et de bienfaiteurs, devenus ses meilleurs soutiens, que ce soit sur le plan matériel que psychologique.

En effet, une association caritative a pris en charge les frais de son transport et d’hébergement dans la ville de Blida pour une durée de 40 jours, au cours desquels elle paracheva son protocole thérapeutique, avant que les analyses médicales ne démontrent son rétablissement complet du cancer.

Aujourd’hui, Nadia profite pleinement de sa nouvelle vie et n’hésite pas à mettre à profit son expérience en participant aux campagnes de sensibilisation des femmes à l’impératif dépistage précoce du cancer du sein, essentiel pour augmenter les chances de guérison.

A l’occasion des activités de célébration du mois d’octobre rose, au siège de l’école paramédicale de la cité Bensouna de Chlef, Nadia a relaté son parcours et son expérience dans la lutte contre le cancer du sein, devant un nombre d’associations féminines, afin de les inciter au dépistage précoce de cette maladie, seul moyen à même de contribuer à la réduction des cas d’atteintes et sauver des vies humaines.

Une initiative fortement louée par Mme Arab, qui a estimé que la participation de Nadia aux campagnes de sensibilisation « donne un espoir de guérison à un grand nombre de femmes atteintes d’un cancer du sein, et leur insuffle du courage pour relever les défis et lutter contre la maladie ».